Comment bien choisir son casque de moto ? [prix, tailles, normes]

Comment bien choisir son casque de moto ? [prix, tailles, normes] Le casque est l’un des équipements obligatoires pour conduire un deux-roues. Il en existe de nombreux à choisir en fonction de votre usage. Vous ne savez pas lequel choisir ? Voici nos conseils.

Le casque de moto est un équipement obligatoire pour tout conducteur de deux roues. Il est même le meilleur ami du motard avec le pantalon et les gants réglementaires puisqu'il protège la tête en cas de chute mais permet également d'assurer une bonne vision de la route. Il en existe pourtant de nombreux types, à préférer (ou non) en fonction de vos habitudes, de votre type d'utilisation ou du confort recherché. Dans ce dossier, nous vous proposons de retrouver en quelques clics l'ensemble des éléments à prendre en compte avant l'achat d'un casque. Parce qu'on ne néglige jamais sa sécurité, acquérir un casque doit être un acte réfléchi qui engendre plusieurs étapes, dont bien entendu celle de l'essayage, obligatoire ! 

Le casque jet est ainsi l'allié des conducteurs de scooters quand ceux aux guidons de motos plus puissantes devront porter un casque intégral. Avant de l'acheter, il convient de respecter un certain nombre de règles et conseils : poids, attache, bon maintien sont autant d'éléments à prendre en compte. Le prix peut vous donner une indication mais un casque plus cher ne vous protégera pas forcément mieux, des arguments marketing ou de look pouvant entrer en ligne de compte. A vous de voir quel budget vous souhaitez y consacrer.

Casque de moto : quels sont les prix ?

Le prix d'un casque de moto est extrêmement variable. Il dépend notamment du matériau utilisé : kevlar, fibre, polycarbonate… mais aussi du look. Les marques l'ont bien compris en proposant des gammes Réplica, inspirés des coloris des plus grands champions. Un casque plus cher ne vous protégera pas nécessairement mieux. Comptez tout de même autour de 100 euros pour un bon casque. En-dessous de 70 euros, vérifiez bien la qualité du casque et notamment s'il respecte les normes. Sachez en effet qu'il est impératif qu'il respecte les normes en vigueur. Le casque doit donc avoir été homologué et respecter les réglementations. Pour le savoir, il suffit de vérifier les mentions présentes sur les étiquettes. La norme française est la suivante : NF S 72.305. Il peut également s'agir de l'homologation européenne reconnaissable à la présence d'un cercle avec la lettre E à l'intérieur. L'autre point à prendre en compte est la qualité même du casque dans différents domaines : résistance à l'impact bien sûr mais aussi isolation phonique et thermique ou le poids. Un casque léger, bien isolé confortable et solide verra logiquement son prix grimper. Sachez qu'un casque peut atteindre un prix de plus de 800 euros. L'investissement peut donc être important et il est nécessaire de bien prendre en compte votre utilisation avant de casser votre tirelire.

Casque intégral : qu'est-ce que c'est, quels sont ses avantages ?

Le casque intégral est le plus répandu parmi les casques de deux-roues. Il offre la meilleure protection, tant au niveau de la sécurité que de l'isolation phonique et thermique. Il permet également de se protéger de la pluie. Attention, les conducteurs novices peuvent ressentir un sentiment d'enfermement. Les claustrophobes auront ainsi peut-être des difficultés à le supporter. L'entretien de la visière (nettoyage régulier) est également à prendre en compte comme le volume que le casque intégral nécessite pour son rangement. Lors de votre achat, pensez à bien prendre en compte son poids, qui peut être très différent en fonction des modèles. Le casque intégral résiste mieux aux impacts mais il reste soumis au même principe : en cas de choc suite à un accident, il est indispensable de le remplacer. Les formes peuvent être modifiés et le casque moins bien faire son travail en cas de nouveau choc.

Casque jet : qu'est-ce que c'est, quels sont ses avantages ?

© goodluz

Le casque jet est à réserver aux conducteurs de scooters ou mobylettes. C'est aussi le modèle prisé par ceux qui recherche le mix entre un prix abordable et un look vintage séduisant, surtout si vous êtes au guidon d'un modèle historique ou néo-rétro (Vespa et casque jet font généralement bon ménage !). C'est l'allié des conducteurs de deux-roues qui circulent uniquement ou très majoritairement en ville. Le casque jet présente également l'avantage d'être léger et d'offrir un bon angle de vision, avec très peu de gêne ou d'angle mort. En revanche, la forme même du casque jet le rend moins sûr que le casque intégral notamment en cas de choc frontal. Vous serez également bien moins protégé des intempéries.

Casque modulable : qu'est ce que c'est ?

© corr

Le casque modulable est un compromis entre le casque intégral et le casque jet. Il est doté d'une mentonnière mobile qui peut se relever vers le haut ou s'abaisser pour se transformer en casque intégral. Il offre ainsi une bonne protection thermique et contre les intempéries. Si les modèles ont beaucoup progressé, vous pouvez toutefois être surpris par son poids, qui peut être encore important. Sachez que le casque modulable peut être très pratique pour les porteurs de lunette puisque il ne présente pas les mêmes difficultés que le casque intégral au moment de l'enfiler. Pensez donc à porter vos lunettes habituelles lors des essayages avant l'achat de votre nouveau casque, cela vous évitera de mauvaises surprises !

Quelle taille choisir ?

Acheter un casque nécessite de passer de longues minutes à essayer plusieurs modèles. N'hésitez pas à tester plusieurs marques et ne vous fiez pas seulement aux témoignages ou conseils d'un proche. Ce n'est pas parce qu'une marque lui ira parfaitement que ce sera le cas pour vous. Chaque tête est unique ! Les marques peuvent tailler différemment ou offrir des volumes et qualités de mousses différents qui vous irons plus ou moins bien. Un essayage minutieux est donc impératif. Attention également aux pièges d'acheter plus grand que ce qui est nécessaire. Vous devez être bien serré à l'intérieur pour assurer un bon maintien. Rappelez-vous que les mousses prendront peu à peu la morphologie de votre visage et les garnitures vont ainsi se tasser. Comptez plusieurs semaines d'utilisation avant de vous sentir parfaitement à l'aise. Mieux vaut donc prendre un casque bien serré qu'un casque trop large ! Si vous pouvez passer votre petit doigt entre le front et le casque, c'est qu'il est tout simplement trop grand. Attention toutefois, ne vous sentez pas non plus trop comprimés et veillez au bon état de vos oreilles qui ne doivent pas être trop serrées. Enfin pensez à bien attacher la jugulaire à l'essayage. Rappelons que le port de la jugulaire est obligatoire, son absence vous rend passible d'une amende de 135 euros, d'une perte de trois points sur votre permis et enfin d'une possible immobilisation de votre deux-roues.

Et aussi :

 Sur le forum Auto : comment bien choisir son casque ?

 Quiz : que savez-vous de la moto ?

Moto

Annonces Google