Linternaute.com > Biographie > Youssou N'Dour

Rechercher un nom
 
Thème | Pays | Nom au hasard | Abécédaire | Top recherche | Mettre en favori

Youssou N'Dour
© Small Records

Musiciens - Sénégal

Youssou N'Dour

Musicien (01/10/1959)


Youssou N'Dour

Né à Dakar le 01/10/1959

Youssou N'Dour est né à Dakar le 1er octobre 1959.

"Le Petit Prince de Dakar" 

Très jeune il commence à chanter et accompagne sa grand-mère pour les cérémonies. On le surnomme alors "Le Petit Prince de Dakar", car c’est à l’âge de 12 ans qu’il fait ses débuts sur les scènes de la Médina (quartier réputé pour ses boîtes de nuit) et qu’il compose ses premières chansons. Sa carrière débute réellement en 1975, quand il chante avec le Star Band du Miami, un club de Dakar. Pendant quatre ans, il enregistre plusieurs cassettes avec ce groupe, dont "Adioupe Nar" et "Mariama", avant de former, en 1979, son propre groupe, Etoile de Dakar. De cette collaboration naissent les cassettes "Xaley Etoile", "Absa Gueye", "Tolou Badou Ndiaye", "Thiapathioly" et "Xalis". Deux ans plus tard, l'Etoile de Dakar devient le Super Etoile, après une séparation avec l’autre leader, El Hadj Faye. Rapidement, Youssou devient une star au Sénégal et en Afrique de l’Ouest, et il se produit régulièrement au Thiossane, un club de Dakar. Au début des années 1980, son nouveau groupe sort de nombreuses cassettes, telles que "Ndiaga Ndiaye", "Diakarlo 83", "Mouride", "Show à Abidjan", "Bitim Rew", "Panorama du Sénégal", "Nelson Mandela" ou encore "Djamil". La France et les débuts en solo   C’est en 1984 que Youssou part à la conquête de l’Europe. Lors du festival Africa Fête qui se déroule en France, il écrit "Immigrés", une chanson sur les sénégalais vivant à Paris et dont les paroles touchent tous les Africains. Après une tournée en Europe et en Afrique de l’Ouest, il revient en France en 1985 pour participer au Festival du Printemps de Bourges. Il y rencontre Jacques Higelin, qui le fait participer, avec Mory Kanté, à plusieurs concerts à Paris Bercy. Il participe au disque "Tam Tam pour l'Ethiopie", à l'initiative de Manu Dibango, pour le soutien de la lutte contre la famine, et en 1986, Youssou sort son premier album sur le marché international, "Immigrés". Après une tournée en Amérique du Nord, Peter Gabriel l'invite à participer à l'album "So", ainsi qu’à sa tournée aux Etats-Unis et en Europe. Youssou devient alors l'ambassadeur du Mbalax (musique alliant rythmes et instruments traditionnels et modernes) et popularise la musique sénégalaise dans le monde entier. Il peut désormais s'impliquer dans les causes humanitaires, et dès 1988, il participe à la tournée "Human Rights Now !" à l'occasion du quarantième anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme. En 1989, Youssou N'Dour sort l’album "The Lion", qui séduit les occidentaux sans trahir ses racines africaines. La chanson éponyme devient l'hymne officiel des joueurs de l'équipe de foot du Sénégal surnommés les Lions, et Peter Gabriel participe à l'album sur le titre "Shakin' the tree". L’année qui suit, le chanteur enregistre "Set", produit par Brian Eno, avec le Super Etoile de Dakar et des musiciens occidentaux qui apportent de nouvelles sonorités. Deux ans plus tard, l'album "Eyes Open" est nominé aux Grammy Awards. En 1993, Youssou N’Dour devient ambassadeur de l'Unicef . Plus tard il s'engagera pour beaucoup d'autres causes humanitaires, telles que Solidarité Sida, Aide et Action.

Un artiste présent sur tous les fronts

Youssou obtient la consécration internationale en 1994 avec l'album "The Guide (Wommat)" et son célèbre duo "Seven Seconds" avec Neneh Cherry, nommé Hit mondial. L’année suivante, il retourne à ses racines en enregistrant avec la Diva Sénégalaise Yandé Codou Sène l'album "Gaïndé : Voices of the Heart of Africa" qui rend hommage à la musique des griots africains. En 1998, Youssou compose la bande originale du film d'animation "Kirikou et la sorcière", et enregistre avec Axelle Red l'hymne officiel de la Coupe du Monde de Foot "La Cour des Grands" qu’il a écrit. L’année suivante, en collaboration avec Wyclef Jean, Peter Gabriel et Sting, sort l’album "Joko : From Village To Town". Les influences Rap et Reggae de Wyclef fusionnent à merveille avec la culture africaine de Youssou. Puis, il organise un an après son premier Grand Bal à Paris Bercy, avec de nombreux invités comme Peter Gabriel, Cesaria Evora, ou encore Passi. Youssou, qui souhaite transmettre ses connaissances aux jeunes musiciens africains, met à leurs dispositions son studio d'enregistrement Xippi à Dakar, son label musical Jololi et son night-club Thiossane. Il investit beaucoup d'argent au Sénégal dans une usine de duplication de cassettes, une radio et un journal. En 2001 sort l'album "Youssou N'Dour et ses Amis", dans lequel le chanteur interprète ses compositions avec Boubacar Mendy, Viviane, et Ablaye Mbaye. Dans son album "Nothing's in Vain" sorti en 2002, Youssou N'Dour interprète deux chansons en français, dont une reprise de Brassens, ainsi que trois titres en anglais réalisés par Pascal Obispo, qui chante avec Youssou le duo "So Many Men". Les deux artistes avaient déjà collaboré en écrivant "Love United", titre interprété par les footballeurs de la Coupe du Monde 2002. En juin 2004, Youssou N'Dour rend hommage aux grandes figures sénégalaises de l’Islam dans "Egypte", fruit de cinq années de travail, et s'inspire de la cantatrice Oum Kalsoum qui a bercé son enfance. Grâce à cet album, il remporte en 2005 le Grammy Award du "Meilleur album World Music".


Le prénom Youssou : origine & statistiques

Voir aussi : Musiciens - Musiciens du Sénégal - Personnages du Sénégal - Sénégal


Copyright Benchmark Group
  Envoyer à un ami |  Imprimer  
Haut de page

Rechercher un nom
 



 
SavoirVoir un exemple
TélévisionVoir un exemple

 CE JOUR-LA...