Partager cet article

RSS

L'Internaute > Dictionnaire > Noms Propres > Biographie > Antonio Vivaldi > Biographie

Rechercher un nom
 
Thème | Pays | Nom au hasard | Abécédaire | Top recherche | Mettre en favori

Antonio Vivaldi
© Roger-Viollet

Musiciens - France

Antonio Vivaldi

Musicien (04/03/1678 - 28/07/1741)


L'œuvre vive et enjouée de Vivaldi reflète parfaitement la  musique baroque du début du XVIIIe siècle. Ce violoniste virtuose est surtout célèbre pour ses concertos, ses symphonies, ses sonates, ses opéras et sa musique sacrée.

Entre musique et religion

Antonio Vivaldi est né le 4 mars 1678 à Venise. Il apprend très jeune à jouer du violon aux côtés de son père, violoniste à la basilique Saint-Marc. En 1703 pourtant, il se fait ordonner prêtre. Son asthme l'empêchant de dire la messe, il donne en parallèle des cours de violon à l'Ospedale della Pietà. Rapidement, ses qualités de professeur, interprète et compositeur lui permettent de devenir maître de violon puis maître de composition. Sa popularité traverse les frontières italiennes, et en 1711, Vivaldi publie son recueil de douze concertos pour violon "L'Estro armonico" chez un célèbre éditeur d'Amsterdam. Le succès est tel que ses compositions atteignent l'Europe du Nord et que Jean-Sébastien Bach en transcrit une partie pour claviers. En 1712, un deuxième recueil intitulé "La Stravaganza" est publié, suivi l'année suivante de l'opéra "Ottone in Villa à Vicenza".

De la gloire à l'oubli

Tous ces chefs-d'œuvre lui permettent de composer de la musique religieuse en tant que maître de chapelle à la Pietà et de partir en tournée en Italie, en Allemagne, en Autriche et aux Pays-Bas. Malheureusement, la majorité des pièces datant de cette période ont désormais disparu. Vivaldi est ensuite nommé maître de chapelle pour le prince de Mantoue en 1718, avant de partir une nouvelle fois en tournée à travers toute l'Italie. En 1724, il compose le recueil "Il Cimento dell' armonia e dell' invenzionze", dans lequel se trouvent les célèbres "Quatre Saisons". Trois ans plus tard, il dédie "La Cetra" à l'empereur d'Autriche Charles VI, puis il part en 1735 servir le duc de Lorraine François Stéphane, futur François Ier, tout en reprenant son poste à la Pietà. En 1738, il est chargé des exécutions musicales pour le centenaire du Théâtre Schouwburg à Amsterdam, un an avant la publication de "Foraspe".

Vivaldi quitte Venise l'année suivante, pour des raisons inconnues, et décide en 1740 d’arrêter la musique et de s’installer à Vienne.  Il décède le 28 juillet 1741 d'une "inflammation interne" (terme de l'époque) dans la pauvreté et l'oubli. Cependant, une messe de requiem, dans laquelle chante le jeune Joseph Haydn, lui est offerte dans la cathédrale Saint Etienne. Son corps repose aujourd'hui au cimetière de l'hôpital de Vienne.



 
Voir aussi : Musiciens - Musiciens de France - Personnages de France - France

Sommaire

Dates


Copyright Benchmark Group
  Envoyer à un ami |  Imprimer  
Haut de page

Rechercher un nom
 



 
 CE JOUR-LA...