Vignette pollution Crit'Air : quelles amendes en circulation alternée ?

Vignette pollution Crit'Air : quelles amendes en circulation alternée ? VIGNETTE CRIT'AIR - Dès le 1er juillet, l'absence de vignette anti-pollution Crit'Air va coûter cher à Paris. Les amendes seront infligées alors que d'autres grandes villes passent aussi à ce système.

[Mis à jour le mercredi 21 juin à 14h07] VIGNETTE CRIT'AIR PARIS - La vignette pollution Crit'Air sera bien utile pour circuler à Paris et en proche banlieue jeudi 22 juin, jour d'application de la circulation alternée différenciée. Seuls les véhicules équipés de vignettes de catégorie 0 à 3 seront autorisés à circuler (voir : quelle vignette pour ma voiture ?). Attention, la vignette est de toute façon déjà obligatoire à Paris et son absence vous coûtera cher dès le 1er juillet. Le décret renforçant les sanctions a été passé en toute discrétion le 7 mai dernier, soit le jour du second tour de l'élection présidentielle. En l'absence de vignette Crit'air apposée sur le pare-brise, l'automobiliste circulant dans la zone de circulation restreinte (ZCR) s'exposera à une contravention dès le 1er juillet prochain. L'amende sera de 68 euros pour les voitures particulières mais aussi les deux-roues.

La première ZCR est à Paris intramuros mais des arrêtés ont été pris également à Lyon et Grenoble. La vignette Crit'air pourrait bien arriver aussi prochainement à Reims. Selon L'Union, la présidente du Grand Reims Catherine Vautrin n'exclut plus cette possibilité. Pour rappel, la vignette Crit'Air doit arriver prochainement dans de grandes métropoles comme Strasbourg et Lille !  A Lille, un arrêté pourra être pris lors des pics de pollution. Il est donc déjà conseillé de se procurer la fameuse pastille. Ce 22 juin, ce sera pire puisque seuls les véhicules équipés de vignettes de catégorie 0 à 3 seront autorisés à circuler. Attention aux arnaques, seul le site certificat-air.gouv.fr est habilité à les distribuer... Il faudra désormais que cette vignette écologique soit apposée sur votre pare-brise (à droite, près du feuillet d'assurance de préférence) pour pouvoir rouler dans la capitale du lundi au vendredi de 8h à 20h. Présentée comme gratuite dans un premier temps, la nouvelle vignette écolo est en réalité payante : 4,50 euros selon le communiqué du ministère de l'Environnement, 4,18 euros dans les faits. Il est possible de commander ce "certificat qualité de l'air" sur le site internet officiel : certificat-air.gouv.fr. Comme la vignette verte des années 90, elle sera aussi à coller sur le pare-brise de votre véhicule ou sur la fourche de votre moto. Vous pouvez aussi retrouver les questions les plus fréquentes en cliquant ci-dessous dans notre dossier dédié :


A quoi va servir la pastille écologique ?

Sachez tout d'abord que la pastille écologique (également appelée vignette pollution, pastille Crit'Air ou vignette 2017) n'est pas obligatoire... sauf à Grenoble et Paris dès janvier 2017. Ailleurs, l'initiative se veut incitative mais facultative. Du moins au début… Car cela pourrait changer très vite dans le but d'inciter tout le monde à la coller à son pare-brise. L'objectif des autorités est de classer et reconnaître les véhicules en fonction de leurs niveaux d'émissions polluantes. Contrairement à la pastille verte des années 90, il n'est pas prévu de taxer les conducteurs des véhicules les plus polluants. Mais plusieurs mesures pourraient bien prochainement les décourager, à commencer par un accès restreint aux centres-villes des grandes agglomérations. Elle pourra servir au niveau local, notamment lors des pics de pollution où seuls les véhicules les plus propres seront autorisés à circuler dans des zones de circulation restreinte (ZCR), créées par un arrêté local et justifiées par une étude environnementale préalable. Le dispositif, très contraignant et sans doute impopulaire, sera alors peut-être plus efficace que le système actuel d'alternance entre les véhicules équipés de plaques minéralogiques paires ou impaires (voir notre dossier sur la circulation alternée). Autre application possible : offrir plus de places de stationnement en centre-ville aux véhicules propres et ainsi décourager l'accès aux véhicules les plus polluants au profit des transports en commun. La ville de Paris a elle annoncé que la vignette serait obligatoire dans la capitale à partir du 16 janvier 2017 (voir plus bas ou : Pastille écologique à Paris).

