Comment faire un mur de soutènement

Parfois indispensable pour retenir les terres situées en amont d'un terrain, la réalisation d'un mur de soutènement nécessite préparation du terrain et minutie lors des différentes étapes de construction. Voici donc comment faire un mur de soutènement en toute sécurité.

Les outils nécessaires

  • une mini-pelle ;
  • du gravier ;
  • du béton ;
  • des tiges filetées de diamètre 8 cm ;
  • des attentes crossées de diamètre 10 cm ;
  • des parpaings creux de 27 cm de profondeur ;
  • des parpaings de 20 cm de profondeur ;
  • un tissu géotextile.

Les étapes de la construction d'un mur de soutènement

  • Après avoir pris soin de réaliser préalablement une étude du sol, débutez la construction de votre mur de soutènement en délimitant ses contours grâce à un cordeau.
  • A l'aide d'une mini-pelle, creusez le sol sur environ 70 cm de profondeur, et sur une largeur équivalente à celle de la base de votre mur de soutènement. Remplissez le trou de graviers sur une dizaine de centimètres d'épaisseur.
  • Déversez ensuite une couche de béton (environ 5 cm) et installez-y les semelles sur toute la longueur du mur. Pensez à les relier entre elles à l'aide de tiges filetées.
  • Environ tous les 2 mètres, placez deux attentes crossées d'une longueur de 80 cm. Déversez à nouveau une couche de béton par-dessus l'ensemble.
  • Pour monter votre mur de soutènement, utilisez des parpaings creux de 27 cm de profondeur à la base, et de 20 cm pour le haut du mur (dernier tiers). Renforcez la construction avec des blocs d'angle et de ferrailles verticales placés tous les deux mètres.
  • Scellez dans les trous obliques réalisés au travers des parpaings les tuyaux d'évacuation. Terminez la construction de votre mur de soutènement en ajoutant un tissu géotextile, puis remblayez votre trou avec du gravier et de la terre.

Murs

Annonces Google