Nouvelle Renault Mégane 4 : que vaut la série Limited ?

Nouvelle Renault Mégane 4 : que vaut la série Limited ? La Renault Mégane 4 s'offre une série limitée Mégane Limited en plus de sa gamme complète. Essai, tarifs, avis, on vous dit tout sur cette nouvelle Mégane.

[Mis à jour le 13 septembre à 19h50] La nouvelle Renault Mégane s'offre une version limitée lancée depuis mars 2017. Cette série intitulée Megane Limited repose sur la finition Zen et offre des jantes 17 pouces noires exclusives, les vitres arrière surteintées, les coques de rétroviseur noir, l'écran tactile R-Link 2 avec écran 7 pouces et le frein de parking automatique. Les prix débutent à 21 600 euros pour la Mégane Limited avec le moteur essence 100 chevaux. Sont aussi disponibles avec cette finition la Mégane Limited en essence 130 chevaux (23 800 euros) et essence 130 chevaux avec boîte automatique EDC (25 400 euros), diesel 110 chevaux (26 000 euros) et diesel 110 chevaux avec boîte automatique EDC (27 600 euros).

La Mégane 4 RS arrive bientôt puisqu'elle a été présentée au salon de Francfort à la rentrée 2017 : vous pouvez retrouver toutes les infos dans notre article dédié à la nouvelle Mégane RS. En attendant sa bombinette, la nouvelle génération de la berline compacte de la marque française promet de secouer le marché. La première tendance est bonne avec plus de 45 000 modèles écoulés en France sur l'année 2016. Ce qui place la Mégane 4 à la 8e place des modèles les plus vendus en France. Le tarif de base est connu : La Renault Mégane 4 est vendue à partir de 18 200 euros TTC pour la version Life d'entrée de gamme équipée d'un moteur essence TCe de 100 chevaux, un tarif très agressif vis à vis de la concurrence ! 

Renault compte en effet sur cette 4e génération de la Mégane pour concurrencer les Peugeot 308 et Volkswagen Golf 7. Or ces dernières voient leurs prix débuter à 18 600 euros pour la 308 et 18 650 euros pour la Golf. Surtout, la Mégane 4 peut s'appuyer sur une motorisation plus puissante en entrée de gamme, les 100 chevaux du bloc TCe de cette version Life à 18 200 euros surpassant le bloc 1,2l Puretech 82 chevaux de la Peugeot 308 d'entrée de gamme mais aussi celui de la Golf 7 de base, dotée d'un moteur 85 chevaux 1,2l TSI (voir tous les prix de la Mégane 4). La Mégane reste une valeur sûre pour le groupe. En dépit d'un âge avancé (bien que Renault ait opéré deux restylages en 2012 et 2014), Renault a ainsi vendu 26 000 Mégane 3 dans l'Hexagone sur les six premiers mois de l'année 2015, soit le 11e modèle le plus vendu en France. Mais face à une concurrence affirmée, la Mégane 4 devra jouer des coudes pour s'imposer, notamment face à une Peugeot 308 qui monte en puissance, fort d'une belle qualité perçue, d'une motorisation efficiente et d'un prix plutôt attractif.

Essai Renault Mégane 4

Pour cet essai de la Renault Mégane 4, nous nous sommes rendus au Portugal à quelques semaines de son arrivée sur le marché. Nous avons pu essayer deux modèles, une version GT essence de 205 chevaux et un modèle plus au cœur de la gamme, la version diesel 130 chevaux (Dci 130), dotée de la finition haut de gamme Intens. La Mégane 4 nous a dans les deux cas séduit. Pas de surprise au niveau du moteur de la version deisel, le Dci 130 est désormais une référence connue sur le marché. Silencieux, plutôt sobre (entre 5,5l et 6,0l aux 100 kilomètres sur notre essai contre 4,0l homologués en cycle mixte), il offre de belles qualités dynamiques, utiles pour mettre en valeur le système de conduite MultiSense inauguré sur le dernier Espace 5. La Mégane 4 offre un joli confort intérieur pour le conducteur et ses passagers, une habitabilité en légère hausse et une belle dotation en termes de technologies (aides à la conduite, au parking, diverses assistances, phares Full LED…).

