24H du Mans : Toyota enfin vainqueur, le triomphe d'Alonso [classement]

24H du Mans : Toyota enfin vainqueur, le triomphe d'Alonso [classement] 24H DU MANS - Toyota a enfin remporté les 24 Heures du Mans grâce à la n°8 pilotée par le trio Alonso-Buemi-Nakajima. Fernando Alonso s'impose dès sa première tentative dans la mythique épreuve.

L'essentiel

Toyota remporte enfin les 24H du Mans, après de terribles désillusions ces dernières années dont un abandon dans les dernières minutes en 2016 alors que la victoire semblait promise. Le trio Fernando Alonso-Sebastien Buemi-Kazuki Nakajima s'impose avec la Toyota n°8 devant l'autre Toyota, la n°7 de Kamui Kobayashi-Mike Conway-José Maria Lopez. En GTE Pro, Porsche fête son 70e anniversaire avec une victoire pour la n°92, comme en GTE Am grâce  l'équipe de l'acteur Patrick Dempsey. Retrouvez ci-dessous les résultats et les classements.

24h du Mans en direct : la course

16:08 - FIN DU DIRECT - C'est la fin de ces 24h du Mans 2018, Toyota fête son succès attendu

Place au podium dans les quatre catégories avec les victoires de Toyota au général et LMP1, du team G-Drive via l'Oreca n°26 en LMP2, de Porsche en GTE Pro via la n°92 et du team Dempsey Proton Racing via la Porsche n°77 en GTE Am. Merci de nous avoir suivis sur ce live durant toutes ces 24h que vous avez pu suivre en intégralité sur cette page. Rendez-vous très bientôt sur Linternaute.com pour de nouveaux directs de sport automobile.

16:07 - Nakajima héros malheureux en 2016 enfin sacré

Il y a deux ans, Kazuki Nakajima avait été le grand malheureux des 24h du Mans. C'est lui qui était au volant de la Toyota dont le moteur avait lâché à cinq minutes de l'arrivée, privant Toyota d'un premier succès. Deux ans plus tard, c'est le Japonais qui a franchi la ligne d'arrivée avec la Toyota n°8 et offert le premier succès aux 24 Heures du Mans à Toyota. "Il y a 2 ans, ça a été très compliqué. Nous avons fait tout notre possible pour finir la course sans commettre d'erreur pour cette édition", rappelle l'ancien pilote de F1 sur le podium, dans des propos repris par l'ACO.

15:17 - C'est l'heure de la fête chez Toyota

La Toyota victorieuse est placée sous le podium où Fernando Alonso et Sebastien Buemi attendaient Kazuki Nakajima, dernier pilote au volant de la TS050 n°8 victorieuse. La fête s'annonce belle chez Toyota avec sans doute un sentiment de soulagement et d'accomplissement. Le premier constructeur mondial a enfin dompté la course la plus dure du monde.

15:05 - Patrick Dempsey vainqueur en GTE Pro avec son écurie

Patrick Dempsey exulte aussi. L'acteur américain fait triompher son écurie en catégorie GTE AM avec la Porsche 911 RSR n°77 confiée au trio Matt Campbell, Christian Ried et Julien Andlauer.

15:02 - Victoire de Porsche en GTE Pro !

La Porsche n°92 couleur cochon rose s'impose en catégorie GTE Pro pour les 70 ans de Porsche grâce au trio Estre-Christensen-Vanthoor. Ce trio devance la Porsche n°91 et la Ford n°68.

15:00 - C'est fait ! Doublé Toyota qui remporte enfin les 24 Heures du Mans

Sébastien Buemi, Fernando Alonso et Kazuki Nakajima remportent les 24h du Mans pour Toyota qui signe enfin une victoire dans la course la plus dure du monde, 33 ans après sa première tentative. 20 essais auront été nécessaires pour y arriver et signer en plus le doublé grâce à la numéro 7 de Kamui Kobayashi, Mike Conway et José Maria Lopez, deuxième. La Rebellion n°3 termine 3e de ces 24h du Mans.

