Comment choisir un sommier

Pour le confort du sommeil, l'on pense en priorité à la qualité du matelas. Mais il ne faut pas négliger le sommier qui va permettre une bonne tenue de toute la literie

Les modèles de sommiers

Le sommier à ressorts : le sommier à ressorts n'est pas recommandé pour les personnes souffrant du dos. Il manque généralement de fermeté et ne peut s'accommoder que d'un matelas à ressorts également, un matelas en bultex de préférence. Un autre de ses défauts est de ne pas offrir d'aération au matelas. Pour autant, ce type de sommier continue à être plébiscité. Il faut alors choisir un sommier à ressorts ensachés. Chaque ressort est indépendant et l'ensemble devient plus confortable.
Le sommier à lattes : le sommier à lattes est le plus répandu dans les foyers français. Avec son système de lattes espacées, il offre une aération naturelle au matelas et augmente donc sa durée de vie. De plus, un matelas aéré permet de prévenir les allergies et les problèmes de rhumatismes. Pour les matelas en mousse ou en latex, le sommier à lattes s'impose.
Le sommier tapissier : le sommier tapissier a la particularité d'être recouvert d'un tissu. C'est le plus souvent le côté décoratif qui motive ce choix. Le sommier tapissier peut être à ressorts ou à lattes, mais dans tous les cas il ne favorise pas l'aération du matelas. Toutefois son concept lui assure une bonne longévité.
Le sommier de relaxation : ce sommier peut être modulé en relevant la tête ou les pieds. Il peut être équipé d'un moteur électrique ou de commandes manuelles. Idéal pour les personnes alitées, le sommier de relaxation existe à lattes, à ressorts ou à plots.
Le sommier à plots : auparavant réservé aux literies de relaxation, le sommier à plots existe désormais en version fixe. Les plots offrent un soutien régulier dans tous les mouvements. Le sommier à plots est particulièrement recommandé aux personnes sujettes aux problèmes de dos.

Les critères de choix

Le prix : c'est cela qui va distinguer un sommier d'un autre. Le sommier à lattes est généralement dans des tarifs corrects. Toutefois, selon le bois utilisé pour la fabrication des lattes, le coût peut augmenter.
L'équipement : selon le matelas déjà possédé ou qui est envisagé à l'achat. Le matelas et le sommier doivent s'accorder pleinement pour apporter un confort optimal.
Le maintien : les problèmes de dos ou les rhumatismes sont à prendre en compte. Dans ce cas, mieux vaut éviter les sommiers à ressorts et les sommiers tapissiers.
Les allergies : pour les personnes sensibles aux allergies, un sommier à lattes, laissant respirer le matelas, est préférable.

La gamme de prix

Les sommiers à lattes sont les meilleurs marchés, ils démarrent à 100 euros pour plafonner à 1 000 euros. Attention tout de même à la qualité du bois des prix d'appel, il ne faut jamais dormir avec une latte cassée même si l'on ne ressent pas immédiatement de gêne. Les sommiers tapisseries connaissent le même ordre de prix. Les premiers sommiers à ressorts coûtent 500 euros, et vont jusqu'à 1 500 euros pour les versions ensachées. Le sommier de relaxation est le plus cher et peut atteindre 4 000 euros.

Où trouver son sommier ?

Un sommier peut se trouver dans un magasin d'ameublement généraliste, mais de nombreuses enseignes spécialisées en literie peuvent proposer un plus grand choix.

Lire aussi : Bien choisir un futon

Matelas