Reprise voiture : comment bien négocier ?

Au moment de vendre leur véhicule d'occasion, bon nombre de particuliers s'orientent vers une reprise de leur voiture. Plus rapide et moins contraignante que la vente directe par petites annonces, la reprise peut toutefois réserver quelques déconvenues financières. Le prix proposé par les repreneurs professionnels est généralement bien en dessous des estimations classiques. Toutefois, il est encore possible de négocier sur certains points.

Connaître l'estimation de sa voiture pour mieux négocier

En matière de négociation sur la reprise d'une voiture, il est nécessaire, au préalable, d'avoir une estimation fiable de sa valeur réelle. Il existe deux types de cotes pour estimer le prix d'un véhicule d'occasion. La cote argus, qui va faire un calcul selon le type de motorisation, la gamme du véhicule et son kilométrage. Mais aussi la cote du marché, qui se basera également sur les prix de vente réellement pratiqués. La cote du marché est souvent plus basse que la cote argus. Au moment de négocier la reprise, il est important d'indiquer au professionnel que vous connaissez ces prix.

Une voiture étincelante pour une meilleure reprise

On pourrait se dire qu'un professionnel de l'occasion ne s'arrête pas à l'aspect de propreté du véhicule pour fixer son prix de reprise. C'est faux. Tout comme un acheteur particulier, il aura une première impression qui sera déterminante. Il se met à la place des futurs acquéreurs. Une voiture propre fait toujours un meilleur effet. N'hésitez pas non plus à faire étalage des factures d'entretien.

La reprise pour un achat

Chez les concessionnaires franchisés par des constructeurs, la reprise d'une voiture est généralement conditionnée par l'achat d'un autre véhicule (neuf ou d'occasion). La négociation sera plus aisée si l'achat concerne un véhicule équivalent en gamme ou supérieur. En effet, le professionnel calcule sa marge sur la vente du véhicule repris, mais aussi sur la vente du véhicule neuf. En choisissant un modèle moins onéreux, la négociation risque d'être rude.

Achat neuf