Comment choisir un escalier

L'escalier n'est pas qu'un élément fonctionnel. S'il sert à monter et à descendre, il s'impose aussi comme un équipement décoratif qui donne une dimension bien particulière à la pièce dans laquelle il se trouve. Voici quelques conseils pour trouver celui qui vous correspond le plus !

Les modèles d'escaliers

  • Escalier droit : il s'agit assurément du modèle le plus simple et le plus sobre. Son but est de vous conduire à l'étage supérieur sans équipement superflu. Pourtant, derrière ce premier aspect, ce type d'escalier est aussi gourmand en espace.
  • Escalier hélicoïdal rond : appelé également escalier en colimaçon. Les marches tournent autour d'un seul axe avec cette particularité de pouvoir être placé presque n'importe ou dans une pièce.
  • Escalier hélicoïdal carré : également orienté autour d'un axe, cet escalier se positionne davantage dans l'angle d'une pièce où contre un mur.
  • Escalier quart de tour : cet escalier se veut très sobre, dans la même ligné que l'escalier droit. Il se pare simplement de courbes en bas ou en haut, pour un effet des plus réussis. C'est un modèle que l'on retrouve très souvent dans les maisons car il s'adapte parfaitement à de nombreux intérieurs.
  • Escalier deux quart tournant : ce modèle se situe entre l'escalier quart de tour et l'hélicoïdal. Très élégant dans sa conception, il présente un virage à 180 degrés.
  • Escalier escamotable et échelle de meunier : le premier est articulé et trouve son intérêt pour les trappes supérieures. L'échelle de meunier est un escalier droit et simple que l'on utilise généralement au sous-sol.

Les critères de choix

  • L'espace intérieur : un bon escalier est d'abord un escalier qui s'adaptera parfaitement à votre intérieur. Pour rester élégant, il ne doit pas prendre trop de place et ne doit pas être encombrant. C'est avant tout l'architecture de votre maison qui dictera le choix de votre escalier. Sinon, il reste toujours la possibilité de vous lancer dans des travaux plus importants !
  • Le matériau : donnez du cachet à votre escalier en utilisant le matériau qui convient le plus à votre intérieur mais aussi à vos envies. Bois, inox et même verre, tout est possible pour en faire un véritable objet d'art !
  • Les contremarches : la présence ou non de contremarches dépendra de vos besoins en termes de sécurité mais aussi en matière d'esthétisme. Pour les jeunes enfants, ces dernières se placent comme un réel gage de sécurité, au même titre que la balustrade.

La gamme de prix

Selon les matériaux utilisés, la forme et la qualité de l'escalier, les prix divergent grandement. Si d'entrée de gamme un escalier en bois coûte de 500 à 600 euros, un modèle en verre haut de gamme peut facilement dépasser les 10 000 euros. Pour un modèle intermédiaire en bois mais de bonne facture, comptez entre 2 000 et 3 000 euros.

Escalier

Annonces Google