PV : 10 façons légales de les faire sauter ou les contester

PV : 10 façons légales de les faire sauter ou les contester Aujourd’hui, on ne fait plus sauter un PV comme avant, d’un simple coup de fil à un ami ou par le biais d’une petite visite au préfet. Par contre, de nombreuses failles permettent de contester l’infraction relevée, pour espérer faire disparaître le PV en toute légalité.

Chaque jour, plus de 65 000 infractions au code de la route sont relevées en France, soit pour l’année 2013, un total de 24 494 010 procès-verbaux dressés, selon les données publiées par l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR). La grande majorité d’entre eux (11,5 millions, soit 47%) concernent des excès de vitesse, le plus souvent enregistrés par des radars automatiques. Mais leur nombre est en baisse de 8,5% par rapport à 2012, grâce notamment à une amélioration du comportement sur les routes, estime la Sécurité routière.

Ces infractions à la vitesse ont fait perdre 7 701 247 points de permis de conduire sur les 13 526 141 points retirés aux Français en 2013. Il faut dire qu’environ 77% des "messages d’infraction" relevés ont été suivis de procès-verbaux. Un résultat en hausse par rapport à 2012, dû en partie à l’amélioration de la qualité des photos enregistrées à chaque flash.

Le deuxième gros point d’infractions au code de la route concerne les règles d’arrêt et de stationnement, qui ont permis de verbaliser près de 8 millions de personnes en 2013. Mais, là aussi, ce chiffre est en baisse (7,5% environ) par rapport à 2012.

Nous vous livrons dix pistes sur lesquelles vous pourriez vous pencher si vous vous faisiez pincer en excès de vitesse ou en stationnement illicite. Lire

Excès de vitesse

Annonces Google