Chauffage d'appoint : mode d'emploi pour bien le choisir

Chauffage d'appoint : mode d'emploi pour bien le choisir Chauffer une pièce de manière ponctuelle ou en complément d'un système existant, c'est possible et pratique avec un chauffage d'appoint. Gaz, électrique ou pétrole, suivez notre guide du chauffage d'appoint.

[Mis à jour le 23 juin 2017 à 18h32] Un chauffage d'appoint est indépendant du système de chauffage central. Il peut donc facilement être installé ou enlevé, selon les besoins. Il peut être utile lorsque les températures commencent à baisser au début de l'automne, mais qu'il est trop tôt dans la saison pour mettre en route le chauffage central. L'utilisation est la même à la fin de l'hiver, lorsqu'on a coupé le chauffage central et que des températures fraîches refont leur apparition. On peut également allumer un chauffage d'appoint, placé dans la pièce de son choix, pour que la température soit agréable durant la soirée. On coupe ensuite l'appareil pendant la journée. D'une façon générale, un chauffage d'appoint est utile chaque fois que l'on souhaite chauffer sans allumer le chauffage central.

Dans certaines pièces, la température mérite d'être plus élevée que dans le reste de la maison. Ainsi, un chauffage d'appoint dans la salle de bains permet d'avoir une température confortable au moment de la douche, si on l'allume un peu avant ; en plus du chauffage central.

Une solution d'appoint peut également convenir pour chauffer une maison de vacances, des combles ou une extension qui ne servent que ponctuellement. Dans ce cas, l'utilisation d'un chauffage d'appoint sera moins coûteuse et plus simple que de réaliser l'extension du système de chauffage central.

Quel chauffage d'appoint choisir ?

Il existe trois types de chauffage d'appoint. Il y a les appareils électriques, ceux qui fonctionnent au gaz et ceux qui fonctionnent au fioul.  Voici les critères de choix.

  • L'efficacité : les appareils au gaz et au fioul émettent une chaleur durable. Les appareils électriques ont comme avantage de faire chauffer très vite une pièce, mais la chaleur reste moins longtemps qu'avec un système au gaz ou au fioul.
  • L'utilisation : dirigez-vous vers des appareils de types électriques si vous souhaitez chauffer de petites pièces. Les appareils au fioul ou au gaz sont eux parfaits pour le chauffage de surfaces plus importantes comme un garage, un atelier ou encore une buanderie. Pour savoir quelle puissance est nécessaire pour chauffer votre pièce, sachez qu'un mètre carré nécessite 100 watts.
  • Les réglages sont précis et faciles sur les appareils électriques. Ces derniers sont beaucoup plus simples d'utilisation que les appareils au gaz ou au fioul. 
  • Les odeurs : les appareils au fioul et au gaz dégagent quelques fois une odeur désagréable. Du côté des appareils électriques, rien n'est à signaler.
  • L'esthétique : du côté des appareils électriques, un large panel de design, de tailles et de coloris sont possibles. Il n'est donc pas difficile de trouver le chauffage d'appoint qui se camouflera facilement dans votre pièce. Les appareils au fioul et au gaz sont eux malheureusement peu discrets. La plupart des modèles sont assez volumineux avec un design des moins esthétiques. 
  • L'environnement : les appareils au gaz et au fioul émettent du dioxyde de carbone lorsqu'ils sont utilisés. Les appareils électriques n'ont pas ce problème mais leur énergie est d'origine nucléaire. 
  • La consommation d'énergie est élevée pour chacun des systèmes de chauffage d'appoint existants. Les appareils électriques restent les plus demandeurs en énergie.

Chauffage d'appoint au gaz

  • Du gaz liquide

Les chauffages d'appoint au gaz sont alimentés avec du butane ou du propane, qui sont des "gaz de pétrole liquéfiés" (GPL). Ce combustible, non polluant, est conditionné en bouteille et raccordé au chauffage par un tuyau muni d'un détendeur.

La puissance calorifique des chauffages au gaz est très élevée. La chaleur diffusée est, de plus, constante et agréable.

  • Les types d'appareils de chauffage au gaz
  • Les poêles à catalyse procurent de la chaleur issue de la combustion du gaz à basse température et sans flamme. Ils écartent ainsi les risques de formation d'oxyde de carbone. Diffusée par un panneau en fibres céramiques, la chaleur est homogène. Les qualités des poêles à catalyse tiennent donc autant à leur confort de chauffe qu'à leur sécurité d'utilisation. Certains sont dotés d'un thermostat.
  • Les poêles à infrarouge sont constitués d'une plaque en céramique percée de trous, à la surface de laquelle se consume le butane. Ils offrent une meilleure répartition de la chaleur que les poêles à infrableu. Le chauffage par convection et rayonnement est effectif dès l'allumage.
  • Les poêles à infrableu dégagent la puissance calorifique des flammes par le biais de trous percés dans un brûleur en inox. La chaleur, douce et conviviale, se répand instantanément.
  • Les appareils de chantier, aussi appelés braseros, sont des appareils destinés à chauffer rapidement et intensément de grandes surfaces. Ce sont les plus puissants. 
  • La norme

Avant l'achat, assurez-vous que l'appareil soit conforme à la norme EN 449 qui concerne tous les appareils de chauffage au gaz. Certains poêles offrent des sécurités supplémentaires, comme le système anti-basculement, qui coupe l'arrivée de gaz si l'appareil de chauffage tombe, ou la sécurité par thermocouple, qui coupe également l'arrivée de gaz si la flamme s'éteint.

  • Le prix

Le prix d'achat d'un chauffage d'appoint au gaz se situe entre 70 et 250 euros.

