Renault Talisman : la berline mais aussi un break Estate présentés à Francfort

Renault Talisman : la berline mais aussi un break Estate présentés à Francfort Renault a présenté la version break de la Talisman, sa nouvelle berline, héritière désignée de la Laguna. Mais ce véhicule imposant a-t-il les moyens de rivaliser avec la Peugeot 508 et la Volkswagen Passat, désignée comme la référence ? Premiers éléments de réponse après le salon de Francfort.

[Mis à jour le 20 octobre à 15h18] Renault a présenté au salon de Francfort les deux déclinaisons de sa nouvelle berline, la Talisman. Pour la découvrir intégralement, consulter les tarifs de lancement et connaître ses particularités, consultez notre dossier dédié à la Talisman. La version break appelée Talisman Estate a été dévoilée plus largement alors que sa soeur berline avait été officialisée en juillet. Le break conserve les dimensions de la berline (4,86 m de longueur, 1,87 m de largeur, et 1,46 m de hauteur, avec un empattement de 2,81 m) et se dote de barres de toit en aluminium poli pour souligner une silhouette également complétée par un becquet. Elle est également équipée du système 4Control avec quatre roues directrices et un amortissement piloté. 4 modes de conduite sont disponibles : confort, sport, neutre, éco et un mode personnalisable. Sous le capot, on retrouve les moteurs essence Tce 150 et Tce 200 avec une boite automatique à double embrayage sept rapports. Trois moteurs diesel sont également proposés, un de110 chevaux un autre de 130 chevaux et un dernier de 160 chevaux.

© Renault
© Renault

Le break épaulera donc la berline destinée à remplacer la Laguna. Renault tient-il son porte-bonheur avec la Talisman ? Le constructeur français a en tout cas présenté en grande pompe sa nouvelle berline, un secteur où Renault sera en "reconquête" comme l’a reconnu son PDG, Carlos Ghosn. Après les déboires de la Laguna depuis plusieurs années, Renault fait du Talisman sa nouvelle arme sur un marché où l’Allemagne fait figure de maître mais où la Peugeot 508 a aussi su trouver son public. La berline du Lion est leader sur ce marché premium en France. Restylée en 2014, produite à Rennes pour un label made in France, elle domine un secteur moribond depuis plusieurs années. On le sait, Renault vise aussi et surtout le marché chinois avec le Talisman, un nom déjà connu du public chinois. Mais a-t-il les moyens de s’imposer en France face à la 508 mais aussi la Volkswagen Passat, référence citée en exemple jusque chez Renault ? On fait le point en prenant plusieurs critères.

En premier, scrutons la taille et l’habitabilité de nos trois rivaux. La Talisman se place d’entrée parmi les plus grandes du segment. Elle mesure en effet 15 centimètres de plus que la Laguna pour une longueur totale de 4,85 mètres. C’est deux centimètres de plus que la Peugeot 508 et ses 4,83 mètres pour un empattement identique de 2,81 mètres. Et la Volkswagen Passat dans tout ça ? Elle est en retrait avec 4,76 mètres. Cette longueur de la Talisman s’en ressent au niveau du coffre : pas moins de 608 litres contre 515 pour la Peugeot 508 (données constructeur) et 565 pour la Volkswagen Passat. Seule la Skoda Superb fait mieux sur ce segment (625 litres). L’intérieur permet à la Talisman de prendre l’avantage sur la 508 tant en termes d’habitabilité (visiblement la priorité de Renault sur ce modèle) que de technologie embarquée. Le R-Link 2, identique à celui du nouvel Espace, est plaisant. Le dispositif Multisense qui agit à la fois sur le système de quatre roues directrices dit 4Control, la direction, le moteur, la boite de vitesse ou la sonorité pour garantir plusieurs modes de conduite fait la différence. Mais il faudra tout de même attendre les premiers essais pour cerner l’intérêt ou non du 4Control, un aspect présenté par Renault comme un atout qu’il est seul à proposer. De quoi se demander s’il s’agit d’un vrai plus et surtout pourquoi ses concurrents, même rodés, n’y ont pas pensé ? La Passat fait figure de modèle en la matière avec une qualité de finition intérieure reconnue. Volkswagen propose des options à foison mais la plupart sont onéreuses. Renault parviendra-t-il à en proposer autant… pour moins cher ? De la réponse dépendra beaucoup du succès de la Talisman. Pour l'heure, aucun prix n'a été divulgué officiellement par Renault mais on peut envisager un tarif de lancement sous les 30 000 euros.

La Talisman est arrivée sur une plateforme montée sur un bassin du château de Chantilly. © Guillaume Bardou/Linternaute.com

Car au niveau de la motorisation, l’addition pourrait être salée. Certes, la Talisman proposera un bloc essence de 200 chevaux avec la boîte de vitesses EDC ainsi que deux moteurs diesel de 130 et 160 chevaux. Renault ajoutera un moteur essence de 150 chevaux et un diesel de 110 chevaux pour des émissions réduites et annoncées à 95 grammes de CO2 par kilomètre. En résumé, de petits blocs qui devraient souffrir en performance. Renault ne s’en cache pas, le groupe français a privilégié les faibles émissions. Globalement, Peugeot avait fait le même choix mais dispose d’un atout dans sa manche : l’hybridation de sa 508. Carlos Ghosn l’a avoué, la Talisman ne disposera pas de moteur hybride même si le concept même de la nouvelle berline n’empêchera pas une possible future offre hybride. Pas avant 2018 en tout cas… Les émissaires de Volkswagen devraient s’en féliciter, eux qui voient leur Passat présenter de nombreuses variantes avec pas moins de six blocs dont un 2 litres TDI biturbo développant pas moins de 240 chevaux ! Suffisant pour conserver son statut de leader ? À vérifier ces prochains mois lors des premiers essais de la Talisman.

