Voiture de l'année : l'Opel Astra remporte le prix 2016 [résultats, palmarès]

L'Opel Astra a remporté le prix de la voiture de l’année 2016. Ce dernier est très convoité depuis sa création en 1964. Qui vote ? Quels sont les véhicules nominés et les derniers vainqueurs ?

[Mis à jour le 29 février 2016 à 21h36] Le prix de la voiture de l'année 2016 revient à l'Opel Astra. L'élection de la voiture de l'année a eu lieu lundi en ouverture du salon de Genève. L'Opel (ou Vauxhall sur le marché britannique) Astra est le cinquième véhicule d'Opel à s'imposer après la Kadett en 1985, l'Omega en 1987, l'Insignia en 2009 et l'Ampera en 2012. Son succès récompense le choix d'Opel de faire appel à de nombreux atouts technologiques avec des fonctions de connectivité très présentes. Sa présentation intérieure séduisante a sans doute également compté. Ils étaient pourtant sept à avoir survécu à une première sélection draconienne. Les sept finalistes étaient donc l'Audi A4 (présentée au salon de Francfort en septembre 2015), la BMW Serie 7, le Jaguar XE, le Mazda MX-5, l'Opel Astra, la Skoda Superb et le Volvo XC90. Ces sept véhicules étaient donc en lice pour succéder à la Volkswagen Passat. Ce trophée est une véritable consécration pour les constructeurs puisqu'il récompense le meilleur véhicule européen depuis 1964. A noter qu'il ne s'agit pas forcément d'une voiture issue d'une marque européenne. Les véhicules doivent toutefois être vendus dans au moins cinq pays européens et avoir été introduits sur le marché au cours de douze derniers mois. Après une première sélection de nominés avec 40 voitures, le jury a réduit son choix à sept prétendantes. C'était la deuxième étape d'un processus qui en comprend trois avant l'annonce de la grande gagnante, l'Opel Astra donc.

On notait l'absence de voitures françaises dans cette liste alors que trois modèles Renault étaient présents dans la première liste de 40 noms. La liste était composée ainsi : Alfa Romeo Giulia, Audi A4, Audi Q7, Audi R8, BMW X1, BMW Serie 7, Ferrari 488 GTB, Fiat Aegea, Ford S-Max/Galaxy, Ford Mustang, Honda Jazz, Honda HR-V, Hyundai Tucson, Infiniti Q30, Jaguar XE, Jaguar XF, Kia Optima, Kia Sorento, Land Rover Discovery Sport, Mazda 2, Mazda CX-3, Mazda MX-5, McLaren 570 S, Mercedes-Benz GLC/GLC Coupé, Mercedes-Benz GLE/GLE Coupé, Mercedes AMG-GT, Opel Astra, Opel Karl, Renault Talisman, Renault Espace, Renault Kadjar, Skoda Superb, Ssangyong Tivoli, Subaru Levorg, Subaru Outback, Suzuki Vitara, Tesla Model X, Toyota Mirai, Volkswagen Touran et Volvo XC90. La France était donc représentée via trois modèles : le Renault Espace 5 sorti en début d'année, le Renault Kadjar arrivé au printemps 2015 et le Renault Talisman qui sortira en fin d'année. En revanche, le groupe PSA n'avait pas de véhicules nominés que ce soit chez Citroën, DS ou Peugeot. Renault faisait même partie des marques les plus représentées avec Audi (3 modèles également, l'A4, le Q7 et la R8), Mazda (Mazda 2, CX-3 et MX-5) ou Mercedes (GLC, GLE et AMG GT). Une présence qui n'aura donc pas porté ses fruits puisque tous les espoirs de la marque au losange se sont évanouis dès la 2e étape du scrutin.

Comment est décerné le prix de la voiture de l'année ? Ce sont les journalistes de grandes publications en Europe qui votent. Le jury de la voiture de l'année 2016 sera ainsi composé de 58 membres représentant 22 pays. Leur répartition se fait en fonction de la taille de son marché et de son importance dans l'industrie automobile. Ainsi, la France, l'Allemagne, la Grande Bretagne, l'Italie et l'Espagne disposent de six membres dans le jury. Le trophée européen de la voiture de l'année existe depuis 1964. Vous pouvez en retrouver le palmarès en cliquant sur la photo ci-dessus. L'occasion de redécouvrir quelques modèles emblématiques des années 1970 (Fiat 127, Citroën CX, Simca 1307…), 1980 (Fiat Uno, Renault 9, Peugeot 405), 1990 (Renault Clio et Scénic, Alfa Romeo 156 ou Ford Mondeo) et 2000 (Fiat 500, Peugeot 307 ou Toyota Prius).

Francfort / Salon de Genève