Peindre du bois

Parce qu'une peinture ou un vernis est abîmé, parce que vous souhaitez donner de la couleur à votre bois... de multiples raisons peuvent vous pousser à le peindre. Cela nécessite une préparation du support et le respect de quelques techniques, pour ne pas avoir de traces sur votre peinture.

Voir aussi :
panneau de bois : comment le choisir ?

Difficulté : facile

Les outils nécessaires

- du papier abrasif ;

- une perceuse électrique pour le bois ;

- des gants, des lunettes et un masque de protection ;

- de la lessive alcaline ;

- un chiffon ;

- un décireur ;

- une éponge ou une brosse ;

- un pinceau ou un rouleau ;

- un bac à peinture ;

- de la peinture acrylique spéciale bois ;

- du papier de verre à grains fins ;

- de l'eau ;

- de la lessive.

© Titou / Fotolia

Préparer le bois

Avant de peindre votre bois, il est nécessaire de le préparer. Démontez, si possible, la surface afin qu'elle soit à la verticale.
S'il s'agit d'un bois déjà peint ou vernis, et que la peinture n'est pas abîmée, dépoussiérez et lessivez la surface avec une éponge ou une brosse. Poncez avec un papier de verre fin, ou une ponceuse électrique, dans le sens des veines. Pour votre sécurité, portez des gants, un masque et des lunettes. S'il s'agit du bois d'un mobilier, notre fiche pratique « Poncer un meuble » pourrait vous intéresser.

© Hemera / Fotolia

En revanche, si la peinture est vraiment abîmée voire écaillée, vous devez la décaper. Par ailleurs, certains bois brut ont également besoin d'un traitement avant d'être peints. Ainsi, les bois exotiques doivent être dégraissés avec du trichloréthylène. Les bois résineux doivent, eux, être nettoyés avec un mélange d'1 litre d'eau chaude et 100 grammes de lessive alcaline avant d'être rincés à l'eau claire.

Dans le cas d'un bois ciré, appliquez de la laine d'acier pour le ponçage. Un chiffon imprégné d'un produit décireur pourrait aussi vous être d'une grande aide.

Pour terminer, il vous faudra également reboucher les trous du bois.

Les étapes à suivre

Appliquez dans un premier temps, une couche de fond d'une peinture acrylique. Celle-ci cachera les défauts de votre bois tout en contribuant à rendre la peinture plus adhérente. Selon vos préférences, utilisez un rouleau ou un pinceau. Le rouleau est davantage utilisé pour peindre des grandes surfaces alors que le pinceau lui est réservé aux meubles et petits espaces. Pour plus d'informations sur ces deux outils différents, retrouvez nos fiches pratiques « Peindre au pinceau » et « Peindre au rouleau ».

Une fois votre matériel choisi, peignez dans le sens vertical, puis horizontal et de nouveau vertical. Veillez à bien étirer la peinture sur toute la totalité de la zone à peindre. Il est très important que la peinture soit étalée d'une manière homogène. Dans le cas d'un bois foncé, mieux vaut peindre une deuxième sous-couche.

Attendez que la couche de fond sèche avant de déposer une couche de peinture intermédiaire sur la surface. Procédez de la même manière que celle expliquée au-dessus. Laissez sécher.

Poncez de nouveau légèrement avec un papier de verre fin. Dépoussiérez les résidus récoltés.

Votre travail est presque terminé. Il ne vous reste plus qu'à appliquer une couche de finition. Vous pouvez ainsi vernir le bois, le patiner, ou encore s'il s'agit d'un parquet le vitrifier.

Travail du bois