Conduite supervisée : comment ça marche ?

La conduite supervisée permet de favoriser l'apprentissage de la conduite avec des conditions de mise en place un peu similaires à celles de la conduite accompagnée. Quoique très intéressante, cette formule est assez peu connue. Alors, la conduite supervisée, comment ça marche ?

La conduite supervisée, qu'est-ce que c'est ?

La conduite supervisée est une formule de conduite qui permet de conduire, avant même l'obtention du permis, dans la mesure où un accompagnateur, titulaire de son permis depuis au moins cinq ans, est présent. C'est en cela que la conduite supervisée se rapproche de la conduite accompagnée.
Dans la conduite supervisée comme dans la conduite accompagnée, l'objectif est d'acquérir une expérience de conduite en conditions réelles avant de passer l'épreuve du permis de conduite (à noter que la conduite supervisée peut être instaurée après un échec à l'examen). Cela permet au candidat d'être plus en confiance et de pratiquer sans avoir à payer de nouvelles leçons de conduite.
Attention, avec la conduite supervisée, contrairement à la conduite accompagnée, la période du permis probatoire (période au cours de laquelle le conducteur débutant doit faire ses preuves pour obtenir 6 points de permis afin d'en totaliser 12) reste de trois ans (au lieu de deux en conduite accompagnée).

Qui peut suivre la conduite supervisée ?

Pour suivre la conduite supervisée, il suffit que le candidat :
- soit majeur (qu'il ait au moins 18 ans) ;
- qu'il ait obtenu le code ;
- qu'il ait suivi une formation de conduite initiale de vingt heures.
Si ces conditions sont remplies, il reste au moniteur d'auto-école du candidat à autoriser le suivi de la conduite supervisée en fournissant une attestation de fin de formation initiale.

Comment fonctionne la conduite supervisée ?

La personne qui a choisi la formule de conduite supervisée peut conduire un véhicule dans la mesure où il est accompagné. Sa période de conduite supervisée est validée après avoir conduit sur au moins 1 000 kilomètres (3 000 en conduite accompagnée) en trois mois au moins (contre un an en conduite accompagnée).
Un rendez-vous avec le moniteur d'auto-école est programmé au cours des trois premiers mois de conduite supervisée (en présence de l'accompagnateur).
À noter que la personne qui suit la conduite supervisée doit être assurée et que le nom de l'accompagnateur et les véhicules conduits doivent être inscrits sur l'attestation d'assurance.

Passer le permis