Pastille écologique à Paris : obligatoire, quelles amendes ?

Les véhicules datant d'avant 1997 n'ont déjà plus le droit de rouler en journée et en semaine (du lundi au vendredi de 8h à 20h) (notre dossier spécial : voitures anciennes à Paris). Il en va de même pour les deux-roues immatriculés avant le 1er juin 2000. La pastille écologique est désormais obligatoire pour circuler dans Paris depuis le 16 janvier 2017 en semaine (du lundi au vendredi de 8h à 20h). Cette restriction ne concerne que Paris intra-muros hors bois de Boulogne et Vincennes et ne comprend pas le périphérique. Mais tout le monde est concerné, les Parisiens comme les visiteurs occasionnels. Seuls les véhicules d'urgence et de collection sont exemptés. Tout contrevenant risquera une amende. Le montant de l'amende sera de 68 euros (135 euros pour un poids lourd) pour une voiture particulière et un deux-roues, 135 euros pour un camion ou un car. Le décret renforçant les sanctions a été passé le 7 mai et entrera en vigueur le 1er juillet. Sachez qu'un automobiliste ayant un véhicule autorisé à circuler dans Paris (voir : voitures anciennes, quelles sont les voitures interdites à Paris ?) mais qui n'aurait pas acquis sa vignette ne devrait pas risquer une amende dans un premier temps (période de tolérance) mais pourra être arrêté pour un rappel à l'ordre. Pas de restrictions en revanche le week-end... du moins pour l'instant. Mais on vous conseille fortement d'acquérir votre vignette au plus vite. Car la tolérance ne durera qu'un temps... jusqu'au 1er juillet donc. 
Retrouvez ci-dessous quelques exemples de voitures interdites de circuler en semaine à Paris avec cette nouvelle réglementation. 

Où la pastille écologique est-elle obligatoire ? Où le sera-t-elle prochainement ?

La pastille écologique est déjà obligatoire à Grenoble où la mise en place date du 1er novembre dernier. 49 communes de l'agglomération sont concernées. Lyon-Villeurbanne l'a également mise en place. Mais attention, outre Grenoble, Lyon et Paris, d'autres grandes communes seront sans doute aussi impactées prochainement, ce sont les zones couvertes par un plan de protection de l'atmosphère (PPA). A Lille, le système Crit'Air vient d'être adopté et servira pour l'instant uniquement lors des pics de pollution. A Strasbourg, les élus de la métropole ont également annoncé leur intention de l'appliquer prochainement. La date d'application n'est pas encore connue. Même situation à Bordeaux où une étude de faisabilité concernant une zone de circulation restreinte (ZCR) a été lancée.

Agglomérations où la pastille Crit'Air est déjà obligatoire : Paris, Lyon-Villeurbanne, Grenoble.
Agglomérations où des tests sont lancés : Lille (pourra servir lors des pics de pollution), Strasbourg, Bordeaux (étude de faisabilité).

En fait, toutes les agglomérations où les pics de pollution sont fréquents pourraient l'adopter pour mettre en place des dispositifs de circulation restreinte. Ce sera aux élus et préfets des zones concernées de décider. Voici la liste des agglomérations couvertes par un PPA : Avignon, Béthune, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Douai-Lens, Grenoble, Lille, Lyon, Marseille-Aix-en-Provence, Metz, Montpellier, Nancy, Nantes, Nice, Orléans, Pointe-à-Pitre-Les-Abymes, Rennes, Rouen, Saint-Etienne, Strasbourg, Toulon, Toulouse, Tours, Valenciennes.

Pastille écologique : quelle catégorie pour votre voiture ?

Il y aura six catégories différentes. Alors que le plan initial prévoyait un classement en quatre catégories, il aurait été jugé trop restrictif et sévères par les maires des grandes agglomérations selon Les Echos. A Paris, 30% des véhicules auraient pu être exclus des zones à circulation restreinte que la municipalité souhaite mettre en place d'ici 2020. On revient donc à cinq catégories, plus une pour les véhicules électriques.

