Faire une ouverture dans un mur

Faire une ouverture dans un mur peut être une opération facile ou plus complexe, selon la fonction de votre mur. Dans tous les cas, il est important de procéder prudemment et d'opérer selon des règles strictes.

Les outils nécessaires :

  • une tronçonneuse à disque ;
  • des gants ;
  • un aspirateur ;
  • des couvertures, bâches, cartons ;
  • des sacs-poubelle ;

Pour un mur porteur :

  • un linteau en béton armé ou une poutre IPN ;
  • des étais ;
  • une masse ;

Pour un mur non porteur :

  • un détecteur de métaux ;
  • un marteau.

Faire une ouverture dans un mur porteur

  • Étalez au sol des protections (couvertures, cartons) contre les gravats.
  • Tronçonnez une ouverture sur le mur, assez grande, pour recevoir le linteau armé ou la poutre IPN.
  • Scellez bien le tout.
  • Faites l'ouverture avec une tronçonneuse à disque.
  • Procédez lentement pour faire l'ouverture et posez des étais tous les 60 cm.
  • Frappez avec une masse pour enlever le béton.

Faire une ouverture dans un mur non porteur

  • Avant de faire une ouverture, il faut impérativement vérifier s'il y a des canalisations ou des câbles. Si tel est le cas, il faudra les déplacer lors de l'ouverture.
  • Pensez également à bien protéger votre sol des débris.

Pour un mur en plaques de plâtre :

  • Tracez l'ouverture souhaitée sur le mur.
  • Disloquez de haut en bas les plaques avec un marteau.
  • Enlevez les fixations des plaques de plâtre.

Pour un mur maçonné :

  • Pratiquez l'ouverture avec une tronçonneuse à disque.
  • Enlevez la maçonnerie.

Pour un mur en carreaux de plâtre ou en béton cellulaire :

  • Enlevez le revêtement du mur.
  • Détachez les carreaux en frappant sur leurs joints.

À savoir : il est toujours bon de prendre conseil auprès d'un professionnel avant de faire une ouverture dans un mur porteur. De plus, vérifiez auprès de votre mairie (pour les propriétaires) ou le syndic (pour les copropriétaires) si vous avez besoin d'un permis spécifique.

Murs

Annonces Google