Disque de frein : comment ça marche ?

Pièce maîtresse d'un véhicule, le disque de frein est chargé d'assurer le freinage et l'arrêt de ce véhicule dans des conditions optimales. Une défaillance du disque de frein peut avoir de graves conséquences, et mieux vaut donc connaître quelques informations sur cet équipement afin d'éviter les mauvaises surprises.

Le fonctionnement du disque de frein

Le principe de base du disque de frein se résume en la transformation de l'énergie cinétique d'un véhicule en chaleur. Concrètement, un disque de frein est un système qui utilise un disque et des plaquettes. Le premier est fixé sur le moyeu de la roue, les secondes, maintenues dans un étrier ou une chape, ont pour mission de frotter de chaque côté du disque. Lorsqu'un freinage est nécessaire, un mécanisme pousse les plaquettes qui viennent frotter sur le disque, entraînant une force de frottement et la création d'un couple de freinage. Cette action engendre une production de chaleur, nécessitant elle-même la présence d'un mécanisme de refroidissement. On distingue dans ce domaine deux types de disque de frein : le disque plein et le disque ventilé.

Avantages, inconvénients et entretien du disque de frein

Un disque de frein offre une grande puissance de freinage, et un excellent contrôle. Il est plus progressif dans son action, mais nécessite en revanche une plus grande pression de la part du conducteur. Pour remédier à cet inconvénient, le système hydraulique transmettant cette pression est généralement doté d'une assistance afin de réduire la pression que se doit d'appliquer le conducteur. Un témoin d'usure permet d'identifier le moment où il devient nécessaire de changer les disques de frein. La détection d'anomalies sur un disque de frein, comme une déformation, une rayure, une fissure ou encore une cassure est également le signe qu'il est temps de les remplacer. Il est par ailleurs vivement recommandé de changer simultanément le disque et les plaquettes.

Freins