Mâche : plantation, entretien et arrosage

Avec la laitue, la mâche est l'une des salades les plus consommées par les Français. Sa culture est assez facile, et accessible à tous. Voici ce qu'il faut savoir pour cultiver de la mâche chez soi.

A voir aussi : légumes de printemps : le calendrier pour bien manger

Plantation de la mâche

Deux techniques peuvent être utilisées pour planter de la mâche : le semis, et la plantation de la mâche en godets. Le semis se réalise traditionnellement à la fin de l'été, en place et en ligne. Pour cela, formez des petits sillons d'environ 1 cm de profondeur, et semez la mâche à l'intérieur de ces tranchées. Recouvrez les graines d'un peu de terre, et arrosez une première fois. Si vous souhaitez réaliser plusieurs tranchées, prenez soin de laisser un espace d'environ 20 cm entre chacune d'elles. Côté exposition, privilégiez un endroit mi-ombragé. Plus rapide et beaucoup plus simple que le semis, la plantation de la mâche en pots (ou en godets) s'effectue elle aussi au mois de septembre ou d'octobre. La distance entre chaque plante doit alors être supérieure à 5 cm. Sachez, enfin, qu'il est possible de planter de la mâche tout au long de l'année en optant pour des variétés résistantes au froid.

Entretien de la mâche

Dès que les premières feuilles de mâche apparaissent après le semis, procédez à un éclaircissage de la plante. Environ trois mois après le semis, récoltez les feuilles de mâche en prenant soin de laisser les racines. Cela devrait permettre d'avoir une seconde récolte. N'attendez pas que la mâche fleurisse pour la récolter. Si vous avez opté pour une culture de la mâche en hiver, une protection contre le gel (tunnel, serre) devra être mise en place.

Arrosage de la mâche

La mâche requiert un arrosage régulier pour se développer. Évitez toutefois les excès d'arrosage, néfastes pour la plante. Il est, par ailleurs, vivement recommandé d'arroser la plante au pied, sans mouiller le feuillage.

Voir aussi :
semis : comment bien les réussir

Potager