Linternaute.com > Biographie > Georges Moustaki

Rechercher un nom
 
Thème | Pays | Nom au hasard | Abécédaire | Top recherche | Mettre en favori

Georges Moustaki
© Patrick Ullman / Roger-Viollet

Musiciens - Egypte

Georges Moustaki

L'interprète du "Métèque"

Musicien (03/05/1934 - 23/05/2013)


Georges Moustaki

Né à Georges Moustaki le 03/05/1934 ; Mort le 23/05/2013

Barbara disait de lui : « Moustaki, c’est ma tendresse ».  C’est grâce à des rencontres souvent imprévues que Georges Moustaki développe l’artiste qu’il est aujourd’hui. Ce voyageur invétéré nourrit de ses découvertes, de nouvelles influences qu’il traduit en musique, en écrits et en peinture.

La révélation artistique

Yussef Mustaki passe son enfance à Alexandrie, dans un environnement multiculturel. A la maison, ses parents pourtant d’origine grecque, parlent uniquement en italien. Dans la rue, les autres enfants, avec lesquels il joue, s’expriment en langue arabe. Enfin, ses parents, très attachés à la culture française, l’inscrivent dans une institution scolaire française. Dès lors, il se passionne pour la littérature et la musique francophone (Charles Trenet, Edith Piaf, Tino Rossi). Cet environnement cosmopolite est à l’origine de son désir de voyages.

A l’âge de 18 ans, il débarque à Paris où il enchaîne différents boulots pour gagner sa vie : journaliste, vendeur de livres en porte à porte, barman dans un piano bar. La musique l’interpelle. A ses heures perdues, il compose sur sa guitare et écrit des chansons. En fréquentant le cabaret des « Trois baudets », il assiste au tour de chant de Georges Brassens, première partie d’Henri Salvador. C’est la révélation. Il le recroise plus tard, par un heureux hasard, dans la librairie de son beau-frère et parvient à lui faire écouter ses compositions. Brassens estime que ses œuvres sont de « qualité » et encourage le jeune artiste à persévérer. En hommage à son "maître", Yussef Mustaki se rebaptise Georges Moustaki.  

De rencontres en rencontres

Le premier à accepter d’interpréter ses chansons est Henri Salvador. Mais c’est une nouvelle rencontre qui vient bouleverser sa vie. En 1958, Henri Crolla, célèbre guitariste, lui présente Edith Piaf. Georges Moustaki tombe amoureux de la "môme" de la chanson française et lui écrit un de ses plus grands succès "Milord". La passion est intense et dure plus d’un an. Mais les excès de la chanteuse décident Georges à la quitter. Désormais, il se met un peu en retrait tout en poursuivant son apprentissage de la musique. Il écrit également pour différents artistes : Yves Montand, Colette Renard, Dalida et son amie Barbara. De 1960 à 1965, il s’essaie même à la chanson et sort quelques 45 tours sur le label Pathé Marconi. Mais ces enregistrements ne marquent pas les mémoires.

Barbara est également une belle rencontre de la vie. Il lui écrit le texte de "La longue dame brune". La chanteuse pense que cette chanson les lie. Ils l’interprèteront en duo quelque temps plus tard sur la scène de l’Olympia. En 1966, elle lui présente Serge Reggiani. Cette rencontre est l’occasion d’une nouvelle étape dans la carrière de Georges Moustaki. L’acteur qui désire devenir chanteur, lui commande plusieurs titres qui sont tous des succès. "Sarah", "Ma liberté", "Ma solitude", contribuent à faire connaître les talents d’auteur compositeur de Moustaki. Un titre est cependant refusé par Reggiani. Il s’agit du "Métèque". Georges Moustaki, se décidera à l’enregistrer. Sorti en 1969, "Le métèque" est immédiatement un succès qui se vend à un million d’exemplaires en France. Le 33 tours, qui porte le même nom, est récompensé par le Grand Prix de l’Académie Charles Cros. L’apprenti chanteur sort de l’ombre et se retrouve propulsé sur la mythique scène de Bobino.

De voyages en voyages

En 1972, il sort un nouvel album Danse et rempile pour un nouveau tour de chant à Bambino. C’est au cours du Festival International de la Chanson Populaire de Rio de Janeiro que débute son histoire d’amour avec le Brésil. Il rencontre de grands noms de la musique brésilienne tels Chico Buarque, Gilberto Gil ou Jorge Ben. Dès son album suivant, Déclaration, les influences brésiliennes apparaissent. "Les Eaux de mars" est une sublime reprise d’"Aguas de março" d'Antonio Carlos Jobim. A partir de ce moment, Georges Moustaki ne cesse de faire des tournées à travers le monde. Il parcourt le Japon, l’Afrique, le Canada et se retrouve à l’affiche, le 28 octobre 1973, de la prestigieuse salle du Carnegie Hall. Malgré ses voyages, il n’oublie pas ses origines et participe en 1974 à un opus hommage à Georges Brassens, Georges et ses amis.