Confortable pour les longs trajets, agréable et saine dans son comportement routier, la Mégane 4 ne dispose toutefois pas du système "made in Renault" à 4 roues directrices dit 4Control. Celui-ci, déjà vu sur l'Espace ou la récente berline Renault Talisman, n'est disponible au lancement que sur la version Mégane GT facturée 32 000 euros. Dommage. Visiblement, nous n'étions pas les seuls à regretter cette absence qui fait perdre un peu de sa spécificité à la Mégane 4. Interrogé, Renault a avoué réfléchir à une prochaine introduction en fonction des retours du marché sur la question. Côté design, cette Mégane 4 a du style et le revendique. Son dessin laisse toutefois quelques regrets à l'arrière (visibilité et surfaces vitrées en baisse). Renault a travaillé le confort, plus sans doute que le caractère sportif (un trait réservé à la GT, voire à la future version RS dont on suppute l'arrivée en 2017 ?) qui sied tant à sa rivale, la Peugeot 308. Renault vise haut mais la très belle homogénéité de cette Mégane 4 et son bon compromis confort-dynamisme a de quoi séduire. Pour visionner plus largement notre essai et découvrir les photos de cette Mégane 4 DCI 130 chevaux. Cliquez sur la photo ci-dessous pour en savoir plus.

L'essai de la Renault Mégane 4 Dci 130 en images :

L'essai de la Renault Mégane 4  © Renault

Essai Renault Mégane 4 GT

Renault nous a également convié à essayer la version la plus puissante de la Mégane 4, commercialisée par Renault dès le lancement du modèle. Il s'agit de la déclinaison GT motorisée par un bloc essence Tce 205 chevaux couplé à une boite automatique EDC à 7 rapports et habillée d'une livrée Bleue Iron réservée à cette finition GT. Sa spécificité se situe plus dans un design modifié avec des boucliers avant et arrière redessiné (avec notamment la présence d'un diffuseur et d'une double canule d'échappement à l'arrière) mais surtout dans la présence du système à quatre roues directrices 4Control qui lui confère une efficacité redoutable sur route et un confort à faire pâlir plus d'une berline dynamique. Dynamique mais pas sportive (il faudra attendre pour cela la version Renault Sport dite Mégane RS prévue officieusement pour 2017), la Mégane GT séduit par son excellent compromis dynamisme-confort et un très bel équipement intérieur, sublimé par de très jolis sièges baquets en Alcantara. Dommage que certaines finitions déçoivent. Le prix est de 31 900 euros pour cette version GT. Si vous êtes séduits par son look, sachez que Renault proposera un pack GT Line pour habiller votre Mégane classique et ce à tous les niveaux de motorisations. L'occasion de doter votre Mégane 4 des mêmes boucliers avant et arrière, de jantes alliages spécifiques, d'un volant cuir GT Line et de sièges avant sport. Pour consulter notre essai et visionner toutes les photos, cliquez sur la photo ci-dessous.

L'essai de la Renault Mégane 4 GT en images :

L'essai de la Renault Mégane 4 GT © Renault

Les prix de la Renault Mégane 4

Renault a présenté fin novembre le catalogue des prix et la composition de la gamme de la Mégane 4. Le tarif de base se veut particulièrement accessible puisque la version d'entrée de gamme (finition Life moteur essence TCe 100 chevaux) est proposée à 18 200 euros. La Mégane 3 était proposée à partir de 20 700 euros. Mais pour rivaliser avec les Peugeot 308 et les Volkswagen Golf Renault doit clairement monter en gamme en terme de qualité perçue et de confort à bord. La Mégane 4 est donc vendue en cinq niveaux de finition pour une fourchette de prix allant donc de 18 200 euros à 29 100 euros pour la finition Intens, moteur diesel DCi 110 chevaux équipé de la boite automatique à double embrayage EDC. De quoi se placer tout près de la concurrence et des cibles visées : la Peugeot 308, qui remporte un franc succès, est vendue à partir de 18 400 euros pour la version Access et entre 20 600 et 27 150 euros pour les autres versions. La Volkswagen Golf, référence du marché, est venue à partir de 19 500 euros en version cinq portes essence finition Trendline et autour de 25 000 en moyenne pour les autres modèles. Comptez 37 300 euros pour le modèle le plus cher en version diesel (2.0 TDI GTD), 37 000 euros pour la version 2.0 TDI Carat Edition, 35 000 euros pour la version essence 1.4 TSI Carat Edition, plus de 36 000 euros pour les versions GTI. Dans le détail, la Renault Mégane 4 dispose de finitions Life entrée de gamme, Zen en milieu de gamme, Business uniquement pour les professionnels et Intens en haut de gamme. S'y ajoute le pack GT pour la Mégane GT proposée à partir de 31 900 euros pour la version à moteur essence TCe de 205 chevaux avec boite automatique EDC à sept rapports. Une version diesel 165 chevaux avec boite automatique EDC à six rapports sera ajoutée au cours de l'année 2016. Une offre de location longue durée (LLD) est proposée à 199 euros par mois sur une durée de location de 49 mois ou 40 000 kilomètres.