14:59 - DERNIER TOUR - Les Toyota entrent dans le dernier tour de course !

C'est la fin pour Toyota qui tient sa victoire. Grande tension dans le stand où Fernando Alonso et Sebastien Buemi attendent le passage de Kazuki Nakajima sur la ligne.

14:55 - En LMP2, la lutte jusqu'au bout pour la 3e place

Incroyable suspense en LMP2. L'Oreca n°28 du TDS Racing avec Loic Duval au volant est revenu à 3 secondes de l'Oreca du Graff n°39 pilotée par Tristan Gommendy. Il reste cinq minutes de course et c'est la 3e place de la catégorie, donc le podium, qui se joue !

14:50 - Les deux Toyota ensemble sur la piste

Kazuki Nakajima (Toyota n°8), leader de ces 24h du Mans, a rejoint le deuxième Kamui Kobayashi (Toyota n°7) en piste pour les derniers tours de course et assurer la photo finish du triomphe tant espéré de la marque japonaise.

14:44 - 19 secondes séparent la Porsche n°91 2e en GTE Pro de la Ford n°68

Fréderic Makowiecki tient le doublé de Porsche en GTE Pro. 2e derrière la Porsche n°92 qui se dirige vers la victoire dans cette catégorie très prisée, le Français conserve 19 secondes d'avance sur Dirk Muller au volant de la Ford n°68, troisième.

14:43 - Le podium en LMP2 n'est pas joué !

En LMP2, la n°28 du TDS Racing rêve encore de podium. Loic Duval est 4e à 23 secondes de l'Oreca n°39 du Graff Racing.

14:39 - Alonso vers un incroyable succès

Fernando Alonso est à 20 minutes d'un succès aux 24h du Mans. Lancé dans sa quête de la triple couronne qui récompense le pilote vainqueur du championnat de F1 (chose faite en 2005 et 2006), le vainqueur des 24h du Mans et des 500 Miles d'Indianapolis, l'Espagnol est à deux doigts de décrocher la victoire au Mans dès sa première participation. Rappelons qu'il avait abandonné l'an dernier sur casse moteur aux 500 Miles d'Indianapolis alors qu'il se battait pour la victoire...

14:33 - Dernier arrêt pour le leader, Nakajima sur la Toyota n°8

Kazuki Nakajima s'arrête à son stand pour un complément de carburant afin de rallier l'arrivée sans encombre. Le moteur de la Toyota repart et le Japonais peut reprendre la piste. Encore 26 minutes et Toyota tiendra enfin, enfin, enfin, son premier succès dans les 24h du Mans, une victoire tant méritée au vu de la malédiction qui a frappé ces dernières années le constructeur nippon.

14:28 - Kobayashi effectue sa pénalité et repart

Kamui Kobayashi s'arrête à son stand et effectue son stop and go de 10 secondes. Pas de soucis pour la TS050 n°7 qui repart sans problème et conserve sa deuxième place à 31 minutes de l'arrivée.

14:22 - Nouvelle pénalité pour la Toyotz n°7

L'erreur de Kamui Kobayashi continue d'avoir des conséquences. La direction de course indique qu'une pénalité de 10 secondes est infligée à la Toyota n°7 du Japonais pour avoir dépassé le nombre de tours maximum par relais accordé à une LMP1 hybride, soit 11 tours. Or, en "oubliant" son arrêt peu après 13h et en rentrant au ralenti le tour suivant, Kobayahsi avait effectué 12 tours...

14:17 - La valse des derniers arrêts au stand a débuté

Dernière période de stress pour les équipes avec la valse des derniers passages au stands pour d'ultimes ravitaillements. Le moteur se rallumera-t-il bien ? Va-t-on pouvoir éviter une malheureuse crevaison dans les dernières minutes ? La tension monte dans les box, tous rêvent du drapeau à damier.

