Entraide : 10 moyens d'être solidaire Prêter de l'argent en prenant un minimum de précaution

pour formaliser le prêt, vous êtes libre à vous d'effectuer un acte sous seing
Pour formaliser le prêt, vous êtes libre à vous d'effectuer un acte sous seing privé (entre particuliers) ou devant un notaire. © Lario Tus - Fotolia

Même si vous prêtez de l'argent à un ami proche ou à un membre de votre famille, le Code civil précise que tous les prêts supérieurs à 800 euros doivent faire l'objet d'un écrit. Sans trace écrite, en cas de problème, il sera bien plus difficile de récupérer cette somme. Pour formaliser cette opération, vous êtes libre d'effectuer un acte sous seing privé (entre particuliers) ou un acte notarié (devant un notaire). L'avantage de l'acte sous seing privé est que sa rédaction est rapide et surtout sans frais. Une simple reconnaissance de dette sur papier libre suffit. N'oubliez pas toutefois de mentionner en chiffres et en lettres la somme empruntée, voire la durée du prêt et les intérêts, les modalités de versement (en une fois ou périodiquement), éventuellement le taux d'intérêt (si vous en appliquez un).

Si vous souhaitez prendre plus de précautions, vous pouvez solliciter l'intervention d'un notaire pour élaborer l'acte de prêt. Avec cette solution, vous pouvez même prévoir des garanties, comme l'hypothèque, par exemple. Mais vous aurez également à payer une commission proportionnelle au montant emprunté allant de 1 à 3 % environ ainsi qu'un droit d'enregistrement de 75 euros environ. Quoi qu'il en soit, l'opération sera plus sûre et vous n'aurez aucun mal à faire valoir vos droits en cas de litige avec la personne à qui vous prêtez de l'argent.

Autour du même sujet