Poêle à bois : comment bien le choisir

Poêle à bois : comment bien le choisir Écologique et économique, le chauffage par poêle à bois a le vent en poupe depuis plusieurs années. Comment choisir un poêle à bois ? Où l'installer et comment l'allumer ? Réponse dans notre guide.

En fonte ou en acier, design ou ancien, suspendu ou mural, à bois ou à granulés, le poêle à bois est un incontournable moyen de chauffer son logement. Dans le commerce, on trouve plusieurs types de poêles à bois qu'il convient d'étudier avant de se lancer dans un achat. Côté marques, le marché des poêles à bois est grand : Godin, Invicta, Supra, Jotul... On en trouve à tous les prix, en général à partir de 200 €. Des enseignes comme Leroy Merlin par exemple vendent cet appareil de chauffage avec une gamme de prix qui s'adapte au budget du plus grand nombre, entre 500 € et 4 000 €. L'installation d'un poêle à bois est coûteuse alors, dans un premier temps, il faut veiller à bien choisir son poêle à bois et trouver le plus adapté à ses besoins et à son aménagement intérieur.

Comment choisir un poêle à bois ?

  • Les différents modèles de poêles à bois
  1. Les poêles à bois standard sont en acier ou en fonte.
  2. Le poêle de masse, qui possède une meilleure inertie thermique grâce à l'emploi de matériaux réfractaires. Son rendement est de ce fait très élevé, et peut grimper jusqu'à 85% !
  3. Le poêle turbo, doté d'une seconde arrivée d'air afin de renforcer le tirage du combustible, qui offre d'excellentes performances à plein régime.
  4. Le poêle à postcombustion, nommé aussi poêle à double combustion, puisqu'il possède une deuxième chambre de combustion à l'arrière du foyer principal pour brûler les gaz issus de la combustion du bois. Ce modèle produit davantage de chaleur, tout en relâchant bien moins de résidus que les autres. La combustion du bois est quasi-complète.
  5. Le poêle à granulés, qui consomme du bois sous forme de granulés ou de pellets. Avec son système d'approvisionnement automatique, une recharge tous les 3 ou 4 jours suffit.
  6. Le poêle scandinave est également en vogue : son système de chauffage, développé dans des pays très froids, est extrêmement puissant et efficace. Plusieurs systèmes existent : à bois, à pierre...
  • Les critères de choix
  1. Le rendement du poêle peut varier de 40 % à plus de 80 % pour les modèles les plus performants et récents.
  2. L'esthétique joue beaucoup dans le choix des particuliers. Maintenant que le poêle à bois est revenu à la mode, de nombreux styles et designs sont disponibles, ce qui facilite d'autant l'intégration dans l'architecture d'intérieur.
  3. Le taux de cendres et l'émission de poussières qui impactent le nettoyage.
  4. Le prix bien sûr, mais en tenant compte des économies d'énergie réalisées sur de longues périodes avec un poêle à bois, et pas uniquement son coût d'achat.
  5. En acier ou en fonte selon ses besoins. L'acier diffuse très rapidement la chaleur mais ne rayonne pas longtemps après l'extinction du feu. Il est donc recommandé de tapisser l'intérieur d'un matériau réfractaire capable de conserver la chaleur pendant plusieurs heures. Côté fonte, c'est tout l'inverse.

Prix d'un poêle à bois

Si, au départ, un poêle à bois coûte plus cher que les poêles à pétrole ou à gaz , il bénéficie d'un crédit d'impôt qui ramène son prix à des niveaux raisonnables (entre 500 € pour la version standard et 5 000 € environ pour un poêle de masse ou à granulés). 
Le crédit d'impôt en question est de 22 % pour une nouvelle installation ou de 36 % pour le remplacement d'un ancien appareil.
En outre, le bois fait partie des combustibles les moins onéreux (0,05 le kWh) en terme d'approvisionnement. Sur le long terme, ce mode de chauffage est de loin le plus économique ! Pour bénéficier du crédit d'impôt, vous devez impérativement passer par un professionnel pour l'installation.