14:15 - 10 secondes de pénalité pour la Toyota n°7

La Toyota n°7 écope d'une pénalité stop and go de 10 secondes pour consommation excessive de carburant sur un tour. Des capteurs mesurent en effet la consommation des protos hybrides qui doivent respecter une consommation en carburant comme en électricité sur chaque tour. Cela ne changera pas grand chose puisque cette n°7, 2e au classement, dispose de 11 tours d'avance sur le 3e, la Rebellion n°3.

14:11 - Enorme déception pour Jenson Button

Jenson Button était bien décidé à voir l'arrivée de ses premières 24 Heures du Mans... Reléguée dans le fond du classement, la BR n°11 du SMP, 40e, est à l'arrêt sur le circuit. Le moteur semble avoir lâché dans la liaison entre Mulsanne et Indianapolis si l'on en croit le panache de fumée lâché par le proto LMP1.

14:05 - Le point sur la bataille en GTE Pro

En GTE Pro, la Porsche n°92 avec Kevin Estre au volant possède 1 minute et 55 secondes d'avance sur la Porsche n°91 pilotée par Richard Lietz et 2 minutes et 13 secondes sur la Ford n°68 pilotée par Dirk Muller.

14:00 - Toyota entre dans la dernière heure de course des 24h du Mans

Toyota fonce vers sa première victoire au Mans ! Il reste une heure de course. 33 ans après sa première tentative en 1985, deux ans après l'incroyable désillusion du dernier tour en 2016, un an après le fiasco de l'abandon groupé dès le début de nuit, Toyota va-t-il enfin mettre fin à sa malédiction aux 24h du Mans grâce au trio Alonso-Buemi-Kobayashi ?

13:55 - En LMP2, Jean-Eric Vergne vers la victoire ?

L'Oreca n°26 du G-Drive réalise une course parfaite pour l'heure puisque cette LMP2 a quasiment mené sa catégorie de bout en bout. 5e du général, le trio Jean-Eric Vergne, Roman Rusinov et Andrea Pizzitola possède près de trois tours d'avance sur l'Alpine n°36, 6e du général et 2e des LMP2. Il leur reste 1h05 de course pour remporter la victoire dans cette classe LMP2.

13:46 - Nakajima toujours sur un rythme élevé

Le leader Kazuki Nakajima tient le choc à 1h15 de l'arrivée. Le Japonais, au volant de la Toyota n°8 de tête, reste sur un bon rythme avec un dernier tour en 3'21.

13:32 - Kobayashi a repris son rythme de course

Après ce ravitaillement mouvementé et à émotions, Kamui Kobayashi a bien repris la piste et tient la 2e place. En revanche, elle a perdu 3 minutes et 30 secondes dans l'affaire, ce qui fait le bonheur de la Toyota de tête, la n°8 qui voit son avance passer à un tour et demi.

13:27 - Kobayashi rentre et ravitaille

Pascal Vasselon, le directeur technique de Toyota, répond à Eurosport et explique que son pilote a tout simplement "oublié" de rentrer aux stands pour un ravitaillement et a dû faire un tour au ralenti pour éviter la panne sèche ! Quelle erreur de Kamui Kobayashi, heureusement sans grande conséquence puisqu'il est finalement parvenu à rentrer aux stands sans encombre... Immense soulagement dans le camp Toyota !

13:24 - Kobayashi, à nouveau à vitesse de croisière, rentre aux stands

Kamui Kobayashi rentre aux stands en réaccélérant. Tout semble aller mieux !

LIRE PLUS

24h du Mans : classement, résultat

Toyota a remporté les 24h du Mans 2018 ce dimanche, signant même le doublé avec la n°8 victorieuse avec le trio Alonso-Buemi-Nakajima devant la n°7 de Kobayashi-Conway-Lopez. Dans les autres catégories, l'écurie G-Drive s'impose en LMP2 avec l'Oreca n°26 de Vergne-Rusinov-Pizzitola. En GTE Pro, la Porsche n°92 de Christensen-Vanthoor-Estre s'impose comme la Porsche n°77 en GTE Am de Campbell-Ried-Andlauer.