Date de sortie de la Renault Mégane 4

La Renault Mégane 4 est arrivée dans les concessions en début d'année 2016. Renault a officialisé la date officiellement de son arrivée : le 14 janvier 2016. La Mégane 4 a été alors exposée dans le réseau Renault via l'organisation des journées portes ouvertes prévues du 14 au 17 janvier 2016. Les commandes sont désormais ouvertes pour la Mégane 4 et les premières livraisons débutent. La version GT a aussi été dévoilée au grand public à cette occasion. Les modèles sortent de l'usine espagnole de Palencia où la Renault Mégane 4 est assemblée. Plusieurs options seront ensuite ajoutées à la gamme. C'est le cas du moteur diesel 165 chevaux proposé pour la version Mégane GT prévu pour le premier semestre 2016 mais aussi du toit ouvrant électrique. Les premiers essais réservés à la presse étaient prévus en décembre, Linternaute.com a pu être l'un des premiers médias à s'installer à son volant (lire l'essai).

Le design de la Renault Mégane 4

La Renault Mégane, vendue à plus de 6,5 millions d'exemplaires dans le monde, a subi de profondes transformations depuis son apparition en 1995 avec la première génération, accompagnée d'une révolution l'année suivante, le monospace compact Mégane Scénic. Elle survivra jusqu'en 2002, laissant alors la place à la Mégane 2, un modèle très différent. Idem avec la Mégane 3 lancé en 2008. A chaque fois, Renault a profondément remanié sa berline. En sera-t-il de même cette fois ? Pas si sûr. Les restylages de la Mégane 3 ont donné le ton et laissé quelques indices, confirmés par les clichés puis la présentation à Francfort. Renault misera sur la continuité avec une silhouette proche du modèle actuel mais modernisé sur la base des dernières créations et notamment de la Talisman. L'inspiration est claire et sans surprise : le groupe français entend ainsi marcher sur les traces de Volkswagen et son iconique Golf qui traverse les époques sans révolution apparente. Renault compte sur les lignes et la signature lumineuse originale de la Mégane 4 pour se distinguer. L'heure est également à la rationalisation et à la diminution des carrosseries, une démarche déjà entamée sur les autres modèles du groupe. Exit donc le cabriolet qui va disparaître de la gamme Mégane. La version trois portes passe également à la trappe. En revanche, que les amateurs de sportives se rassurent, l'impressionnante Mégane GT aura bien une descendance. Renault a confirmé l'information et même présenté à Francfort cette nouvelle Mégane GT. Elle se dote d'un bouclier avant redessiné, une entrée d'air élargie, et des grilles en forme de nids d'abeille. L'arrière intègre deux sorties d'échappement chromées avec un diffuseur inspiré de la F1. La Mégane GT intègre également des jantes aluminium de 18 pouces. Elle sera disponible dès le lancement. Une version RS devrait compléter la gamme dans les mois à venir.

Les premières photos et infos officielles

Sans surprise, on retrouve la marque du designer Laurens van den Acker avec la large calandre mettant en valeur un imposant losange, un dessin qui symbolise à lui tout seul la nouvelle identité donnée aux modèles de la marque. De la Clio à l'Espace en passant par le Kadjar ou le Captur et désormais la Talisman, on la retrouve sur tous les nouveaux véhicules de Renault. Restait à savoir du coup si elle ressemblerait plutôt à une grande Clio ou à une petite Talisman ! Au vu des photos, c'est plutôt la Talisman qui a inspiré cette Mégane 4. La remplaçante de la Laguna est plus conventionnelle, notamment dans sa partie arrière. De ce point de vue, elle colle parfaitement à la version break attendue, la Mégane Estate. Sauf qu'un break Talisman a aussi été présenté et sera plus amplement dévoilé à Francfort. Le risque de doublon paraît donc important mais Renault devrait répondre aux doutes à ce sujet. La marque précise déjà que cette Mégane 4 sera plus basse de 25 mm que le modèle actuel, avec des voies plus larges à l'avant (47 mm) et à l'arrière (39 mm) mais un porte-à-faux arrière plus court. Le designer extérieur de la Mégane 4, Franck Le Gall, indique : "Des lignes précises et tendues, orientées vers l’avant, sont dessinées sur les surfaces latérales. Associées à des flancs sculptés, ces lignes apportent du dynamisme et du caractère à la Nouvelle Mégane".

