Vieilles voitures à Paris : qui n'a plus le droit de rouler dans la capitale ? [amendes, pétition, voitures interdites]

Vieilles voitures à Paris : qui n'a plus le droit de rouler dans la capitale ? [amendes, pétition, voitures interdites] Depuis le vendredi 1er juillet, les vieux véhicules n’ont plus le droit de rouler dans les rues de Paris. Horaires, voitures concernées, amendes... On fait le point sur les changements et les conséquences.

[Article mis à jour le mardi 03 janvier à 10h50] Depuis le vendredi 1er juillet, les vieux véhicules sont bannis de Paris. La municipalité avance en tout cas pas à pas sur son projet de restriction de la circulation dans les rues de la capitale. La première étape est donc entrée en vigueur le 1er juillet 2016. Engagée dans un large processus pour améliorer la qualité de l'air, la mairie de Paris s'attaque aux vieux véhicules avant de poursuivre l'offensive sur le diesel d'ici 2020 ou via la controversée pastille écologique vantée par le Ministère de l'Environnement et dont l'entrée en vigueur était également prévue ce 1er juillet 2016 même si les pare-brise l'arborant restent très rares pour l'instant.

Ce n'est donc qu'un début mais il est lourd de symboles. Depuis ce 1er juillet 2016, ce sont en fait des centaines de milliers de véhicules qui n'ont plus le droit de rouler dans les rues de Paris. Les chiffres sont éloquents : 513 000 véhicules selon l'institut Inovev, 870 000 selon les chiffres de l'association "40 Millions d'Automobilistes". Qui est vraiment concerné ? Y'aura-t-il des dérogations ? A quoi s'exposent les contrevenants ? Les deux-roues sont-ils exposés ? Et dans les autres grandes villes ? On vous dit tout dans ce dossier spécial sur les restrictions de circulation à Paris.

Liste des voitures interdites à Paris

Le projet de la mairie de Paris est clair : interdire l'accès à la capitale dès le 1er juillet aux véhicules immatriculés avant l'année 1997. Ils sont jugés très polluants. Tous les véhicules datant d'avant 1997 sont donc concernés. Cela représente 513 000 véhicules selon l'institut Inovev, 870 000 selon l'association 40 Millions d'Automobilistes qui a déjà annoncé son souhait de déposer une plainte. Dans les faits, des véhicules encore largement représentés dans le parc automobile français. Des mythes comme les Renault Twingo 1, Renault Clio 1 ou Peugeot 205 devraient disparaître des rues de Paris. Pour savoir si votre véhicule est concerné, il suffit de vérifier la date de première immatriculation présente sur la carte grise (voir : comment lire une carte grise). Des dérogations devraient toutefois être accordées pour les véhicules de collection. Les propriétaires devront être munis d'une carte grise véhicule de collection. Les voitures de plus de 30 ans qui servent à exercer une activité touristique (notamment les promenades en "Dedeuche" Citroën 2CV, une activité en plein boom) seront aussi exemptées à condition de pouvoir prouver cette activité. Au 16 janvier 2017, tous les véhicules, même plus récents, devront arborer la fameuse pastille écologique, obligatoire pour circuler en règle dans les rues de la capitale de 8h à 20h du lundi au vendredi (voir notre dossier : pastille écologique).

Quelques exemples de modèles désormais interdits (cliquez sur la photo ci-dessous)

© Renault

Vieilles voitures interdites à Paris : dates, horaires et zones concernées

Les propriétaires des voitures bannies pourront tout de même circuler à Paris sous certaines conditions horaires. L'accès leur sera ainsi permis chaque week-end mais aussi en soirée la semaine entre 20h et 8h du matin. En dehors de ces horaires, il faudra laisser la voiture au garage ou se contenter du périphérique et des bois de Boulogne et Vincennes, non concernés par cette mesure. Seul Paris intra-muros leur sera donc fermé à partir du 1er juillet. La réglementation doit devenir encore plus stricte à partir de 2020. Le projet prévoit que seuls les véhicules immatriculés après 2011 auront alors le droit de circuler, l'interdiction étant étendue aux week-ends et soirées. Les rues de Paris seront alors réservées aux véhicules répondant aux normes Euro5 et normes Euro6.

Amendes à Paris pour les vieilles voitures

Pour faire respecter cette nouvelle réglementation, la mairie de Paris organisera des contrôles et comptent sur la verbalisation pour se faire entendre. Les conducteurs des véhicules concernés qui ne respecteront pas la loi s'exposeront dès le 1er juillet à une amende de 35 euros. Elle pourrait passer à 68 euros au 1er janvier 2017 ! La mairie de Paris promet des compensations aux propriétaires de ces véhicules : -50% sur un abonnement Autolib', un an d'abonnement carte Navigo ou une aide de 400 euros à l'achat d'un vélo électrique ou non. Des aides aux professionnels ont également été annoncées.

Vieilles voitures interdites : et les deux-roues ?

La mesure concerne tous les véhicules immatriculés avant 1997, qu'ils s'agissent de voitures, véhicules légers, lourds. Pour les deux-roues, les modalités restent les mêmes mais la date d'immatriculation change : les motos ou scooters immatriculés avant le 1er juin 1999 seront également bannies.

Paris / Diesel

Annonces Google