  • Le classement final de ces 24h du Mans 2018 : 1. Toyota n°8, 2. Toyota n°7, 3. Rebellion n°3, 4. Rebellion n°1, 5. Oreca G Drive n°26 (1ere LMP2), 6. Alpine n°36 (2e LMP2), 7. Oreca n°39 Graff (3e LMP2), 8. Oreca TDS n°28, 9. Ligier United Autosport n°32, 10. Oreca Jackie Chan DC n°37... 17. Porsche n°92 (1ere GTE Pro), 18. Porsche n°91 (2e GTE Pro), 19. Ford GT n°68 (3e GTE Pro)...28. Porsche n°77 Dempsey Proton Racing (1ere GTE Am), 29. Ferrari n°54 Spirit of Race (2e GTE Am)... 31. Ferrari n°85 Keating Motorsport (3e GTE Am).
  • Le classement à 13h après 22 heures de course : 1. Toyota n°8, 2. Toyota n°7 à une minute et 33 secondes, 3. Rebellion n°3 à 11 tours, 4. Rebellion n°1 à 11 tours, 5. Oreca G Drive n°26 à 18 tours, 6. Alpine n°36 à 20 tours, 7. Oreca n°39 Graff à 21 tours, 8. Ligier United Autosports n°32 à 21 tours, 10. Oreca Jackie Chan DC n°37 à 26 tours.
  • Le classement à 11h après 20 heures de course : 1. Toyota n°8, 2. Toyota n°7 à une minute et 20 secondes, 3. Rebellion n°3 à 12 tours, 4. Rebellion n°1 à 12 tours, 5. Oreca G Drive n°26 à 15 tours, 6. Alpine n°36 à 18 tours, 7. Ligier Idec Sport n°48 à 18 tours, 8. Oreca n°39 Graff à 19 tours, 9. Ligier United Autosports n°32 à 19 tours, 10. Oreca TDS n°28 à 19 tours.
  • Le classement à 10h après 19 heures de course : 1. Toyota n°8, 2. Toyota n°7 à une minute et 12 secondes,  3. Rebellion n°3 à 11 tours, 4. Rebellion n°1 à 11 tours, 5. Oreca G-Drive à 15 tours, 6. Ligier Panis-Barthez Compétition n°23 à 16 tours, 7. Alpine n°36 à 17 tours, 8. Ligier United Autosports n°22 à 18 tours, 9. Ligier Idec Sport n°48 à 18 tours, 10. Oreca n°39 Graff à 18 tours.
  • Le classement à 9h après 18 heures de course : 1. Toyota n°8, 2. Toyota n°7 à 39 secondes,  3. Rebellion n°3 à 10 tours, 4. Rebellion n°1 à 11 tours, 5. Oreca G-Drive à 14 tours, 6. Ligier Panis-Barthez Compétition n°23 à 15 tours, 7. Alpine n°36 à 15 tours 8. Ligier Idec Sport n°48 à 16 tours, 9. Ligier United Autosports n°22 à 17 tours, 10. Oreca n°39 Graff à 17 tours.
  • Le classement à 8h après 17 heures de course : 1. Toyota n°8, 2. Toyota n°7 à 33 secondes,  3. Rebellion n°3 à 10 tours, 4. Rebellion n°1 à 11 tours, 5. Oreca G-Drive à 14 tours, 6. Ligier Panis-Barthez Compétition n°23 à 15 tours, 7. Alpine n°36 à 15 tours 8. Ligier Idec Sport n°48 à 16 tours, 9. Ligier United Autosports n°22 à 17 tours, 10. Oreca n°39 Graff à 17 tours.
  • Le classement à 6h après 15h de course : 1. Toyota n°7. 2. Toyota n°8 à 1'14 (après arrêt au stand, 15 secondes juste avant), 3. Rebellion n°3 à huit tours, 4. Rebellion n°1 à neuf tours, 5. Oreca G-Drive à 12 tours, 6. Ligier Panis-Barthez Compétition n°23 à 13 tours, 7. Alpine n°36 à 13 tours 8. Ligier Idec Sport n°48 à 14 tours, 9. lLigier United Autosports n°22 à 15 tours, 10. Oreca n°39 Graff à 16 tours.
  • Le classement à 4h après 13h de course : 1. Toyota n°7. 2. Toyota n°8 à quarante secondes, 3. Rebellion n°1 à six tours, 4. Rebellion n°3 à sept tours, 5. Oreca G-Drive à dix tours, 6. Ligier Panis-Barthez Compétition n°23 à onze tours, 7. Alpine n°36 à onze tours 8. Ligier Idec Sport n°48 à treize tours, 9. Oreca n°39 Graff à treize tours, 10. Oreca TDS n°28 à treize tours.
  • Le classement à 3h après 12h de course : 1. Toyota n°7. 2. Toyota n°8 à une minute et quarante secondes, 3. Rebellion n°3 à cinq tours, 4. Rebellion n°1 à cinq tours, 5. Oreca G-Drive à neuf tours, 6. Ligier Panis-Barthez Compétition n°23 à dix tours, 7. Alpine n°36 à dix tours 8. Ligier Idec Sport n°48 à dix tours, 9. Oreca TDS n°28 à onze tours, 10. Oreca n°39 Graff à onze tours.