En attendant, la Renault Talisman s'est offert une présentation de luxe. C’est dans le cadre enchanteur du château de Chantilly que Renault a présenté le lundi 6 juillet la Renault Talisman, sa nouvelle grande berline. On le savait, la Laguna était vouée à disparaitre, plus de 20 ans après son arrivée en 1994 en remplacement de la R21. Désormais, il faudra compter avec la Talisman, destinée à redorer le blason du groupe Renault sur le segment D, celui prestigieux des grandes berlines. Carlos Ghosn, le PDG du groupe Renault, a insisté : cette Talisman est une toute nouvelle voiture qu’il ne faut pas comparer avec la Laguna 3. Renault joue gros. La marque justifie ce choix par un souhait de donner un nom "charismatique empreint de protection, de pouvoir". Il fallait un nom clair, d’autant plus que Renault partira avec le Talisman à la reconquête d’un marché chinois où les véhicules tricorps restent très appréciés. Autant d'enjeux expliquent une présentation en fanfare de ce nouveau modèle, arrivé sur la scène montée pour l’occasion par une plateforme construite sur l’un des bassins du château !

La Talisman est une voiture de reconquête explique le patron de Renault, conscient que les Laguna 2 et 3 n’ont pas répondu aux attentes. Son design a été particulièrement soigné et n’est pas sans rappeler quelques modèles de la très forte concurrence allemande sur ce segment. On note notamment cette toute nouvelle identité au niveau des phares avant, renforcée par la désormais classique large calandre mettant en valeur un losange aussi gros que sur le dernier Espace. Les phares de jour descendent jusqu’au bouclier avec des phares 100% full LED pour les versions haut de gamme. A l’arrière, les feux se prolongent vers le centre du coffre et ont un effet 3D. Renault mise fort sur l’aspect chaleureux et spacieux avec un coffre de 608 dm3 pour une longueur totale de 4,85 mètres pour 1,87 de large. L’empattement est également imposant, 2,81 mètres. Clairement, Renault veut faire de l’habitabilité de la Talisman son point fort : 25 litres de rangement à bord sont proposés pour renforcer un volume qui fait partie des meilleurs de la catégorie. L’espace aux genoux pour les passagers à l’arrière est ainsi de 262 millimètres.

La Talisman présente une face avant audacieuse avec une hauteur de caisse visuellement abaissée.  © Guillaume Bardou/Linternaute.com

La Talisman est logiquement équipée du système multimédia R-Link 2 avec son écran tactile 7 pouces et se dote du système Multi-Sense vu sur l’Espace. 4 modes de conduite sont ainsi proposé s : confort, sport, éco neutre plus un mode entièrement personnalisable. Chacun est synonyme de réglages spécifiques agissant sur la réponse du moteur, les réglages de boite de vitesses, l’amortissement, mais aussi l’éclairage intérieur, la sonorité du moteur, le siège massant activé ou non ou la climatisation. Tous ces modes peuvent être réglés via l’écran R-Link 2 présentant comme l’outil de contrôle central de la Talisman ou via une molette présenté sur la console centrale.

Côté technique, la Talisman repose sur la même plateforme que plusieurs nouveaux modèles dont le fameux SUV Renault Kadjar, commercialisé depuis le début du mois de juin mais aussi celui du nouvel Espace, également sorti au printemps. La Talisman s'équipe également du système 4Control (quatre roues directionnelles). Talisman se veut légère (200 kg de moins que l’Espace) pour optimiser le rendement. Les émissions sont contenues à 95 grammes de CO2 par kilomètres. Deux moteurs essence et trois moteurs diesel composeront la gamme à son lancement à la fin de l’année 2015. En essence, on retrouve l’Energy TCe 150 et l’Energy TCe 200 avec une boite automatique EDC à 7 vitesses. Les trois moteurs diesel sont les Energy dCi 110, Energy dCi 130 et Energy dCi 160. Peut-être un brin léger face à la concurrence allemande qui adopte des moteurs plus puissants ? La Talisman est déjà entrée en production à Douai (Nord) chargée de son assemblage quand la Laguna était auparavant produite à Sandouville (Seine-Maritime). Quant à ceux qui attendent la version break dite Estate, il faudra patienter jusqu’en septembre et le salon de Francfort. Idem pour avoir la liste complète des tarifs et des équipements. La Talisman devrait être proposée autour de 30 000 euros.

Les phares arrières de la Talisman plongent vers le centre du coffre.  © Guillaume Bardou/Linternaute.com
Le Talisman était déjà un modèle Renault: ce concept-car avait été présenté en 2001. 14 ans après, Renault reprend le terme Talisman, cette fois pour un modèle de série.  © Renault

Article le plus lu - Les gilets jaunes veulent continuer ! › Voir les actualités

Annonces Google