En savoir plus

Suggestions de diaporamas

poêle à bois.
Poêle à bois. © Hase

Côté budget...

Le coût total de cette installation est de 5 000 euros. Le poêle en lui-même, de marque Hase, coûte 3 800 euros. Il faut ajouter le prix de la pose du poêle et de l'installation du conduit, ici facturé 1 200 euros. Il aura fallu une journée complète à deux personnes pour installer le poêle à bois chez ces clients. Deux personnes sont en effet nécessaires pour ce type d'installation, tant pour la mise en place du conduit d'évacuation que pour porter le poêle, qui pèse ici 160 Kg. Si la peinture du conduit d'évacuation pour sa partie intérieure représente un surcoût d'environ 20% (sur le prix du conduit), les clients ont limité les frais en le laissant dans sa couleur inox pour sa partie extérieure. Ils ont ainsi économisé plus de 300 euros.

Peut-on installer soi-même un poêle à bois ?

Dans le cas où l'on dispose déjà d'un conduit d'évacuation, l'installation d'un poêle à bois peut être assez simple à réaliser soi-même. Toutefois, les nombreuses exigences en terme de sécurité, visant à écarter tout risque d'incendie, incitent davantage à faire appel à des professionnels pour cette installation. En outre, il faut que la pose du poêle à bois soit effectuée par le vendeur lui-même pour bénéficier du crédit d'impôts facilitant le financement de ce mode de chauffage écologique. Matériel et main d'œuvre doivent en effet figurer sur la même facture, servant de justificatif pour cet avantage fiscal.

La réglementation en vigueur

La réglementation encadrant l'installation des poêles à bois, le DTU (Document Technique Unifié) 24.1.24.2, est assez stricte. Il concerne notamment le conduit d'évacuation des fumées : un espace de 8 cm doit être ménagé entre sa paroi extérieure et tout matériau combustible (poutre en bois, papier peint, matériau isolant...) : c'est l'écart au feu. Sur le site de l'entreprise Poujoulat, fabricant de conduits d'évacuation, on trouve un guide interactif présentant toutes ces consignes réglementaires à respecter pour l'installation des conduits.

Les notices techniques des poêles indiquent également les distances de sécurité à respecter entre l'équipement et les matériaux inflammables.

Enfin, la loi exige que le conduit de cheminée soit ramoné par un professionnel une fois par an. Celui-ci devra vous délivrer un certificat de ramonage. Particularité régionale, ce ramonage doit en Alsace être effectué par un maître ramoneur, détenteur d'un diplôme spécifique. Toutefois, pour garantir un bon tirage de votre poêle à bois, il est préférable d'effectuer ce ramonage deux fois par an : une fois pendant la période de chauffe et une autre en dehors.

Et aussi