Installer et poser un plafonnier

Source lumineuse installée au plafond, le plafonnier est un luminaire qui se décline en un nombre presque infini de modèles, et s'adapte donc parfaitement aux goûts de chacun en matière de décoration. Privilégié dans certaines pièces de la maison, le plafonnier ne nécessite pas de grandes compétences en électricité pour pouvoir être installé. Voici les différentes étapes pour y parvenir facilement.

Difficulté : facile

© Jurgen Falchle - Fotolia

Les outils nécessaires

- Une perceuse
- Un tournevis
- Une pince coupante
- Une pince à dénuder
- Une cheville à bascule

Les étapes pour installer un plafonnier

Avant de débuter l'installation de votre plafonnier, coupez le courant au disjoncteur divisionnaire ou général pour plus de sécurité, et vérifiez, si besoin, que le système est bien hors tension.
À l'aide d'un crayon, repérez au plafond l'emplacement de votre plafonnier, de préférence centré par rapport à la pièce ou au-dessus d'un meuble comme une table de salle à manger.
Percez ensuite un trou dans votre plafond, et insérez-y une cheville à bascule adaptée à votre type de plafond et au poids de votre plafonnier. Poursuivez en vissant le crochet ou le piton métallique de suspension.
Percez un nouveau trou pour pouvoir insérer la tige du boîtier de dérivation.
Définissez la longueur de câble nécessaire à votre plafonnier, et coupez-le à l'aide d'une pince coupante avant de le réintroduire dans le boîtier de dérivation.
Dénudez les fils électriques sur une dizaine de millimètres, et réalisez les raccordements en prenant soin de respecter les couleurs : bleu pour le neutre, rouge pour la phase. La terre, en jaune, ne doit pas être raccordée dans l'installation d'un plafonnier. Fermez l'ensemble.
Avant de rétablir le courant, installez votre plafonnier en le suspendant au crochet, et insérez-y une ampoule en veillant à respecter les indications qui figurent sur votre plafonnier concernant notamment son voltage. Vérifiez le bon fonctionnement de l'installation.
A voir aussi : lampe de chevet : comment bien la choisir

Luminaires