© Renault
La version GT © Renault
© Renault
L'arrière reprend les feux de la Talisman © Renault
De profil, l'arrière fait davantage penser à la Clio © Renault

La motorisation de la Renault Mégane 4

La Mégane 4 s'appuiera sur une plateforme déjà existante au sein du groupe Renault (la CMF). C'est la même que celle qui supporte les Kadjar, Talisman et Espace. Selon plusieurs sources, il pourrait s'agir d'une version déjà utilisée par Nissan sur son SUV star le Qashqai mais aussi sur sa berline compacte, la Pulsar. Un modèle plutôt low-cost dans sa finition mais qui tranche par une habitabilité record dans son segment avec notamment une place bluffante pour les passagers à l'arrière. De cette manière, Renault baisse le coût de fabrication et peut se concentrer sur d'autres points. Avec une telle plateforme, la Mégane 4 devrait garder un gabarit proche du modèle actuel mais gagner en confort intérieur. Et sous le capot ? Pour la première fois, Renault lancera une motorisation hybride. Mais il faudra attendre 2017 pour cela. La gamme sera composée au lancement de plusieurs moteurs essence TCe. La Mégane sera disponible en cinq motorisations (trois diesel, deux essence) plus deux pour la Mégane GT qui permet à la Mégane 4 d’adopter une version musclée à 205 chevaux. On retrouve également le système de chassis à quatre roues directrices, le fameux "4Control" développé par Renault et dont la firme au losange souhaite visiblement rentabiliser le développement en l'installant sur tous ses modèles. Après la Laguna, l'Espace et la Talisman, le 4Control équipe donc la Mégane comme le système de personnalisation de la conduite, le Multi Sense.

Les équipements de la Renault Mégane 4

La Renault Mégane 4 se dote du système multimédia R-Link 2 et son large écran tactile, comme vu déjà sur le nouveau Renault Espace 5 et la Renault Talisman. Mais celui-ci ne sera disponible de série qu'à partir de la finition Business ou Intens pour les particuliers. Le pack sera aussi proposé en option à 600 euros. Idem pour le pack sécurité avec notamment le freinage actif d'urgence facturé 400 euros en option ou de série en finition Intens. L'aide au parking arrière sera en revanche de série dès le deuxième niveau de finition Zen. En finition Life, la Mégane 4 se dote en effet d'emblée de jantes 16 pouces, des feux antibrouillard, de feux de jour à LED, du régulateur-limiteur de vitesse, de la climatisation manuelle, des lève-vitres avant électriques ou encore de la radio Bluetooth. La finition Zen au-dessus d'elle gagne l'aide au stationnement arrière, l'alerte de franchissement de ligne et de survitesse avec reconnaissance des panneaux de signalisation, le démarrage mains-libres, la climatisation automatique bi-zone, les lève-vitres arrière électriques et le système radio multimédia avec écran tactile 7 pouces. La finition Intens propose en plus un bouclier arrière spécifique avec pot d'échappement chromé, jantes alliage 17 pouces, feux avant full LED, aide au stationnement avant, caméra de recul, système multimédia R-Link 2 avec son large écran tactile 8,7 pouces, système de personnalisation de conduite Multi-sense ou sellerie similicuir. Enfin en version Mégane GT, Renault équipe sa déclinaison sportive de boucliers avant et arrière spécifiques, de suspension Renault Sport, d'une grille de calandre en nid d'abeille, de jantes 18 pouces ou d'une sellerie Alcantara spécifique avec surpiqures bleues et sièges sport. Surtout, la Mégane GT gagne le système 4Control à quatre roues directrices, particulièrement agréable sur la dernière Renault Talisman.

La Mégane 4 en duel avec la Peugeot 308

La Mégane 3 souffre actuellement face à la Peugeot 308 et la Volkswagen Golf. Ce n'est d'ailleurs pas anodin si Renault a choisi d'accélérer le développement et la sortie de la Mégane 4. La Mégane 3 pâtit d'une qualité perçue en deçà de la concurrence, notamment face à sa rivale française, la 308, particulièrement réussie sur ce point. Renault devrait donc mettre le paquet sur les aides à la conduite embarquées et intégrer la toute dernière génération de son système multimédia, le R-Link 2 déjà vu sur l'Espace et la Talisman. Concernant la qualité perçue, il faudra patienter Francfort pour se faire un premier avis. Si la Talisman représentait un bond en avant, le Kadjar et surtout le Captur ont déçu sur ce point, notamment en ce qui concerne les plastiques du tableau du bord. La 308 gardera-t-elle l'avantage dans ce domaine, elle qui fait désormais quasiment jeu égal avec la Golf ? Ce point sera-t-il de nouveau le talon d'Achille de Renault ? On scrutera ça de près tant cet aspect témoignera ou non des efforts faits par la marque pour rectifier le tir. Le premium tant vanté ne s'invente pas, il faudra que Renault hausse le ton, surtout si la firme au losange se place dans la même gamme de prix...

Renault / Salon de Francfort