  • Le classement à 1h après dix heures de course : 1. Toyota n°7. 2. Toyota n°8 à deux minutes et neuf secondes, 3. Rebellion n°3 à quatre tours, 4. Rebellion n°1 à cinq tours, 5. Oreca G-Drive à huit tours, 6. Alpine n°36 à neuf tours, 7. Ligier Panis-Barthez Compétition n°23 à neuf tours, 8. Ligier Idec Sport à neuf tours, 9. Oreca TDS n°28 à neuf tours, 10. Oreca n°39 Graff à neuf tours
  • Le classement à 23h après huit heures de course : 1. Toyota n°7. 2. Toyota n°8 à deux secondes, 3. Rebellion n°3 à deux tours, 4. Rebellion n°1 à quatre tours, 5. Oreca G-Drive à sept tours, 6. Alpine n°36 à sept tours, 7. Ligier Panis-Barthez Compétition n°23 à huit tours, 8. Ligier Idec à huit tours, 9. Oreca n°39 Graff à huit tours, 10. Oreca TDS n°28 à huit tours.
  • Le classement à 22h après sept heures de course : 1. Toyota n°7, 2. Toyota n°8 à une seconde, 3. BR SMP n°17 à deux tours, 4. Rebellion n°3 à deux tours5. Rebellion n°1 à trois tours, 6. Oreca G-Drive n°26 à quatre tours, 7. Alpine n°36 à cinq tours, 8. Oreca Idec Sport n°48 à cinq tours, 9. Ligier n°23 Panis-Barthez Compétition à cinq tours, 10. Oreca TDS n°28 à cinq tours.
  • Le classement à 21h après six heures de course : 1. Toyota n°8, 2. Toyota n°7 à deux secondes, 3. BR SMP n°17 à un tour, 4. Rebellion n°3 à deux tours, 5. Rebellion n°1 à trois tours, 6. Oreca G-Drive n°26 à cinq tours, 7. Ligier n°23 Panis-Barthez Compétition à cinq tours, 8. Oreca Idec Sport n°48 à cinq tours, 8. Alpine n°36 à cinq tours, 10. Oreca TDS n°28 à cinq tours.
  • Le classement à 20h après cinq heures de course : 1. Toyota n°8, 2. Toyota n°7 à une seconde, 3.BR SMP n°17 à un tours, 4. Rebellion n°3 à deux tours, 5. Rebellion n°1 à trois tours, 6. Dragonspeed n°11 à trois tours, 7. Oreca G-Drive n°26 à trois tours, 8. Alpine n°36 à quatre tours, 9. Ligier n°23 Panis-Barthez Compétition à quatre tours, 10. Oreca Idec Sport n°48 à quatre tours.
  • Le classement à 19h après quatre heures de course : 1. Toyota n°7, 2. Toyota n°8 à une minute, 3.BR SMP n°17 à deux tours, 4. Rebellion n°3 à deux tours, 5. Rebellion n°1 à trois tours, 6. Dragonspeed n°11 à trois tours, 7. Oreca G-Drive n°26 à trois tours, 8. ByKolles n°4 à trois tours, 9. Alpine n°36 à quatre tours, 10. Ligier n°23 Panis-Barthez Compétition à quatre tours.
  • Le classement après trois heures de course : 1. Toyota n°7, 2. Toyota n°8 à cinq secondes, 3. Rebellion n°3 à un tour, 4. BR n°17 SMP à un tour, 5. Rebellion n°1 à un tour, 6. Dragonspeed n°11 à deux tours, 7. Oreca G-Drive n°26 à deux tours, 8. ByKolles n°4 à deux tours, 9. Ligier n°23 Panis-Barthez Compétition à deux tours, 10. Alpine n°36 à deux tours.
  • Le classement après deux heures de course : 1. Toyota n°7, 2. Toyota n°8 à trois secondes, 3. Rebellion n°3 à trois minutes, 4. BR SMP n°17 à 3'34, 5. BR Dragonspeed n°10 à 4'12, 6. Rebellion n°1 à un tour, 7 Oreca G Drive n°26 à un tour, 8. Oreca TDS n°28 à un tour, 9. Alpine n°36 à un tour, 10. Ligier n°23 Panis Barthez à un tour. 
  • Voici le classement après 45 minutes : 1. Toyota n°7, 2. Toyota n°8 à 18 secondes, 3. BR SMP n°17, 4. Rebellion n°3, 5. BR Dragonspeed n°10, 6. BR SMP n°11, 7. Ginetta n°6, 8. Oreca G Drive n°26, 9. Oreca TDS n°28, 10. Alpine n°36.

