Faire de la broderie

Avec des motifs simples, apprendre à broder à la main n'est pas si difficile. Avant de commencer, Linternaute vous explique les différents points de broderie. A vos fils et aiguilles, c'est parti pour faire de la broderie.

Matériel

Pour broder, il faut de la toile, du fil et une aiguille.

Faire un point de croix

La technique du point de croix est indiquée par son nom.
D'abord, bien visualiser le carré où la croix va être faite.
On commence par enfiler l'aiguille par dessous et faire une première diagonale, de gauche à droite.
Puis on traverse par dessous la toile pour faire la deuxième diagonale, de droite à gauche.
Dans l'ordre :
4 2
1 3

Faire un point de chaînette

Le point de chaînette est aussi appelé point de bouclette. Il se brode du haut vers le bas. Quand on regarde l'ouvrage, il ressemble à une chaîne à maillons. Chaque maillon est construit à partir du précédent.

Faire un point de feston

Le point de feston, également appelé point de grébiche ou point de languette, est utilisé pour les boutonnières ou en décoration. Il sert à décorer les bords de certains ouvrages, ou empêche le tissu de s'effilocher.
On peut le disposer :
- en points d'égale longueur,
- en cercle avec des points de longueurs différentes,
- en ligne contrariée.
Pour l'exécuter, il faut :
Fixer le fil sur l'envers du tissu, puis piquer l'aiguille à 5 mm du bord en traversant le tissu vers l'endroit.
Former une boucle avec le fil, piquer l'aiguille de l'envers vers l'endroit à 5 mm du point précédent en passant la pointe de l'aiguille dans la boucle.
Tirer le fil et ramener le noeud sur le bord du tissu.
Poursuivre le travail par des points de même taille et à égale distance les uns des autres, pour obtenir une bordure nette.

Faire un point de boutonnière

Le point de boutonnière est un point de feston plus petit (taille du point adaptée à votre vêtement) et très serré.
Il doit aussi être très régulier pour respecter l'esthétique.

Faire un point de tige

Le point de tige est un point qui convient bien au remplissage de surface. Il s'agit d'un grand nombre de points piqués les uns à la suite des autres, non espacés.
On commence la main dessous, on fait ressortir l'aiguille sur le dessus de l'ouvrage (1).
Puis, on pique dans le tissu sur le côté pour réaliser un petit trait (2), l'aiguille ressortant sur l'ouvrage par l'arrière, un peu au-dessus mais serré (3).
On continue à faire un trait sur le côté (4) puis on revient vers l'arrière (5), etc.
3 5 7
1 2 4 6 8...
Les points doivent être de la même taille. Les points 3, 5, 7, etc doivent se situer un peu au-dessus des autres pour qu'on voit bien le point de tige.

Faire un point de maille

Le point de maille concerne la broderie sur tricot essentiellement.
Il s'effectue toujours de droite à gauche.
Il faut piquer l'aiguille à laine (à bout rond) de l'arrière de l'ouvrage vers l'avant, et la sortir à la base de la première maille à broder.
Piquer l'aiguille de droite à gauche (horizontalement) sous les 2 fils de la maille qui se trouve juste au-dessus de celle que l'on brode.
Sortir le fil, sans trop tirer.
Piquer ensuite à la base de la maille que l'on est en train de broder.
On obtient un V superposé et de couleur différente, au V de la maille du tricot.
Sortir le fil "à la base de la maille suivante", immédiatement à gauche et répéter toutes ces opérations.
Pour représenter un motif, il est nécessaire de :
- compter les mailles de chaque rang dans la couleur choisie,
- compter les rangs de chaque couleur.
Toutes les variantes sont possibles.
Il suffit donc, pour respecter un motif, de faire sortir le fil à la base de la maille supérieure ou inférieure, à gauche ou à droite, au lieu de "à la base de la maille suivante".
En général, un petit carré représente une maille dans les différentes couleurs des motifs fournis.

Voir aussi :
> Crochet : principe et fonctionnement

>

Patchwork : comment réussir vos créations

Couture