Poirier : plantation, entretien et taille

Le poirier est un incontournable de nos vergers. Ses nombreuses variétés séduisent la plupart des amateurs de fruits qui aspirent à cultiver leurs propres poiriers. Voici comment procéder.

Voir aussi :
rhubarbe, plantation, taille et entretien

Plantation du poirier

Un poirier peut être planté tout au long de l'année, à l'exception des périodes de gel et de basses températures. La période la plus adaptée est l'automne. La plantation du poirier à cette époque de l'année favorise en effet un bon enracinement de l'arbre fruitier avant l'hiver, et requiert moins d'arrosage qu'en été. Pour mettre en place le poirier dans le jardin, réalisez un trou de plantation d'environ 50 cm de profondeur, et de 80 cm de diamètre. Nettoyez le fond du trou des cailloux et mauvaises herbes, puis déposez une première couche de fertilisant adapté. Recouvrez de terre, ajoutez une deuxième couche de fertilisant, et placez votre poirier. Rebouchez complètement le trou, et tassez la terre au pied de l'arbre. Pour assurer le bon maintien du fruitier, un tuteur peut éventuellement être planté dans le trou.

Entretien du poirier

Tout comme ses collègues fruitiers, le poirier ne nécessite au quotidien aucun entretien particulier. Seule la lutte contre les maladies demande une attention particulière. Pour renforcer la protection de l'arbre fruitier, un traitement préventif à la bouillie bordelaise peut être appliqué juste après la floraison. En été, des insecticides feront fuir les éventuels prédateurs prêts à s'attaquer aux poires. Pour favoriser une meilleure croissance du poirier, il est enfin possible d'apporter de l'engrais spécial arbres fruitiers au printemps.

Taille du poirier

Le poirier, tout comme le pommier doit subir une taille de formation lors de sa première année de croissance. Cela consiste à couper les branches qui se croisent et à dessiner la silhouette de l'arbre. Il est conseillé d'effectuer cette taille de formation en hiver, hors période de gel. Les années suivantes, une taille de fructification est recommandée une fois par an, de préférence à l'automne. Supprimez alors les branches mortes, ôtez les vieilles poires encore présentes sur l'arbre, et éclaircissez le poirier. Coupez notamment les branches qui poussent vers l'intérieur de l'arbre, et réduisez la longueur des branches principales.
A voir aussi : figuier : plantation, taille et entretien

Arbres fruitiers