Viabiliser un terrain

Acheter un terrain pour y faire construire une habitation est parfois un parcours du combattant. Le faire viabiliser lorsqu'il ne l'est pas encore est une tout autre affaire. Heureusement, voici détaillées pour vous les différentes étapes pour viabiliser un terrain.

Difficulté : moyenne

Les outils nécessaires

- des formulaires administratifs

Les étapes de la viabilisation d'un terrain

La viabilisation d'un terrain débute en priorité par l'obtention, auprès des services d'urbanisme de votre commune, du certificat d'urbanisme pré-opérationnel, qui contient toutes les informations nécessaires à la viabilisation d'un terrain.
Viennent ensuite les nombreuses démarches liées aux différents raccordements nécessaires pour viabiliser un terrain.
Pour l'eau, une demande de raccordement doit être réalisée auprès du service des eaux de votre commune, ou par défaut à la mairie. Un technicien sera alors mandaté pour déterminer l'emplacement du compteur d'eau, et effectuera les travaux une fois le coût des travaux payé.
Pour l'électricité, il vous suffit d'envoyer une demande de raccordement auprès d'ERDF, accompagnée de tous les éléments nécessaires au bon déroulement des travaux (localisation précise du chantier, puissance de raccordement, etc.). Pour le gaz de ville, la démarche est similaire.
Selon les régions, les délais d'intervention peuvent s'étendre de plusieurs semaines à plusieurs mois. Il est donc nécessaire d'anticiper ces démarches administratives pour viabiliser un terrain sereinement.

Astuce : si vos travaux de viabilisation nécessitent l'ouverture d'une route ou un passage en souterrain pour accéder aux réseaux de distribution, pensez à faire réaliser simultanément les différents travaux. Dans certaines régions, cela se fait très régulièrement et permet de ne pas avoir à payer deux fois pour la même chose.

Terrasse / Balcon