Chauffage d'appoint électrique

Très répandus, les chauffages d'appoint électriques ne sont pourtant pas les plus performants, ni les plus économes. C'est surtout leur côté pratique qui pousse à faire ce choix. De fait, le réglage de leur température est très aisé et peut être précis. On peut en outre facilement les déplacer. On distingue différents types d'appareils de chauffage électrique.

  • Radiateur soufflant mobile

Petit et léger, ce type de chauffage est très facile à transporter et à ranger. Il diffuse de la chaleur dès l'allumage. On trouve souvent ces appareils comme chauffage d'appoint dans les salles de bains. Soyez toutefois vigilants en respectant les normes de sécurité encadrant l'utilisation des appareils électriques dans les pièces d'eau.

On trouve également des radiateurs soufflants constitués d'une plaque de céramique, dont l'intérêt, en plus de ceux déjà mentionnés ci-dessus, est d'offrir une chaleur plus agréable.

Côté tarif, les radiateurs soufflants classiques sont vendus à partir de 10 euros. Mais leur prix peut monter à 80 euros si leur taille est supérieure. Avec une plaque de céramique, le prix commence plutôt à 20 euros et peut aller jusqu'à 70 euros environ.

  • Convecteur mobile

Sur ce type de radiateur, une résistance située sous la carrosserie chauffe directement l'air. Conséquence, l'air chaud ayant tendance à monter, il est rejeté vers le plafond depuis le dessus de l'appareil, tandis que l'air froid est aspiré par le dessous. C'est ce qu'on appelle un phénomène de convection. Avantage : la chaleur est produite immédiatement. En revanche, ces appareils présentent peu d'inertie thermique et la chaleur est très localisée : quand on arrête le radiateur, la température retombe également très vite. Les convecteurs mobiles conviennent plus particulièrement aux petites pièces. Leur puissance peut être réglée à l'aide d'un thermostat. A partir de 15 euros, leur prix plafonne à 120 euros.

  • Radiateur à bain d'huile 

Pour produire de la chaleur, ce type d'appareil est constitué de résistances électriques qui trempent dans un liquide capable de transporter la chaleur. On parle de liquide "caloporteur". Par contact, le liquide en question chauffe les différentes parties de l'appareil. Une fois la résistance éteinte, la chaleur accumulée dans l'appareil continuera à se diffuser. La chaleur produite, en plus d'être agréable, présente l'avantage de ne pas dessécher l'air ambiant. En revanche, ces chauffages mettent un certain temps à apporter de la chaleur. Comptez au minimum 25 euros pour ce type d'appareil, avec un prix pouvant monter jusqu'à 120 euros.

  • Rayonnant mobile

Avec ce type d'appareil, la chaleur se diffuse sur toute la façade en acier. Derrière celle-ci, une plaque de résistance chauffée à basse température dégage ainsi une agréable chaleur dans toute la pièce. Ces appareils sont vendus entre 20 et 120 euros.

  • Cheminée électrique

Plus décorative que performante, la cheminée électrique compte parmi les chauffages d'appoint électriques. Bien évidemment, ses performances ne sont pas comparables à celle d'une cheminée au bois mais elle chauffe mieux qu'une cheminée au bio-éthanol. Elle peut convenir pour chauffer une surface de 15 m² mais demeure assez gourmande en électricité. Comptez de 130 à 500 euros selon les modèles.

Chauffage d'appoint à pétrole

  • Un rendement intéressant

Les chauffages d'appoint à pétrole (aussi appelé "combustible liquide") s'avèrent particulièrement économiques. Lorsque le réservoir est rempli, ils offrent une autonomie de 48 heures environ.

Le pétrole est utilisé pour faire marcher des sortes de "poêles" qui diffusent une chaleur agréable. Le rendement calorifique, c'est-à-dire la chaleur diffusée par l'appareil, est en outre très élevé et se propage rapidement dans la pièce. Les poêles à pétrole conviennent donc tout à fait pour chauffer une pièce de façon ponctuelle. Une odeur de pétrole risque cependant de se dégager au moment de l'allumage.

  • Les types de chauffages à pétrole

On distingue trois types de chauffages d'appoint au pétrole :

  • les chauffages à mèche laminaire présentent l'intérêt de chauffer rapidement une pièce, mais la chaleur de leurs parois représente un danger pour les enfants
  • les chauffages à double combustion assurent un meilleur rendement que ceux à mèche laminaire. La flamme visible les rend en outre plus conviviaux
  • les chauffages à pétrole électroniques offrent de très bonnes conditions de confort et de sécurité : la chaleur qu'ils produisent se répartit bien dans la pièce et leurs parois ne sont pas chaudes. Certains de ces appareils possèdent un programmateur ; ce qui permet de déterminer la température à laquelle on souhaite chauffer la pièce. La puissance de l'appareil variera en fonction de la température souhaitée.
  • La norme à respecter

Avant d'acheter votre appareil de chauffage d'appoint au pétrole, vérifier que celui-ci respecte la norme D35-300, qui garantit de bonnes conditions de sécurité, de rendement et de solidité. Même si cette garantie vous assure de vous chauffer en toute sécurité, pensez à aérer régulièrement la pièce. Vous écarterez ainsi tout risque d'intoxication au monoxyde de carbone.

  • Le prix

Selon les modèles, vous trouverez des poêles à pétrole entre 100 et 800 euros. Il faut ajouter à cela le prix du combustible liquide, qui se situe autour de 30 euros pour 20 litres.

Voir aussi :

Chauffage / Chauffage d'appoint