Radar tronçon : fonctionnement, amendes, points perdus

Radar tronçon : fonctionnement, amendes, points perdus Afin de réduire le nombre d'accidents mortels sur les routes et les autoroutes, de nouveaux radars ont été déployés. Les radars tronçons, aussi appelés radars vitesse moyenne, en font partie.

Le radar tronçon s'est rapidement déployé depuis 2012 sur les bords de nos routes. Mais leur coût très élevé (notamment en terme d'installation puis de maintenance) a limité leur déploiement. On en compte aujourd'hui une centaine et leur nombre semble désormais plafonné, au profit des radars mobiles, jugés plus efficaces.

Radar tronçon : comment ça marche

Le radar tronçon est un système de contrôle de la vitesse créé en juin 2012. Contrairement aux autres radars, le radar tronçon ne calcule pas la vitesse des voitures à un instant précis, mais plutôt sur une portion de route. Le fonctionnement des radars tronçons est plutôt simple. Une caméra se trouve au début du tronçon sélectionné et enregistre les plaques d'immatriculation et les heures de passage des véhicules. Au bout du tronçon, une seconde caméra enregistre les mêmes informations. Grâce à ces radars tronçons, il est facile de calculer la vitesse moyenne des voitures puisque la distance entre les deux caméras est déjà connue par le logiciel.

Radar tronçon : quelles amendes et pertes de points ?

Grâce aux radars tronçons, il est plus facile de vérifier la vitesse des conducteurs sur des zones réputées dangereuses. Puisque le radar tronçon calcule la vitesse moyenne d'un véhicule sur une portion de route et non plus instantanément, la marge de tolérance est plutôt faible. Tout comme les radars fixes et mobiles, en dessous des 100 km/h, la marge de tolérance est de 5 km/h ; au-dessus des 100 km/h, la marge de tolérance des radars tronçons est de 5 %. Ainsi, si vous êtes contrôlés à une vitesse supérieure que celle autorisée (dépassant même la marge de tolérance), attendez-vous à recevoir une amende plus ou moins élevée ainsi que la perte de points sur votre permis :

  • si le dépassement est inférieur à 20 km/h, un point est retiré du permis. Si l'excès de vitesse a eu lieu dans une zone limitée à 50 km/h ou moins, une amende forfaitaire de 135 euros est appliquée. Le montant de l'amende s'élève à 68 euros lorsque la limitation est supérieure à 50 km/h.
  • si l'excès de vitesse est compris entre 20 et 30 km/h, le retrait est de deux points et l'amende s'élève à 135 euros.
  • entre 30 et 40 km/h, trois points sont retirés et 135 euros d'amende demandés.
  • entre 40 et 50 km/h, les sanctions sont un retrait de quatre points et une amende forfaitaire de 135 euros.
  • si le dépassement constaté est supérieur à 50 km/h, six points sont retirés du permis et l'amende forfaitaire s'élève à 1 500 euros.

Types de radars

Annonces Google