Partager cet article

RSS

L'Internaute > Dictionnaire > Noms Propres > Biographie > Nicolas Fouquet

Rechercher un nom
 
Thème | Pays | Nom au hasard | Abécédaire | Top recherche | Mettre en favori

Hommes Politiques - France

Nicolas Fouquet

Homme Politique (01/1615 - 23/03/1680)


Nicolas Fouquet

Né à Paris (France) en 01/1615 ; Mort à Pignerol (Italie) le 23/03/1680

Nicolas Fouquet est un homme d'État français du XVIIe siècle. Sous le règne de Louis XIV, il est surintendant des Finances et procureur général au parlement de Paris.

Né en 1615, c'est à l'âge de 21 ans que Nicolas Fouquet fait son entrée au service du Roi de France. Riche commerçant et magistrat, son père lui achète une charge de maître des requêtes. Mais c'est surtout lors de la Fronde (1648-1653) que son ascension accélère. Alors que le pouvoir royal est affaibli par de multiples oppositions, Nicolas Fouquet se range immédiatement du côté de la régente Anne d'Autriche et de son principal ministre, le cardinal Mazarin. En 1650, il achète la charge de procureur général du parlement de Paris. En 1653, il se porte candidat au poste de surintendant des Finances (officier chargé d'ordonner les dépenses de l'État). Le cardinal Mazarin décide d'en nommer deux : Abel Servien et Nicolas Fouquet.

La charge est prestigieuse, mais la tâche périlleuse puisque les caisses du royaume sont vides. Mais Fouquet dispose d'une grande fortune et prête de l'argent au roi. Il tente également de gagner la confiance des bailleurs de fonds. Sa stratégie s'avère vite insuffisante pour l'État, mais l'homme s'enrichit considérablement et devient de plus en plus influent au sein du royaume. Craignant l'ambition grandissante de son officier, Louis XIV le fait surveiller par Colbert, chargé de veiller aux dépenses de l'État. Colbert accuse Nicolas Fouquet de détournement d'argent public et celui-ci est arrêté le 5 septembre 1661. Il est jugé pour malversations et crime de lèse-majesté (on le soupçonne d'avoir corrompu des gouverneurs de places fortes et des officiers royaux pour fomenter un plan de rébellion contre le roi). Condamné à la détention perpétuelle, il est emprisonné à Pignerol, où il meurt en 1680.


  Dates  

1653

7 février

Fouquet devient surintendant des finances
Le 7 février 1653, Nicolas Fouquet est nommé surintendant des finances, suite à la mort du duc de La Vieuville. Il obtient le poste grâce à sa conduite exemplaire durant la Fronde mais aussi à l'influence de son frère. Durant ses fonctions, il doit améliorer la situation catastrophique des finances royales qui sont durement éprouvées par la guerre et les dépenses personnelles de Louis XIV. Le bilan de ses actions est mitigé puisqu'il parviendra à s'enrichir considérablement tandis que la couronne n'échappera pas à la ruine.

1657

 

Construction du château de Vaux-le-Vicomte
1654 voit naître l'un des joyaux de l'architecture française, le château de Vaux-le-Vicomte. Construit pour Nicolas Fouquet par Louis Le Vau, avec des jardins d'André Le Nôtre et des peintures de Charles Le Brun, le bâtiment fut à l'origine de l'emprisonnement de son célèbre propriétaire. Jaloux de la beauté de son château, Louis XIV fit emprisonner son surintendant des finances, et s'inspira de Vaux-le-Vicomte pour construire le château de Versailles.

1661

5 septembre

La chute de Fouquet
Le surintendant des Finances de Louis XIV est arrêté à Nantes par d'Artagnan, capitaine des mousquetaires du roi avant d'être transféré au château de Vincennes puis à Angers et à Amboise. Nommé par Anne d'Autriche et Mazarin en 1653 à l'âge de 38 ans, l'artisan du redressement des finances publiques après les troubles de la fronde s'était aussi enrichi prodigieusement, mais avec bien peu de discrétion. Fouquet menait une vie fastueuse dans le château de Vaux qu'il avait fait reconstruire après trois ans de surintendance. En 1658, il avait acheté Belle-lsle, qu'il fortifia pour s'en faire une place de sûreté. A la mort de Mazarin en mars 1661, Louis XIV suivit les conseils de Colbert et décida de surveiller de plus près les finances publiques. L'attitude pressante de Fouquet auprès de Mlle de La Vallière, maîtresse du roi, et la jalousie née de la splendeur d'une fête donnée le 17 août 1661 à Vaux ont accéléré la chute du ministre corrompu. A l'issue d'un procès de trois ans, Fouquet est condamné à la détention à perpétuité à Pignerol, enclave fortifiée française en Piémont où il fut l'objet d'une surveillance très stricte. Son acte de décès n'ayant pas été retrouvé, on n'est certain ni de la date, ni du lieu de sa mort. Fouquet est le dernier surintendant des Finances de la monarchie.

1662

 

La Fontaine prend la défense de Nicolas Fouquet
En 1659, La Fontaine avait signé un contrat de "pension poétique" avec le surintendant des finances Nicolas Fouquet. Il composait ainsi des vers et des œuvres en prose contre une pension régulière. En 1662, son protecteur tombe en disgrâce, probablement à cause d'un complot monté entre le roi Louis XIV et Colbert, qui prend alors la place de Fouquet aux finances. Le poète reste cependant fidèle à son mécène et prend sa défense en 1662 dans l’"Elégie aux nymphes de Vaux" et l’"Ode au roi" en 1663.

1680

3 avril

Décès de Fouquet.
Né le 27 janvier 1615, Nicolas Fouquet est un homme important dans l'Etat français de l'époque.
Il est diplômé de l'équivalent d'une licence de droit à la faculté de la Sorbonne à Paris.
Il est connu pour être le surintendant du roi Louis XIV (de 1653 à 1661), ainsi que le procureur général du Parlement de Paris.
Il a principalement oeuvré à la construction du château de Vaux-le-Vicomte, et fait travailler les meilleurs artisans du moment (Le Vau, Le Brun, Le Nôtre et Villedo), pour satisfaire le roi.
Toutefois, il est soupçonné de trafiquer les finances de Louis XIV et est arrêté le 5 septembre 1661 et enfermé avec de nombreux confrères dans la forteresse de Pignerol. Il trouve la mort dans cette même forteresse à l'âge de 65 ans, le 17 mars 1680.


Le prénom Nicolas : origine & statistiques

Homonyme : Jean Fouquet
 

Voir aussi : Hommes Politiques - Hommes Politiques de France - Personnages de France - France


Copyright Benchmark Group
  Envoyer à un ami |  Imprimer  
Haut de page

Rechercher un nom
 



Sondage

Êtes-vous plutôt juillettiste ou aoûtien ?

Tous les sondages

 
 CE JOUR-LA...