DS7 Crossback : les secrets de la voiture présidentielle de Macron

DS7 Crossback : les secrets de la voiture présidentielle de Macron DS7 - Emmanuel Macron a fait sensation dimanche à Paris en descendant les Champs Elysées dans la nouvelle DS7 Crossback. Ce SUV de DS, présenté à Genève en mars, ne sera pourtant commercialisé en France qu'en 2018.

[Mis à jour le mardi 16 mai à 18h57] Joli coup pour DS ! Si les images du véhicule militaire utilisé par Emmanuel Macron lors de son investiture pour rejoindre les Champs-Elysées depuis l'Elysée où il avait été intronisé président de la République, le patron d'En Marche a ensuite descendu la célèbre avenue dans un véhicule bien mystérieux pour de nombreux spectateurs. DS avait secrètement préparé un exemplaire très spécial de son nouvel étendard, le DS7 Crossback. Présenté au salon de Genève début mars, le DS7 Crossback ne sera pourtant sur le marché qu'en 2018. La marque premium du groupe PSA a donc sorti tout spécialement un premier exemplaire pour ce coup de communication. 


Le DS7 Crossback d'Emmanuel Macron dit "Présidentiel" était doté d'une peinture bleu encre inédite, d'un toit découvrable, d'un porte-drapeau, de la signature "République Française", d'un intérieur en cuir noir et de jantes 20 pouces avec éléments dorés. La technologie embarquée était bien sûr au rendez-vous avec notamment le DS Connected Pilot, un mode semi-autonome et la fameuse suspension dite DS Active Scan Suspension qui scanne la route pour anticiper les imperfections et piloter dans le même temps les amortisseurs.

Premier vrai véhicule 100% DS (les DS3 et DS4 notamment été nés sous le giron de Citroën), ce SUV premium aux nombreux équipements et à la finition présentée comme haut de gamme doit marquer le lancement véritable de l'ADN DS, celui de proposer une gamme de véhicules "premium à la française". DS a choisi de lancer un SUV de taille familiale et premium visant à concurrencer les marques allemandes. Présenté comme raffiné et élégant, il doit relancer les ventes premium du groupe PSA, aujourd'hui trop dépendant de Peugeot. Le DS7 Crossback devra réussir le pari entre ses cousins Peugeot 3008 et Peugeot 5008 tout en rivalisant avec les Audi Q3 et Q5, BMW X3 ou Mercedes GLC. Prix, photos, équipements, on vous dit tout dans ce dossier dédié au DS7 Crossback !

Photos et infos

Le DS7 Crossback mesurera 4,57m de long ce qui les place en fait entre deux catégories, celle des SUV compacts (environ 4,45m) et celle des grands SUV (4,65m). Il reposera sur la plateforme EMP2 comme le nouveau Peugeot 3008 et fait le plein de raffinement. On attend ainsi bois, cuir ou alcantara pour donner un air premium à l'ambiance intérieure qui sera proposée en plusieurs déclinaisons : Opéra, Bastille, Faubourg, Rivoli et Performance. Au niveau du style, la calandre DS Wings vue sur les derniers concepts comme l'E-Tense avec sa très large calandre frôlant les feux avant effilés est conservée. L'arrière laisse une large place à un imposant hayon.

Le patron de DS, Yves Bonnefont, avait également donné quelques indices sur ce DS7 Crossback en postant un tweet d'un test à son volant, destiné à essayer le fameux nouveau système d'amortissement qui sera l'une des spécificités de ce SUV. De quoi aussi apercevoir un peu l'intérieur de ce DS7 qui semble proche de l'intérieur des Peugeot 3008 les plus hauts de gamme.

Date de sortie

Si le DS7 Crossback est attendu au prochain salon de Genève en mars (après une présentation ce 28 février), sa sortie n'est pas attendue avant la fin de l'année 2017. Il sera fabriqué à l'usine PSA de Mulhouse dans le Haut-Rhin. On devrait le retrouver en concessions au début de l'année 2018.

Prix

Sur ce segment, la concurrence propose des modèles à partir de 30 000 euros. DS devrait s'inscrire dans ce registre avec sans doute un prix d'appel légèrement supérieur (32 000 euros ?). Reste à connaître l'ensemble de la gamme et des finitions aux côtés d'une série haut de gamme en édition limitée nommée "DS7 Crossback La Première".

Equipements

Laissez entrer la technologie ! Pour se frayer une place dans cet univers premium, DS compte sur de nombreux équipements dont une adaptation du fameux i-cockpit qui a fait sensation sur le Peugeot 3008. On retrouve donc une instrumentation 100% numérique, du tactile à portée de mains de conducteur. Le confort devra aussi être au rendez-vous pour répondre à l'héritage DS et on attend notamment d'en savoir plus sur le système d'amortissement, un atout historique de la marque, et un point à ne pas négliger sur un SUV. Le DS7 Crossback inaugure ainsi un nouveau système de suspension pilotée et des fonctions de conduite semi-autonomes.

Moteurs

Du côté des moteurs, on devrait retrouver dans un premier temps des blocs connus au sein du groupe PSA, soit des blocs trois et quatre cylindres qui, sur le cousin Peugeot 3008, atteignent jusqu'à 180 chevaux en diesel (uniquement proposé sur la version GT) et 165 chevaux en essence via le moteur THP. L'hybride ne sera pas de la partie au lancement mais un bloc essence hybride rechargeable est déjà promis et le DS7 Crossback l'étrennera via une version de 300 chevaux. De quoi offrir enfin aux nouveaux SUV de PSA une version 4x4 ! L'ensemble pourra être associé à une nouvelle boîte automatique à huit rapports. Sortie prévue de cette déclinaison hybride en 2019.

Salon de Genève / SUV