Rechercher un thème :
Argent >   
Toute l'encyclo pratique

Frais réels 2017 : calcul, déclaration, justificatifs et déduction des frais professionnels

Fiche pratique
DONNEZ VOTRE AVIS
Les frais professionnels sont déductibles de votre impôt sur le revenu soit de manière forfaitaire, soit pour leur montant réel. On parle alors de frais réels. Voici comment les calculer et les justifier.
 
Voir aussi : Impôt sur le revenu
 
Dernière mise à jour : juin 2017
 
Définition des frais professionnels
Les frais professionnels représentent les dépenses réalisées dans le cadre professionnel pour les transports ou les repas, par exemple. Tout salarié bénéficie chaque année d’un abattement forfaitaire de 10% de son impôt sur le revenu pour couvrir ces frais. Cet abattement est automatiquement calculé par le fisc sur la base de vos revenus déclarés. Il est limité à 12 183 euros en 2017. Aussi, si les dépenses que vous avez réalisées dépassent ce seuil, vous pouvez décider de déclarer vos frais pour leur montant réel. Vous abandonnez dans le même temps l’abattement forfaitaire.

Déclaration des frais réels
Pour être déductibles, vos frais engagés doivent être effectués dans le but d’acquérir ou de conserver vos revenus salariés (donc votre travail) et doivent avoir été réglés au cours de l’année de perception des revenus imposés (2016 en l’occurrence). En d’autres termes, pour pouvoir être déduits de votre imposition, les frais engagés doivent être indispensables à votre activité salariée. Vous devez également être en mesure de les justifier. Vous devez porter les montants calculés sur votre feuille d’imposition et en indiquer le détail sur une note explicative. Vous ne devez pas pour autant joindre toutes vos factures, quittances et autres attestations à votre avis d’imposition. Mais il faudra conserver chaque justificatif durant au moins 3 ans et ce afin de pouvoir les présenter à l’administration fiscale si elle venait à vous les demander.

Quels sont les frais réels admis pour abattement ?
Les frais réels qu’il est possible de déduire de l’impôt sont les dépenses liées à vos repas, à vos déplacements entre votre domicile et votre lieu de travail, vos frais de déplacements professionnels et de formation lorsque ceux-ci sont à votre charge, ainsi que les frais de locaux si votre employeur ne vous en a pas mis à disposition et que vous devez en louer. Les dépenses faites pour du matériel professionnel, notamment pour l'achat de vêtements spécifiques à la profession (uniforme, bleu de travail, etc.) peuvent également être déduits.

Calcul des frais réels de transport
Pour calculer votre abattement pour frais réels, vous devez vous munir de toutes les factures liées aux dépenses réalisées dans le cadre professionnel et les lister. Parmi les frais professionnels, les frais de transport sont souvent les plus élevés. Et pour faciliter la demande d’abattement pour leurs frais réels, le fisc met à disposition des contribuables un barème des frais kilométriques, publié chaque année au Bofip (bulletin officiel des finances publiques). Vous devez obligatoirement vous en servir pour déduire vos frais kilométriques. Ce barème prend en compte la dépréciation de votre véhicule, les frais de réparation et d’entretien de celui-ci, des frais d’achat de protection (casque pour les motards, par exemple), les dépenses pneumatiques, la consommation de carburant et les primes d’assurance.

Calcul des frais réels de repas
Pour ce qui est des frais de repas, vous pouvez déduire les dépenses supplémentaires que vous avez engagées par rapport au prix d’un repas pris à domicile. L’Administration fiscale évalue chaque année la valeur d’un repas pris à domicile. Pour 2017, elle est de 4,75 euros. Les contribuables qui choisissent de déclarer leurs frais réels peuvent ainsi déduire les dépenses supplémentaires sur les repas pris sur le lieu de travail, lorsqu’ils n’ont pas la possibilité de rentrer chez eux à cause de leurs horaires de travail ou de l’éloignement de leur domicile.
Le montant retenu pour l’abattement diffère selon si vous disposez d’un mode de restauration collective sur votre lieu de travail, ou non. Dans le premier cas, si vous avez des justificatifs, vous pouvez déduire le montant des frais égal à la différence entre le prix d’un repas payé sur le lieu de restauration collective et un repas pris à la maison. Dans le second cas, toujours sous réserve de pouvoir justifier les dépenses, vous pouvez déduire le montant égal à la différence entre le prix d’un repas payé à l'extérieur (restaurant, boulangerie, etc.) et le montant de 4,75 euros défini par l’Administration fiscale.
Dans tous les cas, vous devez déduire de ces frais la participation de votre employeur à l’acquisition de vos titres de restauration (chèques déjeuner, tickets restaurant, etc.)

Jérome Desmas
 
Voir aussi : Impôt sur le revenu
 
 
Copyright Benchmark Group   Envoyer à un ami | Imprimer   Haut de page
 
 
 
 
Autour du même sujet
 

L'impôt sur le revenu
Fiches pratiques
 Frais kilométriques 2017 : le barème des indemnités kilométriques Date limite impôt : le calendrier 2017 pour déclarer et payer ses impôts Les principales charges déductibles du revenu imposable
 Que se passe-t-il en cas de retard dans ma déclaration d'impôts ? Expatrié : quels sont les revenus à déclarer en France en cas d'expatriation ? Impôt sur le revenu : les personnes imposables
 Revenus exceptionnels ou différés: comment les déclarer ? Le prélèvement mensuel automatique Quotient familial : calcul, parts et plafonnement
 Frais réels 2017 : calcul, déclaration, justificatifs et déduction des frais professionnels  
Lettres types
 Revenus exceptionnels : lettre type pour demander un étalement Revenus exceptionnels: lettre type pour demander à bénéficier du quotient 
 

Annonces Google