Brumisateur : comment bien le choisir

Plus économique que la climatisation, la brumisation ne dessèche pas l'air ambiant et neutralise les nuisances olfactives.

La brumisation consiste en la diffusion de fines gouttelettes d'eau qui s'évaporent immédiatement au contact de l'air et de la chaleur.
Ce système peut faire baisser la température de 8 à 12°C, et ainsi de profiter de son jardin ou sa terrasse même en périodes de grandes chaleurs. Il peut même s'utiliser en intérieur (hôpitaux ou écoles par exemple), car les minuscules gouttes s'évaporent instantanément.Un régulateur électronique déclenche la projection en fonction des besoins et des données collectées par des sondes de température et hygrométrie.

Les modèles de brumisateur

  • Le brumisateur basse pression permet, comme son nom l'indique, de diffuser de l'eau à basse pression. Il se compose généralement d'un tuyau relié à des buses mais certains modèles ressemblent à des ventilateurs sur pied. Ce dispositif est facile à installer. Il existe d'ailleurs des modèles "portables" ou "personnels" avec une seule buse. Toutefois, ce dispositif à tendance à "mouiller"et pas seulement rafraîchir.
  • Le brumisateur haute-pression permet une diffusion à une pression supérieure à 50 bars. De l'eau est pulvérisée par un ventilateur ou des buses via une pompe haute pression qui la transforme en brume.

La gamme de prix

Il est possible de trouver des brumisateurs à basse pression dès 30 €, voire 20 € pour un brumisateur personnel. Les brumisateur basse pression sur pied se trouvent à partir de 150 €.
Pour un brumisateur haute pression, il faut compter au moins 1 500 €.

Climatisation / ventilation

Annonces Google