Acheter une voiture au Maroc

Avant d'acheter une voiture au Maroc, il est important de vérifier si la législation en vigueur le permet, et si oui, quelles sont les conditions.

Acheter une voiture au Maroc : quid d'un véhicule neuf ?

Si l'on décide d'acheter une voiture au Maroc ou dans un autre pays étranger d'ailleurs, il ne faut pas oublier d'ajouter au prix de vente le montant de la TVA. L'acquéreur doit s'acquitter de cette Taxe sur la Valeur Ajoutée au centre des impôts de la commune dont il dépend. Cette clause s'applique à tout véhicule neuf. Est considéré comme neuf un véhicule de moins de 6 000 kilomètres ou de moins de 6 mois. En revanche, aucune TVA n'est due si le véhicule acquis à l'étranger a plus de 6 mois, car il est alors considéré comme un véhicule d'occasion. Pour se simplifier les démarches, il peut être intéressant d'acheter une voiture au Maroc par l'intermédiaire d'un mandataire auto.

Acheter une voiture au Maroc : faire appel à un mandataire

Il peut être beaucoup plus simple de faire appel à un mandataire automobile lorsque l'on souhaite acheter une voiture au Maroc ou dans un autre pays. Cette pratique courante est fiable si l'on s'adresse à un mandataire réputé. Elle permet non seulement d'obtenir des prix réduits, mais aussi de se décharger des démarches administratives, alors prises en charge par le professionnel. Celui-ci est tenu de remettre à son client les différents certificats de conformité et d'immatriculation du véhicule, ainsi qu'un certificat de vente ou une facture acquittée, le carnet de garantie et la notice d'utilisation. Il est utile de vérifier que tous les justificatifs remis au client sont bien édités à son nom, y compris le Quitus Fiscal remis en échange du paiement de la TVA sur un véhicule de moins de 6 mois.

Acheter une voiture au Maroc : attention aux pièges

Comme pour toute transaction entre deux clients demeurant dans des pays différents et qui ne disposent pas des mêmes réglementations, acheter une voiture au Maroc nécessite une attention particulière. Il faut se méfier des sites d'annonces de véhicules d'occasion affichant des prix beaucoup plus bas que le prix de l'Argus. De plus en plus d'internautes soulèvent la présence d'annonces fantaisistes ou de prix suspects. Si la négociation aboutit, il faut bien veiller à obtenir la facture d'origine du véhicule, les factures d'entretien, la copie des papiers d'identité du vendeur. Enfin, l'acheteur doit s'acquitter des différentes taxes en vigueur afin d'être en conformité avec la législation du pays de résidence du vendeur.

Une panne, un problème mécanique, une question sur l'automobile ? Visitez le forum auto de Linternaute Automobile !

Achat à l'étranger