Composteur : le choisir ou le fabriquer

En bois ou en plastique le composteur permet de produire son propre terreau pour le jardin. Découvrez nos conseils pour bien le choisir et pour réaliser facilement votre propre bac.

Les modèles de composteurs

© Romain Quéré / Fotolia

Sur le marché, on compte trois types de composteurs.
Le bac à compost est le plus souvent en bois ou en plastique, c'est le plus économique.
Le composteur rotatif permet d'obtenir du compost plus rapidement, en 6 mois environ. Ce type de composteur a souvent une petite capacité ; ce qui ne permet pas de produire de grandes quantités de compost.
Comme son nom l'indique,le lombricomposteurcontient des vers de terre rouges pour produire le compost. Ce type de composteur de prend pas trop de place et peut être placé sur un balcon ou dans un garage, par exemple.

Les matériaux des composteurs

Les composteurs disponibles sur le marché s

ont en bois ou en plastique.

Les composteurs en bois ont une durée de vie plus courte que les composteurs en plastique. Il résiste moins à la chaleur et l'humidité provoquée par la décomposition. Il faut privilégier le pin ou le chêne et que le bois soit traité.

Le composteur en plastique retient mieux la chaleur. Cela permet d'avoir du compost plus rapidement ; à condition de le tourner et de l'arroser régulièrement.

Les prix

Un bac à compost va coûter entre 9 et 60 €. Pour un composteur rotatif, il faudra prévoir un budget de 100 à 200 €. Enfin, le prix d'un lombricomposteur varie de 80 à 200 €.

Où le trouver ?

Vous trouverez des bacs à compost en jardinerie et dans les magasins de bricolage.

Fabriquer un composteur en bois

Tout d'abord, il vous faut plusieurs planches ainsi que 6 chevrons (ou poteaux en bois). Il est inutile d'avoir du bois neuf pour ce type de fabrication. Si vous avez la possibilité d'en récupérer, des palettes de bois feront très bien l'affaire. Il suffit seulement d'enlever les clous avec un pied de biche.
A l'aide d'un crayon à papier et d'une équerre, indiquez sur les planches les dimensions précédemment calculées. Vous pourrez ensuite découper les planches et les chevrons avec une scie sauteuse. Agissez doucement pour éviter que le bois ne se casse pendant l'opération. Pour que le bois soit plus résistant face au temps, traitez-le avec de l'huile de lin. Appliquez plusieurs coups de pinceau perpendiculairement au fil du bois. Comptez une journée de séchage.
Positionnez deux chevrons parallèles sur votre sol. Assemblez-les en fixant plusieurs planches à leurs extrémités. Pour un rendu des plus solides, enfoncez 2 clous par largeur de planche. Attention, votre futur compost doit être aéré, laissez 1 cm d'espace entre chaque planche.
Prenez d'autres planches et refaites la même chose avec les deux chevrons restants.
Vous venez de construire les deux côtés de votre composteur.
Reliez maintenant les deux côtés entre eux en fixant des planches sur les chevrons situés à l'arrière des deux panneaux latéraux.
Vous allez maintenant construire l'ouverture de votre composteur. Commencez par fabriquer des glissières. Pour cela clouez des baguettes le long de chaque chevron en sachant que l'espace entre les baguettes doit être assez grand pour y glisser une planche de bois à la taille adaptée.
Pour le couvercle de votre composteur, fixez les dernières planches aux deux chevrons restants. Procédez de la même manière que pour les panneaux latéraux. Il ne reste plus qu'à poser le couvercle au composteur. Pour cela, vissez le haut de deux charnières au couvercle et le bas au panneau latéral.

L'emplacement d'un composteur

Un composteur doit avant tout être en contact direct avec la terre. Sauf si le bois que vous avez choisi est un bois traité de classe 3, il vous faudra alors ajouter des pierres à chaque coin du récipient pour le surélever.

Placez-le dans un endroit où il sera le plus possible protégé de la pluie, du vent et du soleil mais aussi proche des zones de dépôts des déchets de jardin et de la cuisine. Si vous pensez mettre plus de déchets venant de la cuisine dans votre composteur, alors placez ce dernier plus près de votre maison.

Le mieux est à l'ombre, sous des arbres, contre un mur ou encore dans un abri de jardin. Un composteur n'est pas vraiment des plus esthétiques. Pour le dissimuler dans votre jardin, vous pouvez faire pousser des plantes grimpantes ou créer un bardage de décoration, etc.

Optimisation du composteur

Placez une ouverture en bas de la façade du composteur afin de récupérer facilement le terreau lorsque celui-ci sera prêt à l'emploi. Pour cela, clouez les planches de la partie supérieure de la façade aux gros tasseaux et clouez la partie inférieure avec des petits tasseaux de façon indépendante des gros. Placez ensuite les charnières de façon à pouvoir ouvrir par le haut ou sur le côté la partie inférieure et indépendante de la façade.

Astuce : pour que vos déchets organiques soient bien compostés, pensez à remuer de temps en temps le contenu de votre bac.

Accessoires de jardin