Radar chantier : record de flashs pour l'appareil sur l'A6

La délégation à la sécurité et à la circulation routière (DSCR) a dévoilé les chiffres des deux premiers radars de chantier installés en France. Le bilan est rude pour les automobilistes notamment en ce qui concerne la cabine installée depuis le 4 juillet sur l’A6 en Seine-et-Marne.

[Article mis à jour le 22 juillet à 17h04] La sécurité routière a réagi aux informations concernant les chiffres record des premiers radars de chantier. Le Télégramme ou Ouest-France avaient révélé que le premier appareil installé en Bretagne mi-juillet avait effectué pas moins de 900 flashes lors de ses premières 24 heures de mise en service. Une vraie razzia pour un appareil amovible, installé à l’approche d’une zone dangereuse en travaux et où la vitesse autorisée est donc provisoirement réduite. Selon la délégation à la sécurité à et à la circulation routière (DSCR), ce radar de chantier installé le 7 juillet et mis en service le 15 juillet dernier à Sainte-Marie sur l’axe Redon-Rennes en Ile et Vilaine (D177), a depuis une moyenne de 135 flashs par 24 heures

Un chiffre en deçà par exemple de la cabine de radar automatique qui flashe le plus en France, celle de la Nationale 10 en Charente sur la commune de Maine-de-Boixe. Ce radar automatique, installé dans le sens de circulation Angoulême-Poitiers, a enregistré une moyenne quotidienne de 465 excès de vitesse en 2014. Avec 135 flashs quotidiens, le radar de chantier breton se serait toutefois classé dans le top 50 des radars automatiques 2014. Mais son camarade, le seul autre prototype de radar de chantier actuellement en service en France, fait mieux, nettement mieux que l’appareil breton. Mis en service le 4 juillet sur un chantier en cours sur l’autoroute A6, ce radar amovible flashe à tout va.

Il a ainsi "enregistré en moyenne près de 2500 messages d’infractions par 24 heures" selon le communiqué de la DSCR. Une vraie avalanche de flashs pour un appareil actuellement installé à hauteur de Fleury-en-Bière en Seine et Marne dans le sens de circulation Paris-Province. La vitesse y passe progressivement et provisoirement de 130 km/h à 70 km/h après plusieurs paliers par 110 et 90 km/h. Le radar de chantier est pour l’heure installé dans une zone limitée à 70 km/h. Il est précédé d’un panneau indiquant sa présence. Selon la DSCR, 200 accidents par an ont lieu aux abords de chantiers, provoquant un à quatre décès par an, que ce soient des automobilistes ou les agents en fonction sur ces chantiers. 50 radars de chantiers, facilement transportables et vouées à être déployées provisoirement dans des zones à risques, devraient être mis en service d’ici la fin de l’année. Le Ministère de l’Intérieur prévoit d’en déployer 150 d’ici fin 2016.

 

 

 

Article le plus lu : Ce que l'on sait de l'homme qui a foncé sur des piétons : voir les actualités

France / Radar