Rarement, un artiste n’aura été aussi prolifique. Il sort jusqu’à deux albums par an. Entre 1972 et 1981, paraissent neufs albums originaux. Ces compositions s’imprègnent de ses voyages et des différentes cultures qu’il y côtoie. A la fin de l’année 1987, il publie son premier roman Les Filles de la mémoire. Dans les années 1990, Georges Moustaki continue à enchaîner tournées et enregistrements studio. Il obtient le Prix National de la Chanson pour « Méditerranéen » et sort une intégrale en dix cd en décembre 2002 qui lui permet de mesurer le chemin parcouru. En 2004, la SACEM le récompense pour son apport à la chanson française en tant que créateur interprète. Le dernier album du voyageur infatigable sort en septembre 2005 : il s’intitule Le Vagabond. Enregistré au Brésil, cet album parle d’un thème cher au chanteur : les sentiments.


  Vidéos  

  


  Dates  

1934

3 mai

Naissance de Giuseppe Mustacchi à Alexandrie

1958

 

Georges Moustaki rencontre Edith Piaf
En 1958, Georges Moustaki rencontre Henry Crolla, musicien de Yves Montand et compositeur de musiques de film, qui tient à s'excuser d'un plagiat involontaire qu'il a commis. Ayant rendez-vous avec Edith Piaf, Crolla le convie à l'accompagner. C'est à ce moment que Moustaki entre dans la vie d'Edith Piaf. Il lui fait écouter quelques unes de ses compositions mais, déstabilisé, joue de manière lamentable. Piaf persévère en lui proposant de venir la voir lors du récital qu'elle joue le soir même. Ils seront amants pendant plus d'un an et vivront une passion tumultueuse. Le parolier lui écrira plusieurs titres de son répertoire dont le célèbre "Milord", parue en 1959, sur une musique de Marguerite Monnot. Il quitte cependant Piaf peu après un accident de voiture qu'ils ont ensemble et qui aggrave les problèmes de santé de la chanteuse et sa dépendance à la morphine.

1968

 

Premiers pas sur scène grâce à Barbara, pour qui il a écrit la chanson "La longue dame brune"

1969

 

Georges Moustaki chante "Le métèque"
Georges Moustaki est un compositeur parolier qui écrit pour de grands noms de la chanson française des années 60. Barbara, Piaf, Montand et Reggiani ont chanté ses compositions. C'est par un heureux hasard qu'il devient l'interprète du "Métèque". En 1966, il fait la rencontre de Serge Reggiani. L'acteur poursuit le désir de devenir chanteur. Il trouve en Georges Moustaki son auteur compositeur fétiche. Reggiani connaît plusieurs succès dont "Sarah", "Ma liberté", "Ma solitude". Pourtant, il refuse un jour un texte: il s'agit du "métèque", balade d'un vagabond qui fait le point sur sa vie et se plaît à rêver d'un avenir empli d'amour. C'est finalement Georges Moustaki qui la chantera. C'est le premier 45 tours du chanteur. Dès la sortie du titre, les presses de sa maison de disque, Polydor, tournent à 5000 pressages par jour. "Le métèque" est également nommé par le Prix de l'Académie Charles Cros. Le titre est un succès qui lance véritablement la carrière d'interprète de Georges Moustaki.

1970

 

Il se produit pour la première fois en vedette à Bobino à Paris

Georges Moustaki : 8 Dates


  Citations  

 


"La chanson? C'est du théâtre, un film, un roman, une idée, un slogan, un acte de foi, une danse, une fête, un deuil, un chant d'amour, une arme de combat, une denrée périssable, une compagnie, un moment de la vie. La VIE."  
 
 1 avis
 Donnez votre avis
Georges Moustaki
 
 
"La poésie devient chanson quand elle colle à la vie. Lorsqu'elle se fait miroir des idées, des préoccupations du moment."  
 Donnez votre avis
Georges Moustaki
 
 
"Nous avons toute la vie pour nous amuser et toute la mort pour nous reposer."  
 Donnez votre avis
Georges Moustaki
 
 


  Proches  

Antonio Carlos Jobim (1927 - 1994) : collaborateur
Barbara (1930 - 1997) : ami
Georges Brassens (1921 - 1981) : mentor
Edith Piaf (1915 - 1963) : amant
Serge Reggiani (1922 - 2004) : collaborateur


Le prénom Georges : origine & statistiques

Voir aussi : Musiciens - Musiciens de l'Egypte - Personnages de l'Egypte - Egypte


Copyright Benchmark Group
  Envoyer à un ami |  Imprimer  
Haut de page

Rechercher un nom
 



Sondage

Faites-vous confiance à Emmanuel Macron pour diriger le pays ?

Tous les sondages

 
SavoirVoir un exemple
TélévisionVoir un exemple

 CE JOUR-LA...