Vol de voiture : que faire ?

Vol de voiture : que faire ? Pour être bien indemnisé en cas de vol de votre voiture, il faut se retourner au plus vite vers votre assureur. Voici quelques conseils qui vous aideront à accomplir toutes les démarches et à connaître vos droits.

Le vol d'un véhicule n'est jamais facile à appréhender. Pas de panique toutefois ! Avec un peu de sang-froid, les démarches ne sont pas si compliquées à entreprendre. Elles demandent toutefois de la maîtrise et un certain ordre. Tout d'abord, l'assurance contre le vol de voiture est une garantie d'assurance auto, en général, incluse dans les contrats "tous risques". Vérifiez avant toute chose que vous ayez bien souscrit à cette option avant de débuter vos démarches.

Vol de voiture : quelles sont les démarches à accomplir ?

  • Le dépôt d'une plainte : vous devez dans les 24 heures déposer une plainte au commissariat de police ou à la gendarmerie la plus proche du lieu du vol. Il vous sera remis un reçu de votre déclaration. Cette démarche permet de déclencher les recherches. Ce sera aussi le moyen de dégager votre responsabilité si le voleur provoque un accident.
  • La déclaration à l'assurance : vous devez signaler la disparition du véhicule à votre assureur dans le délai mentionné au contrat (48 heures en général). Ce délai ne peut être inférieur à deux jours ouvrés (samedi, dimanche et jours fériés non compris). La déclaration de vol peut être faite par téléphone, par lettre recommandée avec accusé de réception, ou en se rendant à son agence (contre récépissé). N'oubliez pas de fournir l'attestation de dépôt de plainteATTENTION : Si vous ne faîtes pas cette déclaration à temps, l'assureur est en droit de refuser de vous indemniser. Il devra néanmoins prouver que votre retard lui a causé un préjudice.
  • La déclaration à la préfecture : vous devez aussi prévenir dans les 24 heures la préfecture du lieu d'immatriculation de votre véhicule en faisant opposition au service des cartes grises.

Vol de voiture : quels droits si le véhicule volé est retrouvé ?

Si la voiture est retrouvée avant le délai précisé au contrat (souvent trente jours à compter de la déclaration de vol), l'automobiliste n'a pas d'autre possibilité que de récupérer son véhicule en l'état. S'il est endommagé (carrosserie froissée, portière forcée...), l'assurance paiera, en principe, le montant des réparations, dans la limite de la valeur définie au contrat et compte tenu d'une éventuelle franchise. Toutefois, vous devrez démontrer qu'il y a eu effectivement tentative de vol de votre voiture par des preuves matérielles: forcement de l'antivol de la direction, manipulation des fils ou contacts électriques... En l'absence de traces d'effraction, vous devrez apporter tous les éléments de preuves (témoignages, expertises) possibles pour ne pas vous heurter à un refus d'indemnisation de la part de l'assurance. L'assureur doit aussi prendre à sa charge les frais (dépanneuse, fourrière...) engagés pour récupérer la voiture, à condition qu'ils soient justifiés ou qu'il ait préalablement donné son accord par écrit. Quand la voiture est retrouvée après le délai de trente jours, son propriétaire peut choisir soit de conserver l'indemnité versée (voir plus bas) et céder sa voiture à la compagnie, qui la revendra, soit de reprendre sa voiture et rendre l'indemnité, sous déduction du montant d'éventuelles réparations.

Vol de voiture : quels droits si le véhicule volé n'est pas retrouvé ?

Si le véhicule reste introuvable au-delà d'un mois, l'assureur verse au propriétaire de la voiture, contre remise des clés et de la carte grise, une indemnité égale à la valeur estimée par l'expert, selon les clauses du contrat. Pour une voiture neuve (c'est-à-dire, généralement, datant de moins de six mois), les assureurs remboursent le plus souvent sa valeur d'acquisition. Certaines compagnies exigent, pour l'évaluation du véhicule, les factures d'achat et d'entretien. ATTENTION : en général, toute indemnisation est exclue si les clés sont restées sur le contact.

Vol / Accident

Annonces Google