Partager cet article

RSS

L'Internaute > Dictionnaire > Noms Propres > Biographie > Henri III

Rechercher un nom
 
Thème | Pays | Nom au hasard | Abécédaire | Top recherche | Mettre en favori

Rois - France

Henri III

Roi (19/09/1551 - 02/08/1589)


Henri III

Né à Fontainebleau (France) le 19/09/1551 ; Mort à Saint-Cloud (France) le 02/08/1589

Fils de Catherine de Médicis et de Henri II, Henri III porte d’abord le titre de duc d’Anjou, pendant que son frère, Charles IX gouverne le royaume. S’illustrant victorieusement au cours des guerres de Religion (bataille de Jarnac et de Moncontour), il devient ensuite roi de Pologne (1573). Mais à la mort de son frère, il revient en France pour monter sur le trône. Il doit alors faire face aux rivalités religieuses qui n’ont pas cessé. Sous l’influence de son jeune frère, le duc d’Alençon, et au terme d’un conflit contre lui, il signe l’édit de Beaulieu. Mais les avantages conséquents que celui-ci octroie aux protestants révoltent les catholiques, les Guise notamment qui fondent la Ligue.

Henri III a du mal à tenir tête au pouvoir de cette organisation et, sous la pression, finit par céder. Le roi reprend les armes contre les protestants et leur retire de nombreux privilèges. Lorsque son frère meurt en 1584, la Ligue oblige le roi à interdire le culte réformé et ainsi, à priver Henri de Navarre, héritier au trône, de la succession. La huitième guerre de Religion s’ouvre alors et, menacé par Henri de Guise, le roi doit fuir la capitale lors de la journée des Barricades. Il se rallie aussitôt à son beau-frère, Henri de Navarre pour reprendre Paris. Après avoir fait assassiner Henri de Guise, il est lui-même tué par un catholique fanatique. Avant de mourir, il a nommé son allié successeur légitime au trône.


  Dates  

1551

19 septembre

Naissance de Henri III
Le troisième fils de Henri II et de Catherine de Médicis est baptisé Alexandre-Edouard à sa naissance. Il deviendra Henri lors de sa confirmation. Sa mère le fera élire Roi de Pologne en 1573 à 22 ans. Il n'aura pas le temps d'exercer cette fonction car il est brutalement appelé à succéder sur le trône de France à son frère, Charles IX. Henri III sera souvent critiqué pour sa personnalité complexe et son goût pour les "mignons".

1569

3 octobre

Victoire de Moncontour
Le duc d'Anjou l'emporte face aux hommes de Coligny. Avec la bataille de Jarnac, qu'il a également remporté sur les protestants quelques mois plus tôt, on attribue au futur Henri III des mérites militaires personnels. Pourtant il n'avait fait que suivre les ordres des vieux généraux expérimentés Cossé et Tavannes. Il deviendra roi de France à la mort de son frère Charles IX en 1574.

1575

13 février

Sacre d'Henri III
Le quatrième fils d'Henri II et de Catherine de Médicis est sacré roi de France à Reims. Henri III est à Cracovie, sur le trône de Pologne, lorsqu'il apprend la mort de son frère le roi Charles IX (30 mai 1574). Son voyage de retour vers la France dura cinq mois pendant lesquels sa mère assura la régence. Deux jours après son sacre, Henri III épousera Louise de Lorraine-Vaudémont.

1576

6 mai

La paix de Beaulieu clôt la cinquième guerre de Religion
Déclenchée en 1574, alors qu’Henri III vient de succéder à son défunt frère, la cinquième guerre de Religion est menée par le parti des Politiques, aussi appelé Malcontents. Celui-ci a réuni autour du duc d’Alençon, frère cadet du roi, la noblesse catholique modérée opposée au roi. Les protestants, tels Henri de Condé, n’ont pas tardé à se joindre au mouvement, d’autant plus que Henri de Navarre s’est enfuit de la cour. Inquiet, le roi accepte finalement de négocier. Le conflit s’achève ainsi avec l’édit de Beaulieu, qui octroie d’importants avantages au frère du roi, mais aussi aux protestants. Ceux-ci peuvent désormais jouir de la liberté de culte dans toute la France, à l’exception de la capitale. Ils obtiennent huit places de sûreté ainsi que l’égalité de représentation dans les chambres. De tels avantages ne peuvent que mécontenter les catholiques les plus fermes, qui formeront la Sainte Ligue, dirigée par Henri de Guise.

1585

7 juillet

Henri III interdit le culte protestant
Depuis la mort du duc d’Alençon, jeune frère du roi, les Guise sont effrayés à l’idée de voir monter sur le trône le protestant Henri de Navarre, seul héritier légitime (futur Henri IV). Le roi de France Henri III finit alors par céder aux pressions de la Ligue et signe le traité de Nemours. Ce dernier retire aux protestants tous leurs privilèges et interdit leur culte, rendant impossible l’accès d’Henri de Navarre au trône.

Henri III : 8 Dates


  Citations  

 


"Qu'il est grand ! plus grand encore mort que vivant !"  
 Donnez votre avis
Henri III
 
 


  Proches  

Henri de Guise (1550 - 1588) : ennemi
Catherine de Médicis (1519 - 1589) : mère
François Ier (1494 - 1547) : grand-père
François II (1544 - 1560) : frère
Henri II (1519 - 1559) : père
Henri IV (1553 - 1610) : beau-frère


Homonyme : Henri III
 

Voir aussi : Rois - Rois de France - Personnages de France - France


Copyright Benchmark Group
  Envoyer à un ami |  Imprimer  
Haut de page

Rechercher un nom
 



 
 CE JOUR-LA...