Truelle : comment bien la choisir

Figurant dans la liste des outils et équipements indispensables à tout maçon, plâtrier ou carreleur qui se respecte, la truelle permet de réaliser un travail de qualité dès lors qu'elle est correctement choisie. Afin de vous éviter d'avoir à vous plaindre de votre matériel, voici quelques conseils pour vous aider à bien choisir votre truelle.

Les modèles de truelles

© Kadmy - Fotolia

Deux modèles de truelles se distinguent aujourd'hui, et sont utilisés à des fins différentes :
- la truelle de maçon : possédant un bout arrondi, elle convient parfaitement aux travaux de maçonnerie ;
- la truelle de plâtrier : son extrémité carrée est idéale pour récupérer le plâtre dans les récipients de forme carrée ou rectangulaire.
Il existe également des modèles de truelles plus spécifiques, par exemple :
- le fer à joint : il s'agit d'une truelle fine utilisée pour réaliser des joints de mortier entre les briques ;
- la langue de chat : mini truelle idéale pour les finitions ;
- la truelle brettée.

Les critères de choix

Sorte de prolongement de la main de l'artisan, la truelle doit être choisie selon différents critères :
- la taille de la lame : petite, elle offrira plus de maniabilité qu'une grande, beaucoup plus rapide mais destinée aux professionnels ;
- le manche : sa qualité détermine la résistance, la longévité et le confort d'utilisation de l'outil. Le bois limite les risques d'écorchure. Le PVC est réputé incassable et se nettoie assez facilement. Le plastique bi-matière combine résistance et utilisation agréable.

La gamme de prix

L'achat d'une truelle requiert un budget compris, en moyenne, entre 3 et 20 € selon les modèles.

Où la trouver ?

Les grandes enseignes de bricolage disposent d'un large choix en matière de truelles. Pour les plus perfectionnistes, les fabricants spécialisés auront de quoi satisfaire leurs exigences.

Outillage