Téléphoner au volant : quels sont les risques ?

Téléphoner au volant : quels sont les risques ? En France, téléphoner en voiture n'est pas totalement interdit par la loi. Mais il faut être bien équipé et ne pas avoir son téléphone en main ou être avec un kit mains-libres.

En voiture, un automobiliste sur deux n'hésite pas à décrocher son téléphone quelle que soit la situation de conduite. La vigilance du conducteur et son temps de réaction vont diminuer, ce qui peut causer des accidents, parfois graves... Les sanctions sont d'ailleurs lourdes.

Téléphoner au volant : les risques

Près de la moitié des conducteurs décroche son téléphone portable dans les deux secondes, et donne ainsi la priorité à cette tâche. Le comportement du conducteur va changer :

  • son temps de réaction va augmenter (entre 30 et 70 %) ;
  • il regardera moins souvent dans ses rétroviseurs et sur les côtés de la voiture ;
  • il aura tendance à ralentir très rapidement et à mordre la ligne ;
  • il oubliera de s'arrêter au passage piéton.

Sachez que le risque d'accident est multiplié par 4 lorsque vous téléphonez au volant de votre voiture.

Téléphoner au volant : les amendes et peines

Jusqu'en avril 2003, le code de la route français ne mentionnait pas précisément le téléphone portable mais tous les comportements susceptibles de détourner l'attention du conducteur. Le décret sur les nouvelles mesures de sécurité routière paru le 3 janvier 2012 est encore plus précis.

  • L'article R.412-6 du Code de la route prévoit que : "Tout conducteur doit se tenir constamment en état et en position d'exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres qui lui incombent. Ses possibilités de mouvement et son champ de vision ne doivent pas être réduits par le nombre ou la position des passagers, par les objets transportés ou par l'apposition d'objets non transparents sur les vitres. Le fait, pour tout conducteur, de contrevenir aux dispositions ci-dessus est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la deuxième classe. "
  • Le décret du 3 janvier 2012 concernant l'usage du téléphone mobile vient compléter cet article : "L'usage d'un téléphone tenu en main par le conducteur d'un véhicule en circulation est interdit. Le fait, pour tout conducteur, de contrevenir aux dispositions du présent article est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe. Cette contravention donne lieu de plein droit à la réduction de trois points du permis de conduire. "

Ainsi, en conduisant avec un téléphone portable à la main, vous êtes passible :

  • d'une amende forfaitaire de 135 euros; (90 euros; si elle est minorée, c'est à dire payée dans les 3 jours). En cas de poursuites pénales, l'amende peut atteindre un montant maximal de 750 &euros.
  • d'un retrait de 3 points de votre permis de conduire (voir aussi : retrait de points : le barème)

Téléphoner au volant avec un kit mains-libres : c'est interdit !

Attention, depuis le 1er juillet 2015, le décret a été modifié et interdit désormais l'usage du kit mains-libres, passible lui aussi de 135 euros d'amende. Il s'agit de l'article modifié R 412.6.1 du Code de la route. Il est précisé l'interdiction de conduire en ayant le téléphone à l'oreille ou avec un appareil fixé dans et autour de l'oreille. Le kit mains libres qui permettait d'installer le téléphone portable sur le tableau de bord et d'avoir simplement une oreillette ne vous permet plus d'éviter l'amende de 135 euros. Aux yeux de la loi, téléphoner au volant avec votre portable à l'oreille ou via un kit mains-libres est bien désormais la même chose...

Téléphoner au volant par Bluetooth : ce qui est autorisé, comment ça marche ?

Seuls l'usage du haut-parleur ou via les appareils Bluetooth restent autorisés. Le Bluetooth permet une connexion sans fil via un mobile équipé de cette technologie. De nombreux véhicules neufs proposent désormais des appareils Bluetooth intégrés directement dans le système d'info-divertissement (écran de bord, écran tactile) et comprenant un système de haut-parleur. Des GPS proposent aussi cette option, certains avec reconnaissance vocale. Acheter un autoradio Bluetooth peut être une solution comme l'acquisition d'un kit mains-libres avec haut-parleurs. Ces appareils sont vendus à des prix allant de 50 à 80 euros.

Infractions