Grille de départ 24 Heures du Mans

On connaît la grille de départ des 24h du Mans 2018 dont le départ aura lieu à 15h ce samedi. A l'issue des essais qualificatifs, c'est la Toyota n°8 qui s'élancera de la pole position grâce à un chrono de 3'15'377, deux secondes devant la Toyota n°7. Le top 10 de la grille de départ : 1. Toyota n°8, 2. Toyota n°7, 3. Rebellion n°1, 4. SMP n°17, 5. Rebellion n°3, 6. BR Dragonspeed n°10, 7. BR SMP n°11, 8. Bykolles n°4, 9. Ginetta n°6, 10. Oreca Idec n°48 (1ere LMP2). Par catégorie, sachez qu'en LMP2, c'est la Ligier d'Idec Sport n°48 qui a réalisé la pole position (3'24'956) devant l'Oreca du Dragonspeed n°31 (3'24'883) et l'Oreca du G-Drive n°26 (3'25'160). En GTE Pro, c'est Porsche qui domine avec la n°91 (3'47'504) devant la n°92 (3'49'097) et la Ford n°66 (3'49'181). Porsche aussi fait le meilleur temps en GTE Am avec le Dempsey Proton Racing (n°88) devant celle du Gulf Racing (n°86) et l'autre 911 du Dempsey Racing n°77. Ferrari suit.

24h du Mans : diffusion TV, streaming, live

Rendez-vous principalement sur Eurosport pour suivre les 24 Heures du Mans 2018. Disponible sur abonnement via Canalsat, la chaîne a renouvelé son contrat jusqu'en 2020 et diffusera bien ces 24H 2018. Après les essais, la course sera visible en intégralité sur Eurosport 1 et Eurosport 2. La chaîne propose également de suivre la course sur internet via le player Eurosport disponible sur abonnement ou pour un mois. Il sera également possible de suivre le départ et les grands moments de la course sur France Télévisions avec 15h de direct de 14h à 17h35 samedi sur France 2 puis de 0h30 à 11h45 sur France 3 avant la fin de la course sur France 3 à partir de 12h55 jusqu'à 15h dimanche.

Article le plus lu : Bac 2018 : les sujets tombés, les sujets probables : voir les actualités

Annonces Google