Radars fixes, mobiles, feu rouge, embarqués : comment ils vous flashent

Radars fixes, mobiles, feu rouge, embarqués : comment ils vous flashent C'est la hantise de tout conducteur qui dépasse, de peu ou de beaucoup, les limitations de vitesse : le radar ! Fixes, mobiles, feu rouge, embarqués, comment les radars vous flashent-ils ? On vous dit tout dans ce dossier.

Différences entre les radars : comment fonctionnent-ils ?

Si le fonctionnement des radars n'intéresse, de manière générale, que très peu les conducteurs, plus inquiets sur les montants des contraventions encourues ou sur le fait de savoir s'ils ont été ou non flashés, le radar exerce pourtant son rôle de manière différente selon le type d'équipement :

  • le radar automatique fixe analyse la vitesse à laquelle se déplace un véhicule et se déclenche lorsque celui-ci roule à une vitesse supérieure à celle autorisée.
  • le radar tronçon analyse, sur une certaine distance, la vitesse moyenne de l'ensemble des véhicules et se déclenche lorsque l'un d'entre eux a parcouru la distance retenue plus rapidement que ce qui aurait dû être réalisé.
  • le radar automatique embarqué repose sur le même mode de fonctionnement que le premier, à la différence qu'il n'est pas forcément visible pour les conducteurs.
  • le radar mobile présente un fonctionnement similaire à celui du radar automatique fixe, sauf que celui-ci est capable d'analyser la vitesse d'une voiture tout en étant lui-même en mouvement.
  • le radar feu rouge est informé par des capteurs magnétiques installés sur deux lignes de tout franchissement opéré par un véhicule.

Un radar avec ou sans flash ?

Si, dans la représentation collective des conducteurs, le radar s'accompagne toujours d'un flash, il existe certaines situations où il n'est pas forcément possible de savoir si l'on a été contrôlé en infraction. On distingue ainsi :

  • le radar automatique fixe dont le flash, visible des conducteurs, se déclenche systématiquement, à une distance maximale de 10 mètres.
  • le radar tronçon qui émet un flash infrarouge, invisible à l’œil nu.
  • le radar automatique embarqué, la plupart des modèles n'utilisent pas de flash en journée.
  • le radar mobile nouvelle génération qui utilise lui aussi la technologie infrarouge, et n'émet donc pas de flash visible.
  • le radar feu rouge qui émet deux flashs lorsqu'un véhicule franchit un feu rouge.

Types de radars

Annonces Google