Poser du parquet cloué

Le parquet cloué est LA technique de pose par excellence. Mais attention, elle est aussi la plus difficile et nécessite un respect absolu des différentes étapes.

Difficulté : moyenne

Les outils nécessaires

- un niveau bulle ;
- des lambourdes (longues pièces de bois de 4 cm de largeur et de 2.5 à 3.5 cm d'épaisseur) ;
- une règle et une équerre ;
- un crayon ;
- une scie égoïne ;
- des clous à tête plate de 55 mm pour un parquet de 23 mm et de 45 mm pour un parquet de 16 mm) ;
- un marteau ;
- plâtre ou mortier ciment.

Qu'est-ce que du parquet cloué ?

Il existe plusieurs types de parquets : le parquet flottant, le parquet cloué et le parquet collé. Il s'agit de techniques de pose différentes. Dans tous les cas, le parquet présente de nombreuses propriétés : esthétiques, anti-allergiques, acoustiques... Enfin, le parquet cloué peut être facilement rénové par ponçageet vernissage. C'est sans doute celui qui résiste le plus au temps.

Les étapes de la pose

- Avant toute chose, vous devez poser des lambourdes. Ces longues pièces de bois sont indispensables pour permettre de clouer votre parquet et le maintenir, particulièrement s'il se trouve au rez-de-chaussée. S'il est à l'étage, vous pouvez éventuellement le clouer directement sur des solives ;
- l'installation des lambourdes est une étape importante. Dans certains cas, vous pouvez les clouer ou les visser sur les solives. Elles doivent être perpendiculaires à ces dernières. Espacez-les alors de 40 cm environ, en en mettant une à 2 cm de chaque mur. Dans le cas d'une dalle de béton, vous devez sceller les lambourdes à l'aide de plâtre ou de ciment. Commencez par fixer une pièce de bois sur chacun des murs, puis espacez les autres de 40 cm. Elles doivent être posées dans la longueur de la pièce. Vous avez la possibilité de mettre de la laine de verre entre chaque lambourde pour une meilleure isolation ;
- passez ensuite à la pose du parquet proprement dite. Pour cela, alignez une première rangée de lames, perpendiculairement aux lambourdes, la rainure vers le mur. Pensez à bien mettre une cale de 8 à 10 mm entre le mur et les lames. Vous en mettrez tous les 30 cm environ. En effet, le bois est un matériau qui travaille, il faut donc lui laisser un peu d'espace ;
- avant de clouer, vérifiez que les lames sont bien emboîtées les unes dans les autres. Vous pouvez les serrer en les tapotant avec un marteau, en n'oubliant pas d'interposer une cale afin de ne pas abîmer le bois ;
- enfoncez le clou en biais, au niveau de la languette, afin de ne pas empêcher l'emboîtement suivant. Sa tête doit être chassée, c'est-à-dire enfoncée au-dessous de la surface du bois (vous pouvez utiliser un chasse-clou) ;
- pour la rangée suivante, veillez à décaler les joints d'une quinzaine de centimètres ;
- pour le dernier morceau de la longueur, vous couperez la lame à la dimension nécessaire, la chute vous servira pour démarrer la rangée suivante ;
- pour les découpes plus complexes, reportez les mesures, à l'aide d'une équerre, sur la face supérieure du morceau. En effet, la scie égoïne scie vers le bas, les résidus de bois se trouvent donc sur l'envers du parquet ;
- terminez vos travaux par la pose de la plinthe, dans l'espace laissé par les cales, que vous enlèverez au fur et à mesure. Cette plinthe sera clouée ou collée au mur ;
- enfin, afin de faciliter l'entretien de votre parquet, il est conseillé de le vitrifier.

A noter : il est préférable que tout le gros œuvre soit terminé dans votre intérieur avant de vous lancer dans la pose de parquet cloué.

Astuce : émoussez la pointe des clous afin d'éviter que le bois ne se fende.

Voir aussi : Parquet : idées, conseils et tendances

Parquet