Comment gonfler un vase d'expansion : mode d'emploi

Comment gonfler un vase d'expansion : mode d'emploi Contrôler et ajuster la pression d'un vase d'expansion sur son installation de chauffage sous pression ne nécessite pas forcément d'un professionnel. Comment gonfler un vase d'expansion ? Réponse.

Lorsqu'un corps chauffe, il se dilate. L'eau contenue dans le circuit de chauffage, en chauffant, ne déroge pas à la règle, et ferait éclater les tuyaux du circuit si aucun système de sécurité n'était prévu.
Pour éviter cela, deux systèmes sont placés sur le circuit : le vase d'expansion et la soupape de sécurité.

Le vase d'expansion

Le rôle du vase d'expansion, qui est constitué d'une enveloppe séparée en son centre par une membrane souple, est de servir d'amortisseur pour le circuit d'eau. La première moitié de ce vase est remplie par l'eau du circuit, et la deuxième moitié par de l'air' (azote au départ) comprimé de 0,8 à 1,5 bar. Lorsque l'eau se dilate, en chauffant, la partie eau pousse sur la partie air. Cette dernière se comprime et absorbe le surplus de pression.

La soupape de sécurité

Si le surplus de pression est trop important, la soupape de sécurité, tarée par un ressort (3 bars), laisse échapper la pression en excès.
Sur la photo ci-dessous, on voit un vase, surmonté d'une soupape de sécurité.
 

© Linternaute.com


Le vase n'a pas rempli correctement sa fonction, et la soupape s'est déclenchée, laissant échapper de l'eau. Pourquoi ?
Simplement parce qu'avec le temps, la membrane a tendance a laisser échapper l'azote (utilisé pour la taille de ses atomes).
Il faut donc regonfler le vase en premier lieu (et non pas le changer comme beaucoup le pensent).
Pour ce faire, remarquez sur la photo la valve, située en avant, qui ressemble étrangement à une valve de pneu de voiture. Eh bien ça en est une (à noter qu'elle peut être placée en dessous, sur le côté...) !
Il suffit donc de prendre une pompe munie d'un manomètre avec le bon embout et regonfler le vase, jusqu'à arriver à 0,8 bar généralement (vérifier sur la chaudière), en ayant pris soin au préalable de "casser" la pression du circuit en ouvrant une vanne de vidange de préférence. Cela évite la manipulation de la soupape
Puis, remettre de la pression dans le circuit d'eau : de 1,5 à 2 bars en moyenne. La pression d'origine est généralement indiquée sur ledit vase.
Le ballon retrouve sa souplesse d'origine, et les fuites sur la soupape sont stoppées.

N.B. : si les fuites continuent :

  • -soit un débris bloque la fermeture de la soupape ; tapoter et faire sortir un peu d'eau réglera le problème ;
  • soit il y a une fuite sur la valve de gonflage (rare mais cela arrive), ou le bouchon est absent ;
  • soit à force la membrane s'est abimée, et il faut changer le vase d'expansion.

Autres types de chauffage

Annonces Google