  • La pastille verte Crit'Air est réservée aux véhicules à zéro émissions moteur : 100 % électrique et hydrogène.
  • Ensuite on retrouve une pastille de couleur violette (Crit'Air 1) réservée aux véhicules essence ou "autres" (hybride) commercialisés depuis le 1er janvier 2011 et répondant aux normes Euro5 et Euro6. Tous les véhicules diesel en sont donc exclus, même les plus récents.
  • La pastille de couleur jaune dite Crit'Air 2 regroupe les véhicules essence ou "autres" de norme Euro4 (de 2006 à 2010) et les diesel Euro 5 et 6 lancés à partir du 1er janvier 2011. Cette catégorie représente 23% des voitures particulières selon les chiffres du ministère de l'Environnement.
  • La pastille de couleur orange dite Crit'Air 3 est réservée aux véhicule essence ou "autres" aux normes Euro2 et 3, soit ceux lancés entre 1997 et 2005, et les diesel aux normes Euro4 (de 2006 à 2010). Cette catégorie représente 43% des voitures particulières.
  • La pastille de couleur marron dite Crit'Air 4 regroupe les voitures diesel lancées entre 2001 et 2005 et répondant aux normes Euro3.
  • La pastille de couleur grise dite Crit'Air 5 correspond aux véhicules diesel lancés entre 1997 et 2000 (normes Euro2). Ce sont ceux qui pourraient être les plus pénalisés. Ils représentent 6% des voitures particulières.
Pastille écologique
Les 6 pastilles © Ministère de l'Environnement

Important à savoir : un automobiliste qui circulerait avec une voiture n'ayant pas la bonne vignette s'exposera à une amende de 68 euros. 

Commander la pastille écologique 2017 : site et prix

Pas de gratuité, même temporaire ! Pour se procurer la pastille CRIT'Air, il faut se rendre sur le site certificat-air.gouv.fr. Le propriétaire doit alors indiquer le numéro d'immatriculation de son véhicule. La pastille écologique est facturée 4,18 euros (3,70e plus les frais d'envois) et envoyée par voie postale à l'adresse figurant sur la carte grise du véhicule. Nous avons fait le test à la rédaction et pu obtenir en bonne et due forme notre pastille écologique dans un délai de 10 jours. Le certificat est valable pour toute la durée de vie du véhicule. Il sera donc inutile donc d'en demander un nouveau si vous achetez un véhicule d'occasion. Attention, d'autres sites proposent de vous fournir la pastille écologique. Ils n'ont rien d'officiel et le prix supérieur pratiqué n'a aucune justification. Selon Auto-Plus, certains sites proposent ainsi de vous envoyer votre pastille moyennant le versement de 20 euros (c'est le cas du site Crit-air.fr qui n'a rien d'officiel malgré son nom) ! Or, ils passeront eux-mêmes commande auprès du site officiel, le seul portail habilité à distribuer ces précieux macarons... Plutôt cher pour une démarche que tout le monde peut faire, non ?! Pour ceux qui n'ont pas internet, il est possible de la récupérer en mairie ou préfecture.

Pastille écologique pour les deux roues

Des pastilles sont aussi prévues pour les deux-roues : verte pour tous les véhicules "zéro émission moteur" (100 % électrique et
hydrogène) ; violette pour ceux sous norme Euro 4 (commercialisés à partir du 1er janvier 2017 pour les motocycles et 1er janvier 2018 pour les cyclomoteurs) ; jaune pour ceux sous norme Euro 3 (du 1er janvier 2007 au 31 décembre 2016 pour les motocycles, 31 décembre 2017 pour les cyclomoteurs) ; orange pour ceux de la norme Euro 2 (du 1er juillet 2004 au 31 décembre 2006) ; marron pour tous les autres (du 1er juin 2000 au 30 juin 2004). Pour les deux-roues immatriculées pour la première fois avant le 1er mai 2000, circuler à Paris en semaine sera interdit.

EN VIDEO - Pollution : des pastilles multicolores bientôt en vigueur, la circulation alternée facilitée

Paris / Pollution