Réparer une VMC : nos conseils pratiques

Réparer une VMC : nos conseils pratiques Bouches d'aérations obstruées ? Fusible grillé ? Plusieurs raisons peuvent expliquer la panne d'une VMC. Cette dernière nécessite d'être entretenue souvent pour être performante. Voici comment procéder pour réparer une VMC.

Les bons gestes pour réparer une VMC

  • Pour éviter que le moteur surchauffe et brûle, vous devez nettoyer la VMC le plus régulièrement possible, soit tous les trois à six mois. Le nettoyage comprend aussi bien les bouches d'aération que le moteur et les filtres.
  • Remplacer un moteur représente un investissement non négligeable entre le prix du moteur ainsi que celui de la main d'œuvre car ce genre de travaux doit être effectué par un professionnel.
  • Attention : tous les trois ans, faites appel à un professionnel pour une révision et un entretien complet de votre VMC.

Les principales sources de panne

  •  Les bouches d'aération sont obstruées : un simple nettoyage pourrait remettre en marche la VMC.
  • Un fusible a grillé : à l'aide d'un multimètre, vérifiez l'alimentation électrique reliée à la VMC.
  • Les gaines sont déchirées : dans n'importe quel magasin de bricolage ou sur internet, vous trouverez de l'adhésif conçu spécialement pour VMC.
  • Les gaines sont pleines d'eau : prenez un seau d'eau et videz les conduits.

Si aucune de ces explications ne semble être la cause de la panne, contactez un électricien ou un chauffagiste.

Climatisation / ventilation

Annonces Google