Faire construire : conseils et pièges à éviter

Faire construire sa maison, le rêve de nombreux ménages. Pour que cette aventure ne tourne pas au cauchemar, voici nos conseils et les pièges à éviter.

Dès l'achat du terrain

© chris32m - Fotolia

Vous avez trouvé le terrain idéal pour faire construire votre maison. Alors, il est temps de se poser les bonnes questions :
- le terrain est-il déjà raccordé aux réseaux (eau, électricité, téléphone...) ? Si ce n'est pas le cas, sachez que le coût d'un raccordement peut rapidement devenir prohibitif. Dans certains endroits, il peut même s'avérer impossible de bénéficier d'un raccordement au système d'eau de la commune, ce qui va donc entraîner l'installation d'une cuve indépendante et des livraisons d'eau régulières par des professionnels.
- Quelle est la géologie du terrain ? Les sols argileux ont déjà causé bon nombre de glissements sur des fondations trop fragiles. Le budget de votre future construction doit déterminer le type de terre sur lequel vous pouvez construire. Demandez l'étude G12 réalisée par un professionnel (environ 1 500 €) afin de connaître la nature exacte du sol.
- Enfin, faire réaliser un bornage par un géomètre-expert vous évitera des litiges de limites de terrain (qui sont légion) avec vos voisins.

Un contrat clair avec l'entrepreneur

Pour éviter les mauvaises surprises, étudiez attentivement le contrat de maîtrise d'oeuvre qui va vous lier au professionnel. Sachez que ce document ne fait pas l'objet d'une réglementation particulière, ce qui rend le client néophyte particulièrement vulnérable.
Un plan précis (réalisé par un architecte) doit être joint au contrat afin de vous garantir un résultat final répondant à votre demande initiale (sans plan, les interprétations peuvent devenir très fantaisistes).
L'étude géologique G12 (cf. paragraphe précédent) doit également y être annexée. En effet, il devient traditionnel pour certains entrepreneurs de procéder à une surfacturation en cours de chantier en raison d'un terrain difficile à travailler. Avec le G12, personne ne pourra feindre la surprise.

Visiter et exiger

L'entrepreneur ne peut en aucun cas vous refuser l'accès au chantier. Vous devez vous y rendre le plus souvent possible pour en vérifier le bon déroulement. Même en tant que novice en construction, certains défauts peuvent vous sauter aux yeux. En cas de doute, faites intervenir un professionnel indépendant pour vérifier.
Enfin, les retards de livraison du logement fini sont eux aussi traditionnels. Avant de verser la somme convenue à chaque étape de la construction, vérifiez que l'étape précédente est bien achevée. Si ce n'est pas le cas, refusez de continuer les versements. Ceci devrait motiver l'entrepreneur à respecter ses engagements.

Plans et démarches