Faire une chape sèche

Réalisée seulement en quelques étapes, la chape sèche se révèle être un choix astucieux, facile et accessible à tous les bricoleurs.

Les outils nécessaires :

  • des bastaings ;
  • un mètre ;
  • un crayon ;
  • un niveau à bulle ;
  • une règle en aluminium ;
  • une bande résiliente ;
  • un film polyane ;
  • des sacs de granules type vermaspha ;
  • un râteau ;
  • des panneaux de revêtement (osb ou plâtre) ;
  • une colle à bois ;
  • de l'enduit plâtre.

Qu'est-ce qu'une chape sèche ?

La chape sèche se différencie par la non nécessité d'utiliser du béton pour la réaliser. Elle est composée d'une couche de granules type vermaspha sur laquelle il faut poser des panneaux de revêtement.

Préparation

  • Calculez le niveau final souhaité de la chape sèche.
  • Tracez un trait horizontal représentant cette hauteur sur vos murs.
  • Appliquez une bande résiliente sur toute la longueur de ce trait.
  • Posez un film polyane sur votre sol.
  • Divisez le sol de la pièce avec plusieurs bastaings mis parallèlement.
  • Mettez des cales sous les bastaings pour qu'ils soient de la même hauteur que votre trait.

La réalisation de la chape sèche

  • Débutez le versement des granules par un coin opposé à l'entrée de la pièce.
  • Servez-vous des bastaings comme guide pour la vérification de la hauteur.
  • Complétez une division à la fois.
  • Égalisez avec une règle, enlevez les bastaings et bouchez l'espace vide avec des granules.
  • Vérifiez l'horizontalité et répétez ces étapes pour chaque division.
  • Commencez à poser les plaques de revêtement par le côté le plus près de l'entrée.
  • Mettez de la colle sur chaque panneau afin de bien les assembler.
  • Marchez sur vos panneaux posés et complétez entièrement le revêtement de la chape sèche.
  • Attendez 12 heures et faites le joint des plaques avec l'enduit plâtre.
  • Après séchage, vous pouvez poser le revêtement final.

Fondations

Annonces Google