Détecteurs de fumée : combien cela va-t-il rapporter aux industriels ?

Détecteurs de fumée : combien cela va-t-il rapporter aux industriels ? Avec l'obligation pour les Français d'équiper leur logement d'un détecteur de fumée, les fabricants s'ouvrent les portes d'un marché extrêmement porteur.

Cela peut être vécu comme une contrainte par des millions de Français, mais l'obligation d'équiper son logement d'un détecteur de fumée est une aubaine pour les industriels du secteur. Pour l'heure, le nombre de Français ayant installé un détecteur de fumée est très faible, malgré l'approche de la date limite pour s'équiper d'un DAAF, fixée au 8 mars 2015. Le cabinet d'études Xerfi a estimé il y a quelques mois dans une étude qu'"un marché de quelque 30 millions de logements s'ouvre aux fabricants". Et selon les experts, les consommateurs devraient se concentrer sur les produits de milieu de gamme avec l'installation d'un seul appareil par logement. Ce qui signifie que les débouché représentent entre 600 et 650 millions d'euros pour les fournisseurs de détecteurs d'incendie.

Mais le marché n'en est encore qu'à ses balbutiements. Selon une étude BVA, si 87 % des Français sont au courant de la nouvelle législation sur les détecteurs de fumée, moins de 50 % d'entre eux devraient avoir réellement installé un DAAF avant la fin de l'année 2015. Pour autant, face aux nouvelles recommandations et aux messages de sensibilisation sur la sécurisation des lieux d'habitat, certains foyers s'équiperont de plusieurs détecteurs de fumée par logement, quand d'autres opteront pour des produits plus polyvalents. Les fabricants de domotique vont profiter de l'opportunité pour proposer aux consommateurs des appareils high-tech permettant de faire interagir son appareil de surveillance à d'autres dispositifs. La loi sur la sécurité incendie va pousser un certain nombre de clients à privilégier des solutions plus complètes, avec box permettant d'assurer un relai entre le DAAF, le smartphone et d'autres appareils comme les fenêtres, volets, portes, voire systèmes de chauffage et climatisation. Et c'est là tout un autre marché qui s'ouvre, avec des appareils vendus entre 500 et 1000 euros. 

EN VIDEO - Le marché des détecteurs de fumée est en pleine explosion :

Article le plus lu - Londres : attentat ou accident ? Que s'est-il passé au Parlement ? › Voir les actualités

Annonces Google