Repasser son permis de conduire : mode d'emploi

Une personne peut être appelée à repasser son permis de conduire pour plusieurs raisons. Si la suspension du permis de conduire n'oblige pas à repasser l'examen, il en va autrement en cas d'échec à l'examen, d'annulation ou d'invalidation du permis de conduire. Quelle est la procédure à suivre ?

Repasser son permis de conduire après un échec à l'examen

Le candidat au permis de conduire n'ayant pas réussi à briller au cours de l'examen, a la possibilité de repasser son permis de conduire. Il doit attendre au moins 15 jours s'il a raté l'épreuve théorique. S'il n'a pas réussi l'épreuve pratique, il dispose d'un délai de 24 mois pour s'y représenter. Il faut savoir qu'après cinq échecs à l'épreuve pratique, le candidat est obligé de repasser aussi l'examen du code. Le délai d'attente varie considérablement d'une région à l'autre, d'une période de l'année à l'autre. Il est tributaire de la disponibilité des inspecteurs, du nombre d'écoles de conduite et d'élèves à se présenter.

Repasser son permis de conduire après une annulation

Si la suspension du permis de conduire, mesure temporaire, n'oblige pas à repasser l'examen, il n'en est pas de même de l'annulation du permis de conduire décidée par le juge, le Procureur de la République ou une composition pénale. Lorsque cette annulation fait suite à un délit routier, il est obligatoire de repasser l'examen de code et/ou de conduite. Mais, auparavant, le candidat doit se soumettre à un examen psychotechnique et à une visite médicale. Il peut être dispensé de l'épreuve théorique s'il était détenteur du permis de conduire depuis plus de trois ans et si la suspension est inférieure à 12 mois.

Repasser son permis de conduire : après une invalidation

L'invalidation du permis de conduire a lieu lorsque l'automobiliste a perdu tous ses points. Sauf en cas de référé suspension, il a pour obligation de repasser son permis de conduire s'il souhaite conduire un véhicule. Toutefois, s'il dépose une demande moins de neuf mois après la date à laquelle il peut solliciter un nouveau permis, il a la possibilité d'être dispensé de l'épreuve pratique (conduite). Pour profiter de cette dispense, il doit aussi avoir été titulaire du permis de conduire pendant au moins trois ans avant la date de l'invalidation.

Une panne, un problème mécanique, une question sur l'automobile ? Visitez le forum auto de Linternaute !

Passer le permis