Installer un portillon

Parfait pour sécuriser et clôturer l'accès à une habitation, le portillon peut également servir d'accès à un endroit réservé dans le jardin, comme un espace pour des animaux ou pour un potager. Son installation n'est pas très complexe à réaliser. Elle sera d'autant plus facile en suivant les différentes étapes décrites ci-dessous.

Difficulté : facile

© Ana Gram - Fotolia

Les outils nécessaires

- un nécessaire de mesure ;
- une pelle ;
- un niveau à bulle ;
- du béton ;
- une clé à pipe ;
- un tournevis.

Les étapes de l'installation d'un portillon

La première étape pour installer un portillon consiste à préparer les piliers qui serviront de soutien au portillon. Pour cela, munissez-vous d'une pelle et creusez deux trous, la distance entre ces deux trous étant directement liée à la largeur de votre portillon.
Une fois les deux trous creusés, déposez-y les deux piliers, un dans chaque trou, et consolidez leur fixation à l'aide de béton. Veillez à ce que ces derniers soient bien positionnés verticalement avec un niveau à bulle. Laissez agir le béton.
Lorsque les deux piliers sont solidement attachés au sol, fixez les platines de pivot fournies avec le sur l'un des deux piliers, et posez le ensuite sur ces platines. Vissez le portillon sur la platine, en commençant par celle du bas. Sur l'autre pilier, fixez la gâche et effectuez le réglage du portillon afin qu'il soit bien de niveau. Terminez l'installation de votre portillon en fixant la poignée et le barillet si celui-ci en est équipé.

Astuce : Il est possible de renforcer la résistance des portillons contre l'humidité en leur appliquant une couche de peinture goudronnée sur les parties enterrées. Si de nombreux modèles sont vendus en kit dans les grandes enseignes de bricolage, la facilité d'installation d'un portillon laisse par ailleurs une certaine place à la créativité avec du bois récupéré.

Clôture