Chaudière à granulés : principe et fonctionnement

À l'heure où l'économie d'énergie est l'une des grandes préoccupations des foyers, les systèmes de chauffage sont passés au crible pour leurs atouts financiers. Parmi les chauffages reconnus comme économes, la chaudière à granulés fait de plus en plus d'adeptes. Découvrez son principe et son fonctionnement.

Le principe de la chaudière à granulés

Dans son principe de base, la chaudière à granulés reprend un concept identique à celui de la chaudière au fioul. Cependant, le combustible n'est plus liquide, mais solide dans le cas du bois, ce qui implique d'assurer sa montée en chaleur, son alimentation et son évacuation différemment.

Le fonctionnement de la chaudière à granulés

La chaudière reçoit des granulés de bois, ou des pellets de bois, qui vont être brûlés afin de produire de la chaleur, de la même façon qu'une bûche dans une cheminée. La chaleur issue de la combustion dans la chaudière à granulés se transmet vers un fluide caloporteur qui va alimenter tout le circuit de chauffage. Ce fluide caloporteur est généralement de l'eau. C'est donc cette eau chauffée par la combustion des granulés ou des pellets qui va faire monter la température au sein du logement.
Il est également possible d'installer un ballon d'eau chaude au sein du circuit de chauffage afin d'obtenir une production d'eau chaude sanitaire. Ainsi, l'on se sert de sa chaudière à granulés à la fois pour se chauffer et pour avoir de l'eau chaude.
Contrairement à une cheminée ou à un poêle à bois qu'il faut surveiller et alimenter régulièrement, la chaudière à granulés peut être accompagnée de l'installation d'un silo qui l'alimente automatiquement en combustible grâce à un système à vis sans fil ou par aspiration (jusqu'à un an et demi d'autonomie en fonction de la capacité de stockage). La fumée produite par la combustion doit être évacuée à l'aide d'une cheminée. Les cendres produites sont quant à elle recueillies dont un bac qu'il faut vider à intervalles réguliers, selon la capacité du cendrier.

Bon à savoir

En tant qu'alternative aux méthodes de chauffage traditionnelles, l'installation d'une chaudière à granulés est soutenue par les pouvoirs publics. Ainsi, depuis le 1er septembre 2014, la pose d'une chaudière à granulés dans votre habitation vous fait bénéficier d'un crédit d'impôt de 30 %.

Chaudière