Installation d'un poêle à bois

poêle à bois
© delcreations - 123RF

S'il existe déjà un conduit d'évacuation chez vous, installez votre poêle sous celui-ci. S'il n'en existe aucun, il faudra, avant de penser à l'emplacement du poêle, déterminer l'endroit où se trouvera le conduit. La réglementation impose aux personnes qui voudraient installer un poêle à bois que le conduit dépasse de 40 centimètres au moins le faîtage. Un poêle à bois peut être placé au milieu d'une pièce ou à proximité d'un mur. Si vous optez pour la seconde solution, pensez à garder de l'espace tout autour du poêle pour que l'air puisse circuler. 

  • IInstaller un poêle à bois : bon à savoir

Sachez qu'un poêle consomme de 9 à 15 mètres cubes d'air pour brûler 1 kilogramme de bois. Il est donc important que la pièce dans laquelle se trouve le poêle soit aérée, ou que l'appareil de chauffage lui-même soit étanche et que l'air y soit amené directement. Une pièce insuffisamment aérée peut conduire à des émissions de monoxyde de carbone, un gaz qui peut être mortel. 

  • Faire appel à un profession

Faire appel à un installateur est important pour votre sécurité. Il connaîtra les distances à respecter entre les murs et le poêle, ou encore entre les éléments inflammables et le poêle. Il saura aussi s'il faut prévoir une amenée d'air, si elle est obligatoire (si votre logement est équipé d'une VMC). Enfin, il saura comment installer un conduit d'évacuation des fumées. Pour votre sécurité et celle de votre entourage, faire appel à un professionnel pour installer votre poêle à bois est important.

Plaque de protection murale pour poêle à bois

Pour protéger son mur des rayonnements du poêle à bois et son tuyau, il est important d'installer des protections autour du poêle à bois. Voici la liste complète des protections disponibles afin de sécuriser son appareil de chauffage :

  • La protection murale : elle se place derrière le poêle à bois. Ce type de plaque permet aussi d'éviter les risques d'incendies, certains modèles ont une résistance au feu de 900°C. Pour prévenir le jaunissement de vos cloisons, les protections murales vont également jouer un rôle clé.
  • L'écran thermique : il se place derrière le tuyau du poêle et est composé d'une plaque d'air qui sécurise le vide entre le mur et le tuyau du poêle.
  • L'écran thermique haut : cette plaque placée derrière le tuyau coudé au niveau du raccordement du poêle et du conduit de cheminée permet de sécuriser le mur juste derrière. Cette protection a de fortes températures. 
  • La plaque de sol : en remettant des bûches dans un poêle à bois, il peut arriver que des morceaux encore incandescents tombent sur le sol. Pour le protéger, il est donc recommandé d'installer une plaque en métal ou en verre.
  • La protection de poêle : ce système permet d'éviter que les enfants ne s'approchent trop près du poêle et se brûlent. C'est l'équivalent du pare-feu de la cheminée.

Comment allumer un poêle à bois

allumer un poêle à bois
© PaylessImages - 123RFF

L'allumage d'un poêle à bois est semblable à celui d'une cheminée. Avant tout, on évite d'utiliser des bois traités, des papiers imprimés en couleur ou des plastiques. Pour allumer un poêle à bois de façon optimale, on le fera par le haut. On prends des bûches de bois naturel, maximum 4,  en sapin par exemple. On les place en large dans les grands foyers et en long dans les plus petits. On y ajoute un module de bûchettes dont 2 en long avec un allume-feu de type laine de bois trempée entre les deux et deux en large au-dessus. Puis, on met le feu à l'aide d'une allumette. Cette méthode permet de dégager moins de fumée qu'un allumage par le bas.

Nettoyer la vitre d'un poêle à bois

Au fil du temps, la vitre du poêle à bois va naturellement noircir. De temps en temps, un bon nettoyage s'impose pour continuer d'apercevoir les flammes. Il est plus facile de procéder au lavage de la vitre du poêle quand celle-ci est encore tiède ou chaude. Les taches partent ainsi plus facilement. Attention aux joints et parties métalliques qui peuvent être encore brûlants. Après avoir enfilé une paire de gants de protection, voici quelques solutions de nettoyage :

  • une éponge et du vinaigre blanc
  • un chiffon sec et des cendres froides
  • une pierre d'argile
  • un morceau de laine de verre extra fine
  • un mélange d'1/3 de Blanc de Meudon, 1/3 alcool ménager et 1/3 eau
  • un nettoyant à four
  • un mélange d'eau chaude et 1 tasse de cristaux de soude

 

Chauffage / Poêle à bois

Annonces Google